Archives par mot-clé : foi

Sacrement des malades : venez à ma suite

“Le Seigneur nous accepte tels que nous sommes, faibles et fragiles et nous guide dans un geste de foi et de confiance insensé”

Lectures : 5ieme dimanche du temps ordinaire

« Laissant tout, ils le suivirent » (Luc chapitre 5)

Onction des Malades

Trois fils conducteurs traversent les textes proposés ce dimanche : au don de Dieu est attendue la réponse de l’homme :

Dieu se manifeste, chez Isaïe, Dieu apparaît comme un Souverain puissant, comme le Dieu trois fois saint, le Seigneur de l’univers, et chez Luc, c’est Jésus qui est monté simplement dans la barque de Pierre et qui va se manifester comme le Maître du monde dans la pêche miraculeuse

La sainteté de Dieu dévoile l’impureté humaine, le péché de l’homme, la misère de l’Homme. Isaïe comme Pierre sont saisis d’effroi devant la mission confiée et se reconnaissent pécheurs : Isaïe crie : « malheur à moi, je suis un prophète aux lèvres impures, et Pierre demande à Jésus de s’éloigner de lui : je suis un homme pécheur ».

Continuer la lecture de Sacrement des malades : venez à ma suite

_https://vimeo.com/228503835

Nul n’est prophète en son pays

“La parole de Dieu pénètre dans notre chair. Nous pouvons à l’appel du Seigneur dire oui en témoignant de notre charité, de notre espérance et de foi en sa parole.”

Lectures : Jésus n’est pas envoyé aux seuls Juifs

Jésus, comme Élie et Élisée, n’est pas envoyé aux seuls Juifs (Lc 4, 21-30)

Bien aimés de Dieu la liturgie de la Parole de Dieu de ce 4ième dimanche du temps ordinaire nous interpelle sur la qualité de notre relation vis-à-vis du message que les Prophètes nous annoncent de la part de Dieu. Elle parle plus précisément du type de réponse que nous donnons à Dieu. En fait, la parole de Dieu s’adresse à nous régulièrement comme une lumière pour éclairer nos vies. Mais, cette bonne nouvelle, est-elle toujours bien accueillie ? Continuer la lecture de Nul n’est prophète en son pays

_

Messe des Nations : Épiphanie

“Dieu est Amour, notre vocation est l’amour, et elle commence dans cette adoration du Dieu qui vient comme le Sauveur de l’humanité.”

Lectures : Messe de l’Epiphanie

Nous sommes venus d’Orient adorer le roi (Matthieu 2, 1-12)

Bien aimés de Dieu, après avoir suivis les bergers, lors de la nuit de Noël, après l’avoir admiré et contemplé dans la crèche, nous sommes invités aujourd’hui à suivre les mages dans leur désir de voir le roi des juifs. A la différence d’Hérode, des grands prêtres et des scribes de Jérusalem chacun de nous s’est déplacé comme les rois mages pour venir adorer le Sauveur. Que cette solennité de l’Epiphanie nous donne de chercher à voir chaque jour l’étoile qui conduit au Salut afin de suivre le chemin du messie.
Notre vocation est l’amour, et elle commence dans cette adoration du Fils de Dieu qui vient comme le Sauveur de l’humanité. Les bergers de Bethléem et les rois mages sont les premiers adorateurs de Jésus. Avec eux, sous sommes dans l’émerveillement et la joie de l’évènement inouï comme le dira le vieillard Syméon dans son cantique lors de la présentation de Jésus au Temple. C’est donc ce que nous fêtons à l’Épiphanie, la manifestation de la lumière qui se révèle aux nations, c’est-à-dire, la manifestation du Sauveur aux yeux du monde. Continuer la lecture de Messe des Nations : Épiphanie

_