Archives par mot-clé : main

Le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu

“Il nous importe de rester en contact avec nos défunts pour implorer la grâce de Dieu afin que leurs âmes trouvent miséricorde et paix.”

Lectures : Trente et unième dimanche du temps ordinaire.

Le mois de Novembre est généralement un mois consacré à la prière pour nos fidèles défunts. Car ils ont vécu avec nous, ils ont partagé nos joies et peines et ils font partie de notre histoire. Maintenant ils sont inscrits dans le passé mais nous ne perdons pas leur souvenir. Notre célébration de ce jour est un acte de foi dans l’amour sans limites de Dieu, dans le Christ ressuscité des morts et dans l’Esprit Saint « qui donne la vie », tels sont les mots qui nous appellent à regarder Dieu comme le Père Tout-puissant et plein de miséricorde. Les textes de ce jour nous invitent à tourner notre regard vers l’infinie miséricorde de Dieu envers les pécheurs que nous sommes. Il veut nous aider à sortir de cette situation de péché dans laquelle nous nous enfonçons. Nous sommes tous appelés à nous convertir. Cette bonne nouvelle est pour nous le point de départ d’une grande espérance. Continuer la lecture de Le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu

_

Dieu fera justice à ses élus qui crient vers lui

La persévérance dans la prière n’a donc pas,comme premier objectif, d’obtenir quelque chose, mais de signifier un amour qui ne se dément pas, qui ne se dédit pas.

Lectures : Vingt neuvième dimanche temps ordinaire

Les textes de ce jour nous parlent de la prière de demande et nous invitent à prier avec persévérance. Cela peut nous interroger sur la manière dont nous prions. Bien souvent, nous pensons surtout à Dieu lorsqu’une nécessité ou une épreuve tombe sur nous; et vous allez me dire, ce ne sont pas les occasions qui manquent. Elles sont nombreuses les situations tragiques ou injustes dans nos vies et à travers le monde : toutes ces situations difficiles de chômage, de logement, de précarité que connaissent beaucoup et parfois nous-mêmes, l’agression turque contre les kurdes, les actes de sauvagerie du terrorisme, l’extrême misère de tant de déplacés et d’exclus, les séparations de toutes sortes, les deuils. Mais attention, N’attendons pas le malheur pour penser à recourir à Dieu. Continuer la lecture de Dieu fera justice à ses élus qui crient vers lui

_

Quiconque s’élève sera abaissé, qui s’abaisse sera élevé

« Quand Jésus nous parle d’humilité et de gratuité , Il nous révèle Dieu

Lectures : Vingt deuxième dimanche temps ordinaire

Après ce temps d’été, nous voici arrivés au premier septembre. Chaque début d’année est l’occasion d’un re-départ. Chacune et chacun,dans ce monde difficile,  nous sommes invités à nous laisser interroger, pour le meilleur de nous-mêmes et pour les autres, sur la manière dont nous pouvons engager comme de bons serviteurs .Or dans les paroles de Jésus qui nous sont proposées, j’entends deux  mots-clés à retenir, lesquels ? : humilité et gratuité L’humilité n’a rien à voir avec une question de morale. Aujourd’hui, dans notre société, quand on prononce ce mot, on pense plutôt à : s’écraser, démissionner, céder, capituler devant les autres. A certaines époques dans l’Église, on a également mal compris le sens de l’humilité chrétienne en la confondant avec la dépréciation de soi-même, un certain mépris de soi-même : je suis nul ; Alors que l’Evangile ne parle que de la dignité de chacun, fille et fils bien aimé de Dieu, le mépris est incompatible avec toute démarche d’amour. Quand Jésus nous parle d’humilité et de gratuité , Il nous révèle Dieu. Jésus accomplit lui-même ce qu’il dit. Lui-même est humble et n’a jamais convoité les premières places, Lui-même accueille et sait rejoindre aux dernières places les plus petits, les plus fragiles, les malades les pécheurs , les exclus. L’humilité de Jésus ne consiste pas à dire qu’il n’est rien ou qu’il n’accomplit pas sa mission. Jésus a tout à fait conscience de ce qu’il est, mais il ne se l’attribue pas à lui-même,  il s’en détache pour l’orienter vers son Père et vers les autres : Père, j’ai tout reçu de Toi, je n’en tire aucune gloire pour moi-même, car je le remets entre tes mains. L’humilité, c’est vraiment un détachement de soi pour donner, se donner, offrir pour le service. Continuer la lecture de Quiconque s’élève sera abaissé, qui s’abaisse sera élevé

_