Archives par mot-clé : demeure

Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, celui qui croit en moi n’aura jamais soif

“Il s’agit, en regardant le pain donné, de reconnaître celui qui donne. C’est un appel de passer d’une nourriture périssable à celui qui est le pain de la vie.”

Lectures : 18ième dimanche temps ordinaire : Ex 16, 2-4.12-15/Ep 4, 17.20-24/Jn 6, 24-35

« Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, celui qui croit en moi n’aura jamais soif » (Jn 6, 24-35)

« Amen, amen je vous le dis : « vous me cherchez, non pas parce que vous avez vu des signes, mais pas ce que vous avez mangé de ces pains et que vous avez été rassasiés ». Cette parole de Jésus s’adresse à nous aujourd’hui et nous interroge : est-ce que nous cherchons Dieu en vérité et pourquoi le cherchons-nous ? Dites-moi, chacun d’entre nous, ici est-ce que nous ne nous efforçons pas d’être ces modestes chercheurs de Dieu ? Nous cherchons tous le Seigneur et nous avons tous bien conscience que nous n’avons jamais fini de le chercher et de le connaître. Nous savons que toute relation, surtout une relation aimante va sans cesse de découvertes en découvertes. Je te connais et je te découvre chaque jour. C’est ainsi que l’acte de foi est fait à la fois d’une connaissance personnelle du Dieu de Jésus-Christ, d’une profonde confiance et d’une permanente recherche. Continuer la lecture de Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, celui qui croit en moi n’aura jamais soif

_

Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime

“Nous sommes aimés intensément par Jésus car nous sommes aimés par Lui comme lui-même est aimé par son Père.”

Lectures : 6ieme dimanche de Paques : Ac10,25-26.34-35.44-48/1Jn4,7-10/Jn 15,9-17

« Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime » (Jn 15, 9-17)

Partager l’intimité de Jésus

Jean nous rapporte, à sa manière, les derniers entretiens de Jésus à ses disciples dans les derniers jours de sa vie terrestre. Ces paroles de Jésus adressées à ses apôtres, elles s’adressent aussi aux disciples que nous sommes aujourd’hui. Ce sont des paroles qui donnent tout leur sens à notre vie humaine. Continuer la lecture de Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime

_https://vimeo.com/228503835

La lèpre le quitta et il fut purifié

“Le sacrement des malades est chemin de fécondité intérieure : réconciliation avec soi, avec Dieu et les autres.”

Lectures : 6ième dimanche du temps ordinaire, sacrement des malades – Lé13,1-2.45-46/1Co10,31-11,1/Mc1,40-45

« La lèpre le quitta et il fut purifié » (Mc 1, 40-45)

Ce 11 février, fête de Notre Dame de Lourdes est la journée mondiale du malade. Aujourd’hui l’Evangile nous parle d’un lépreux,  et nous rappelle combien la maladie non seulement défigure l’humain, mais l’isole. Mais sa guérison est signe d’un « salut » qui déborde toute maladie et toute exclusion. Et ce que nous redit Jésus par son geste, aujourd’hui, c’est que même quand la société considère quelqu’un comme un perdu, un paria, pour Dieu, il ne l’est pas. Il est d’abord une personne en attente d’un salut, une personne sur qui le Seigneur compte vraiment, il a toujours du prix pour le Seigneur, car il est aimé de Dieu . C’est là sa dignité jamais entamée par quelque maladie ou quelque lèpre que ce soit. Alors,  Que le Christ médecin soit notre force contre toute maladie du corps, de l’âme et de l’esprit. Pour nous guérir, Il ne demeure pas à l’extérieur de la souffrance éprouvée ; il la soulage en venant habiter en celui qui est atteint par la maladie, pour la porter et la vivre avec lui. Continuer la lecture de La lèpre le quitta et il fut purifié

_https://vimeo.com/228503835