Archives par mot-clé : saint

Pentecôte : tous furent remplis d’Esprit Saint

“L’Esprit ne vient pas dans notre force, mais dans notre faiblesse, lorsque nous sommes capables de dire : Viens Esprit Saint.”

Pentecôte – Jean 15,26-16,12-15

Je ne sais pas si vous vous êtes déjà rendu compte qu’aucun récit évangélique ne parle directement de la Pentecôte chrétienne. Seul saint Luc, comme pour la fête de l’Ascension, dans le livre des Actes des Apôtres, nous raconte ce qui s’est passé ce jour là. D’après son récit, il a fallu 50 jours pour que les disciples de Jésus comprennent la signification de la Pâques et se laissent libérer de toutes sortes d’enfermements. Notez le bien: il a fallu 50 jours d’une thérapie très intense donnée par Jésus lui-même pour libérer ses disciples de la peur! Continuer la lecture de Pentecôte : tous furent remplis d’Esprit Saint

liturgie du jour et messes de la semaine

Aujourd’hui nous sommes le : 28/06/2022

datejjour liturgiqueférieCouleurLecturesSacr.
mar.28/06/2022 mardi, 13ème Semaine du Temps OrdinaireS. Irénée, évêque et martyrRougehttps://www.aelf.org/2022-06-28/romain/messeP. Pierre (NS)

Messes de la semaine à venir :

Dimanche, 26 juin

13e Dimanche du Temps Ordinaire

Messe à 10h30: Père Francis

 Lundi, 27 juin

St Cyrille d’Alexandrie

 Messe à 9h00: Père Stanislas

Mardi, 28 juin

St Irénée

Messe à 12h15: Père Pierre

Mercredi, 29 juin

St Pierre et St Paul, Apôtres

Messe à 12h15: Père Francis

Jeudi, 30 juin

Sts premiers martyrs de l’Eglise de Rome

Messe à 12h15: Père Stanislas

 Vendredi, 1 juillet

De la férie – Premier vendredi du mois

Messe à 12h15 : Père Stanislas

 Samedi, 2 juillet

De la férie

Messe anticipée à 18h30: Père Pierre

Dimanche, 3 juillet

14e Dimanche du Temps Ordinaire

Messe à 10h30: Père Pierre

Dimanche prochain :

datejjour liturgiqueférieCouleurLecturesSacr.
dim.03/07/2022 dimanche, 14ème Semaine du Temps OrdinaireLa messeVerthttps://www.aelf.org/2022-07-03/romain/messeP. Pierre (CB/JP)

Pour en savoir plus sur les couleurs liturgiques :
https://www.sjsc.fr/les-couleurs-liturgiques/

La liturgie d’aujourd’hui est :

  • Première lecture : « Quand le Seigneur Dieu a parlé, qui refuserait d’être prophète ? » (Am 3, 1-8 ; 4, 11-12)

    Lecture du livre du prophète Amos Écoutez cette parole que le Seigneur prononce contre vous, fils d’Israël, contre tout le peuple qu’il a fait monter du pays d’Égypte :     « Je vous ai distingués, vous seuls, parmi tous les peuples de la terre ; aussi je vous demanderai compte de tous vos crimes. »     Deux hommes font-ils route ensemble sans s’être mis d’accord ?     Est-ce que le lion rugit dans la forêt sans avoir de proie ? Le lionceau va-t-il crier du fond de sa tanière sans avoir rien pris ?     L’oiseau tombe-t-il dans le filet posé à terre sans y être attiré par un appât ? Le piège se relève-t-il du sol sans avoir rien attrapé ?     Va-t-on sonner du cor dans une ville sans que le peuple tremble ? Un malheur arrive-t-il dans une ville sans qu’il soit l’œuvre du Seigneur ?     – Car le Seigneur Dieu ne fait rien sans en révéler le secret à ses serviteurs les prophètes.     Quand le lion a rugi, qui peut échapper à la peur ? Quand le Seigneur Dieu a parlé, qui refuserait d’être prophète ?     « J’ai tout détruit chez vous, comme Dieu a détruit Sodome et Gomorrhe ; vous étiez comme un tison sauvé de l’incendie. Et vous n’êtes pas revenus à moi ! – oracle du Seigneur.     C’est pourquoi, voici comment je vais te traiter, Israël ! Et puisque c’est ainsi que je vais te traiter, prépare-toi, Israël, à rencontrer ton Dieu. »             – Parole du Seigneur.

  • Psaume (Ps 5, 5-6ab, 6c-7, 8)

    Refrain psalmique : (Ps 5, 9a) Seigneur, que ta justice me conduise. Tu n’es pas un Dieu ami du mal, chez toi, le méchant n’est pas reçu. Non, l’insensé ne tient pas devant ton regard. Tu détestes tous les malfaisants, tu extermines les menteurs ; l’homme de ruse et de sang, le Seigneur le hait. Pour moi, grâce à ton amour, j’accède à ta maison ; vers ton temple saint, je me prosterne, saisi de crainte.

  • Évangile : « Jésus, debout, menaça les vents et la mer, et il se fit un grand calme » (Mt 8, 23-27)

    Acclamation : (cf. Ps 129, 5) Alléluia. Alléluia. J’espère le Seigneur, et j’attends sa parole.Alléluia. Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu     En ce temps-là,     comme Jésus montait dans la barque, ses disciples le suivirent.     Et voici que la mer devint tellement agitée que la barque était recouverte par les vagues. Mais lui dormait.     Les disciples s’approchèrent et le réveillèrent en disant : « Seigneur, sauve-nous ! Nous sommes perdus. »     Mais il leur dit : « Pourquoi êtes-vous si craintifs, hommes de peu de foi ? » Alors, Jésus, debout, menaça les vents et la mer, et il se fit un grand calme.     Les gens furent saisis d’étonnement et disaient : « Quel est donc celui-ci, pour que même les vents et la mer lui obéissent ? »             – Acclamons la Parole de Dieu.

Source : www.aelf.org

Que tous soient un

7ème dimanche de Pâques – Année C

Père, que l’amour, l’Esprit d’amour, dont tu m’as aimé soit en eux et moi en eux.

Lectures de ce dimanche

Jésus, dans sa prière, qui nous est proposée aujourd’hui, nous offre deux messages importants qu’II adresse à son Père et à nous.

Premier message : Jésus « veut » nous faire partager son merveilleux destin de Fils bien aimé du Père.: « Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, ils soient aussi avec moi, et qu’ils contemplent ma gloire, (celle que tu m’as donnée parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde) ». Jésus demande que là où Il est, nous y soyons aussi. Nous sentons à travers cette insistance un immense amour pour les disciples et pour tous les hommes. Il ne veut pas nous quitter. Il est devenu chair de de notre chair. Il a partagé notre humanité. Il a partagé nos détresses, nos joies, nos peines. Il est tellement devenu l’un d’entre nous, solidaire, qu’Il ne peut désormais concevoir son bonheur en dehors de nous, séparé de nous. Et que nous contemplions sa gloire, sa plénitude de vie, avec toute son humanité retournée auprès du Père. Continuer la lecture de Que tous soient un