Archives par mot-clé : Didier

C’est la plus petite de toutes les semences

“Que nous soyons conscients ou non, que nous le voulions ou non, le Seigneur est à l’œuvre par sa Parole et par ses actes.”

Lectures : 11ième dimanche temps ordinaire : Az17,22-242/Co5,6-10/Mc4,26-34

« C’est la plus petite de toutes les semences, mais quand elle grandit, elle dépasse toutes les plantes potagères » (Mc 4, 26-34)

“Le grand mystère du royaume des cieux”
Bien-aimés de Dieu !
En ce 11ème dimanche du temps ordinaire année liturgique B, Saint Marc met en scène Jésus qui nous entretient sur le royaume de Dieu. Le royaume de Dieu est une réalité très difficile à comprendre. Les auditeurs de Jésus ont d’ailleurs une idée à ce sujet. Mais Jésus a une toute autre conception quant au royaume de Dieu. C’est la raison pour laquelle il opte pour les paraboles pour rendre plus claire son explication.

Continuer la lecture de C’est la plus petite de toutes les semences

_

Celui qui fait la volonté de Dieu est pour moi un frère

“Faire la volonté de Dieu n’est pas une obligation ; c’est notre dignité d’enfant de Dieu, notre identité de frère ou sœur de Jésus Christ.”

Lectures : 10ième dimanche du temps ordinaire : Gn3,9-15/2Co4,13-5,1/Mc3,20-35

CELUI QUI FAIT LA VOLONTÉ DE DIEU, EST POUR MOI UN FRÈRE, UNE SŒUR, UNE MÈRE.
Bien aimés de Dieu, dans l’évangile de ce dixième Dimanche Ordinaire Année B, des scribes font un voyage de Jérusalem jusqu’à Capharnaüm pour interroger Jésus. Parce qu’ils ont entendu parler de sa réputation de prédicateur et des miracles qui accompagnaient l’autorité de ses enseignements. Ils pensaient que Jésus est un thaumaturge possédé par un démon… d’où leur affirmation : « c’est par Béelzéboul-le chef des démons- qu’il expulse les démons.»
Alors arrivent sa mère et ses frères. Restant au-dehors, ils le font appeler de peur que ses actes et ses déclarations n’entraînent pour lui des exactions voire même une lapidation pour blasphème. Cependant, la réponse de Jésus « Qui est ma mère ? qui sont mes frères ? » n’est pas un désaveu de sa famille terrestre. Il rappelle simplement sa mission : amener tous les hommes à réaliser cet état de fils et filles de Dieu, cet état de frères et soeurs du Fils de Dieu, héritiers du Royaume éternel promis à tous.
Ainsi, en réalisant qu’en Jésus Christ, par notre baptême, nous sommes les enfants bien-aimés du Père, faire la volonté de Dieu n’est plus une obligation ; cela s’impose à notre dignité d’enfant de Dieu et à notre identité de frère ou soeur de Jésus Christ. Et ce, non pas comme une loi ou un commandement extérieur, mais surtout comme un élan impérieux. Celui qui fait la volonté de Dieu, est pour moi un frère, une soeur, une mère. Et parcourant du regard ceux qui étaient assis en cercle autour de lui, il dit : Voici ma mère et mes frères.

Père Rodrigue Chabi

 

Orgue :Au grand Orgue, Guy Didier

– Entrée: “Prélude improvisé”
– Offertoire: “4ième mouvement de la 4ième sonate” (A. Guilmant)
– Communion: “Fugue en Ut majeur” (J. Pachelbel)
– Sortie: “Grand Choeur” (C. Franck)

Sur wikipedia :

Les autres homélies du Père Rodrigue Chabi

A lire également : LA FiP de la semaine

Télécharger (PDF, 598KB)

_

Ceci est mon corps, ceci est mon sang

“L’Eucharistie est un don que Dieu nous fait pour nous donner la force de répondre à son sacrement d’amour.”
Lectures : Saint Sacrement Ex24,3-8/He9,11-15/Mc14,12-16.22-26

« Ceci est mon corps, ceci est mon sang » (Marc 14, 12-16.22-26)

Ce dimanche, la fête du corps et du sang du Christ nous est offert comme un bouquet final de Pâques ! L’Eucharistie, cette source est ce don si essentiel à nos vies de baptisés et à la vie de la communauté chrétienne. Sans L’Eucharistie, la foi se meurt, la charité s’affadit, et l’espérance s’essouffle. Nous en faisons, hélas, douloureusement l’expérience aujourd’hui. Nous sommes témoins d’un abandon, bien souvent dans nos propres familles, qui n’est pas seulement une rupture de fidélité et une perte de repères et de sens pour tous ceux qui partent, mais aussi une blessure et un manque pour ceux qui tentent de rester fidèles. Sans l’Eucharistie il n’y a plus de vie d’église et le souffle de l’Évangile lui-même se dilue. Continuer la lecture de Ceci est mon corps, ceci est mon sang

_