Archives par mot-clé : amour

Vends ce que tu as et suis-moi

Ne laissons pas la Sagesse être étouffée par les attaches, les obstacles qui nous empêchent d’avancer sur le chemin de la sainteté”

Lectures : 28ième dimanche temps ordinaire : Sg7n7-11/He4,12-13/Mc10,17-30

« Vends ce que tu as et suis-moi » (Mc 10, 17-27)

Bien souvent, nous sommes attirés par la sagesse, nous hésitons devant une multitude de propositions venant de ceux qui prétendent être de bons guides. Or dans la 1ère lecture, on nous parle de sagesse à demander, à prier. Elle n’est pas le fruit d’acrobaties extraordinaires à réaliser pour devenir un sage, mais elle est un don de Dieu. Pour nous chrétiens, le Christ est l’incarnation de la Sagesse de Dieu. Le critère définitif de la véritable sagesse. Pour celui qui met sa foi dans le Christ, il ne peut y avoir d’autre Sagesse désormais que la parole de Jésus. Continuer la lecture de Vends ce que tu as et suis-moi

_

Ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas

“Jésus prône l’idéal d’un amour parfait : il ne s’agit pas d’observer la loi mais de savoir si on a aimé..”

Lectures : 27ième dimanche temps ordinaire : Gn2,18-24/He2,9-11/Mc10,2-16

« Ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas ! » (Mc 10,  2-12)

Cette page d’évangile n’est pas facile. Qu’est-ce qui vous a marqué, dans ce passage d’évangile ? Qu’en diriez-vous à vos voisins ? Que retenons-nous de ce qui est le plus important pour nous ? Personnellement, je retiens : « celui qui n’accueille pas le Royaume de Dieu comme un enfant, n’y rentrera pas ».

Oui, la page de l’évangile selon saint Marc que nous venons d’entendre met en vis-à -vis deux attitudes à l’égard du Christ. L’attitude des enfants, dont on suppose, puisque Jésus les donne en exemple pour l’accueil du Royaume, qu’ils sont sans détours, et qu’ils se donnent généreusement à celui qui vient à eux. Et l’attitude des Pharisiens qui cherchent à mettre Jésus à l’épreuve en lui opposant la loi de Moïse, car c’est bien autour de la loi que Jésus est mis à l’épreuve. Continuer la lecture de Ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas

_https://vimeo.com/228503835

Tu es le Christ… Il fallait que le Fils de l’homme souffre beaucoup

“Le Messie, est quelqu’un qui entre dans un chemin de service, de passion et d’offrande de soi ; la victoire du Christ sur le monde, c’est la victoire de l’amour.”

Lectures : 24ième dimanche temps ordinaire : Is50,5-9a/Jc2,14-18/Mc8,27-35

«Tu es le Christ… Il fallait que le Fils de l’homme souffre beaucoup » (Mc 8, 27-35)

 Dans ce passage de l’Evangile de Marc, à la question posée par Jésus : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Pierre répond : « Tu es le Christ », mais Jésus lui : « défend vivement de parler de Lui à personne ». Pour eux, les disciples, parler du Christ, du Messie, c’est parler d’une manifestation victorieuse et puissante de Dieu. Or, Jésus, immédiatement après avoir accepté cette dénomination de “Messie “, révèle qu’il ne sera précisément pas un Messie puissant et victorieux. Continuer la lecture de Tu es le Christ… Il fallait que le Fils de l’homme souffre beaucoup

_https://vimeo.com/228503835