Archives par mot-clé : demeure

Nul n’est prophète en son pays

“La parole de Dieu pénètre dans notre chair. Nous pouvons à l’appel du Seigneur dire oui en témoignant de notre charité, de notre espérance et de foi en sa parole.”

Lectures : Jésus n’est pas envoyé aux seuls Juifs

Jésus, comme Élie et Élisée, n’est pas envoyé aux seuls Juifs (Lc 4, 21-30)

Bien aimés de Dieu la liturgie de la Parole de Dieu de ce 4ième dimanche du temps ordinaire nous interpelle sur la qualité de notre relation vis-à-vis du message que les Prophètes nous annoncent de la part de Dieu. Elle parle plus précisément du type de réponse que nous donnons à Dieu. En fait, la parole de Dieu s’adresse à nous régulièrement comme une lumière pour éclairer nos vies. Mais, cette bonne nouvelle, est-elle toujours bien accueillie ? Continuer la lecture de Nul n’est prophète en son pays

_

Que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi

“La rencontre de Dieu est source de joie et de bonheur, car Dieu communique à l’Homme la joie de vivre et de le célébrer.”

Lectures : 4ieme dimanche de l’Avent : Mi5,1-4a/He10,5-10/Lc1,39-45

« D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? » (Lc 1, 39-45)

Nous sommes à quelques heures de la célébration d’un grand mystère de la foi chrétienne, le grand mystère de foi est celui où Dieu se fait présent parmi nous.
Pendant ces quatre dimanches de l’Avent, les Evangiles proposés, nous ont permis de remonter jusqu’à la source du Salut : le Christ, notre Seigneur. Car « C’est lui qui nous donne la joie d’entrer déjà dans le mystère de Noël, pour qu’il nous trouve, quand il viendra, vigilants dans la prière et remplis d’allégresse » (préface). C’est cette grande joie qui est déjà exprimée par Elisabeth à la rencontre de sa sœur Marie. La rencontre de Dieu avec l’humanité (Humain) et source de joie et de bonheur, car Dieu communique à l’Homme la joie de vivre et de le célébrer. Tout comme nous, durant les quatre semaines, notre préparation devrait nous permettre de rencontrer Dieu dans une joie immense. Continuer la lecture de Que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi

_

Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, celui qui croit en moi n’aura jamais soif

“Il s’agit, en regardant le pain donné, de reconnaître celui qui donne. C’est un appel de passer d’une nourriture périssable à celui qui est le pain de la vie.”

Lectures : 18ième dimanche temps ordinaire : Ex 16, 2-4.12-15/Ep 4, 17.20-24/Jn 6, 24-35

« Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, celui qui croit en moi n’aura jamais soif » (Jn 6, 24-35)

« Amen, amen je vous le dis : « vous me cherchez, non pas parce que vous avez vu des signes, mais pas ce que vous avez mangé de ces pains et que vous avez été rassasiés ». Cette parole de Jésus s’adresse à nous aujourd’hui et nous interroge : est-ce que nous cherchons Dieu en vérité et pourquoi le cherchons-nous ? Dites-moi, chacun d’entre nous, ici est-ce que nous ne nous efforçons pas d’être ces modestes chercheurs de Dieu ? Nous cherchons tous le Seigneur et nous avons tous bien conscience que nous n’avons jamais fini de le chercher et de le connaître. Nous savons que toute relation, surtout une relation aimante va sans cesse de découvertes en découvertes. Je te connais et je te découvre chaque jour. C’est ainsi que l’acte de foi est fait à la fois d’une connaissance personnelle du Dieu de Jésus-Christ, d’une profonde confiance et d’une permanente recherche. Continuer la lecture de Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, celui qui croit en moi n’aura jamais soif

_https://vimeo.com/228503835