Archives par mot-clé : orgue

Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu

“Rendre à Dieu ce qui est à Dieu signifie agir en enfant de Dieu, cherchant le bon droit et la justice. Donnons-lui tout notre être.”

Lectures : 29ieme dimanche temps ordinaire : Is45,1.4-6/Th1,1-5b/Mt22,15-21

« Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu » (Mt 22, 15-21)

Chers frères et sœurs ! Voilà une belle parole de Jésus qui vient fixer le croyant sur son engagement politico-social. Les lois de Dieu  ne sont pas incompatibles avec les lois de la société. Dans l’évangile de ce 29ème Dimanche Ordinaire Année A, nous voyons les détracteurs de Jésus prêts à le coincer pour de vrai parce qu’il devient vraiment une gêne pour eux. Ils commencent par l’appâter par des éloges.

Continuer la lecture de Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu

_

Il louera la vigne à d’autres vignerons -08/10/2017

“Par cette communion, l’homme devient sarment du vrai cep. Vivifié par l’amour qui unit Jésus et son Père, il porte du fruit qui glorifie le Père.”

Lectures : 27ieme dimanche temps ordinaire : Ez18,25-28/Ph2,1-11/Mt21,28-32

« Il louera la vigne à d’autres vignerons » (Mt 21, 33-43)

LA VIGNE

Dieu s’occupe attentivement de sa vigne, image du peuple d’Israël dans l’Ancien Testament, mais le peuple ne répond pas aux soins du Seigneur. Ce qu’Israël n’a pu donner à Dieu, Jésus le lui donne. Il est la vigne qui rend le cep authentique, digne de son nom. Il est l’Israël véritable. Il a été planté par son Père, entouré de soins et émondé afin de porter du fruit abondant (Jn 15,1ss ; Mt 15,13). Il porte en effet du fruit en donnant sa vie, en versant son sang, suprême preuve d’amour (Jn 15,9.13) ; et le vin, fruit de la vigne, sera, dans le mystère eucharistique, le signe sacramentel de ce sang versé pour sceller l’Alliance Nouvelle ; il sera le moyen de communier à l’amour de Jésus, de demeurer en lui (Mt 26,27ss). Continuer la lecture de Il louera la vigne à d’autres vignerons -08/10/2017

_

S’étant repenti, il y alla-01/10/2017

“Chacun de nous est empli de l’Esprit de Dieu, d’une capacité d’amour infinie. N’oublions pas “s’il me manque l’amour, je ne suis rien”.

Lectures : 26ieme dimanche temps ordinaire : Ez18,25-28/Ph2,1-11/Mt21,28-32

« S’étant repenti, il y alla » (Mt 21, 28-32)

La parole de Jésus, aujourd’hui, est particulièrement forte. En même temps un peu vexante, pourrait-on dire. ‘’Les publicains et les  prostituées vous précèdent dans le royaume de Dieu’’.

Pourtant, cette phrase ne devrait pas nous étonner. Il suffit d’ouvrir l’Evangile pour constater que Jésus est souvent entouré de gens ‘’peu recommandables’’, mais qui accueillent sa parole et se mettent généreusement à sa suite.

Continuer la lecture de S’étant repenti, il y alla-01/10/2017

_