Archives par mot-clé : saint

Pentecôte : tous furent remplis d’Esprit Saint

“L’Esprit ne vient pas dans notre force, mais dans notre faiblesse, lorsque nous sommes capables de dire : Viens Esprit Saint.”

Pentecôte – Jean 15,26-16,12-15

Je ne sais pas si vous vous êtes déjà rendu compte qu’aucun récit évangélique ne parle directement de la Pentecôte chrétienne. Seul saint Luc, comme pour la fête de l’Ascension, dans le livre des Actes des Apôtres, nous raconte ce qui s’est passé ce jour là. D’après son récit, il a fallu 50 jours pour que les disciples de Jésus comprennent la signification de la Pâques et se laissent libérer de toutes sortes d’enfermements. Notez le bien: il a fallu 50 jours d’une thérapie très intense donnée par Jésus lui-même pour libérer ses disciples de la peur! Continuer la lecture de Pentecôte : tous furent remplis d’Esprit Saint

liturgie du jour et messes de la semaine

Aujourd’hui nous sommes le : 04/10/2022

datejjour liturgiqueférieCouleurLecturesSacr.
mar.04/10/2022 mardi, 27ème Semaine du Temps OrdinaireS. François d'AssiseBlanchttps://www.aelf.org/2022-10-04/romain/messe

Horaires d’été

Du lundi 4 juillet au lundi 29 août 2022 (inclus)

Ouverture de l’église

  • Eglise fermée le lundi
  • Du mardi au dimanche de 9h00 à 19h00

Messes dominicales

  • Samedi à 18h30 (Messe anticipée)
  • Dimanche à 10h30

Messes en semaine

  • Pas de messe le lundi
  • Du mardi au vendredi à 12h15

Lundi 15 Aout messe de l’Assomption : 10h30

Permanences d’accueil par un prêtre

  • En juillet : les mardis et les jeudis de 17h à 19h

(sauf jeudi 14 juillet, férié)

  • En août: seulement les mardis de 17h à 19h, sinon prenez contact avec un prêtre avant ou après la messe.

Pas d’accueil par les laïcs pendant les vacances

Le secrétariat de la paroisse

sera fermé du 27 juillet au 21 aout

Dimanche prochain :

datejjour liturgiqueférieCouleurLecturesSacr.
dim.09/10/2022 dimanche, 28ème Semaine du Temps OrdinaireLa messeVerthttps://www.aelf.org/2022-10-09/romain/messe

Pour en savoir plus sur les couleurs liturgiques :
https://www.sjsc.fr/les-couleurs-liturgiques/

La liturgie d’aujourd’hui est :

  • Première lecture : « Dieu a trouvé bon de révéler en moi son Fils, pour que je l’annonce parmi les nations païennes » (Ga 1, 13-24)

    Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Galates Frères,     vous avez entendu parler du comportement que j’avais autrefois dans le judaïsme : je menais une persécution effrénée contre l’Église de Dieu, et je cherchais à la détruire.     J’allais plus loin dans le judaïsme que la plupart de mes frères de race qui avaient mon âge, et, plus que les autres, je défendais avec une ardeur jalouse les traditions de mes pères.     Mais Dieu m’avait mis à part dès le sein de ma mère ; dans sa grâce, il m’a appelé ; et il a trouvé bon     de révéler en moi son Fils, pour que je l’annonce parmi les nations païennes. Aussitôt, sans prendre l’avis de personne,     sans même monter à Jérusalem pour y rencontrer ceux qui étaient Apôtres avant moi, je suis parti pour l’Arabie et, de là, je suis retourné à Damas.     Puis, trois ans après, je suis monté à Jérusalem pour faire la connaissance de Pierre, et je suis resté quinze jours auprès de lui.     Je n’ai vu aucun des autres Apôtres sauf Jacques, le frère du Seigneur.     En vous écrivant cela, – je le déclare devant Dieu – je ne mens pas.     Ensuite, je me suis rendu dans les régions de Syrie et de Cilicie.     Mais pour les Églises de Judée qui sont dans le Christ, mon visage restait inconnu ;     elles avaient simplement entendu dire : « Celui qui nous persécutait naguère annonce aujourd’hui la foi qu’il cherchait alors à détruire. »     Et l’on rendait gloire à Dieu à mon sujet.             – Parole du Seigneur.

  • Psaume (Ps 138 (139), 1-3, 13-14ab, 14cd-15)

    Refrain psalmique : (cf. Ps 138, 24b) Conduis-moi, Seigneur, sur le chemin d’éternité. Tu me scrutes, Seigneur, et tu sais ! Tu sais quand je m’assois, quand je me lève ; de très loin, tu pénètres mes pensées. Que je marche ou me repose, tu le vois, tous mes chemins te sont familiers. C’est toi qui as créé mes reins, qui m’as tissé dans le sein de ma mère. Je reconnais devant toi le prodige, l’être étonnant que je suis. Étonnantes sont tes œuvres toute mon âme le sait. Mes os n’étaient pas cachés pour toi quand j’étais façonné dans le secret, modelé aux entrailles de la terre.

  • Évangile : « Une femme nommée Marthe le reçut. Marie a choisi la meilleure part » (Lc 10, 38-42)

    Acclamation : (Lc 11, 28) Alléluia. Alléluia. Heureux ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la gardent !Alléluia. Évangile de Jésus Christ selon saint Luc En ce temps-là,     Jésus entra dans un village. Une femme nommée Marthe le reçut.     Elle avait une sœur appelée Marie qui, s’étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole.     Quant à Marthe, elle était accaparée par les multiples occupations du service. Elle intervint et dit : « Seigneur, cela ne te fait rien que ma sœur m’ait laissé faire seule le service ? Dis-lui donc de m’aider. »     Le Seigneur lui répondit : « Marthe, Marthe, tu te donnes du souci et tu t’agites pour bien des choses.     Une seule est nécessaire. Marie a choisi la meilleure part, elle ne lui sera pas enlevée. »             – Acclamons la Parole de Dieu.

Source : www.aelf.org

Que tous soient un

7ème dimanche de Pâques – Année C

Père, que l’amour, l’Esprit d’amour, dont tu m’as aimé soit en eux et moi en eux.

Lectures de ce dimanche

Jésus, dans sa prière, qui nous est proposée aujourd’hui, nous offre deux messages importants qu’II adresse à son Père et à nous.

Premier message : Jésus « veut » nous faire partager son merveilleux destin de Fils bien aimé du Père.: « Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, ils soient aussi avec moi, et qu’ils contemplent ma gloire, (celle que tu m’as donnée parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde) ». Jésus demande que là où Il est, nous y soyons aussi. Nous sentons à travers cette insistance un immense amour pour les disciples et pour tous les hommes. Il ne veut pas nous quitter. Il est devenu chair de de notre chair. Il a partagé notre humanité. Il a partagé nos détresses, nos joies, nos peines. Il est tellement devenu l’un d’entre nous, solidaire, qu’Il ne peut désormais concevoir son bonheur en dehors de nous, séparé de nous. Et que nous contemplions sa gloire, sa plénitude de vie, avec toute son humanité retournée auprès du Père. Continuer la lecture de Que tous soient un