Archives par mot-clé : miséricorde

Préparez le chemin du Seigneur

2ème dimanche de l’Avent : Année C

Tout être vivant verra le salut de Dieu.

Lectures du jour : 

Mes amis, en ce moment où la pandémie flambe à nouveau, où la violence mortifère détruit tant d’êtres humains partout dans notre monde, où la globalisation de l’indifférence laisse sur le carreau tant de nos frères et sœurs, où tant de migrants ne sont même plus respectés dans leur dignité, comme nous le rappelle, encore, notre pape François dans son voyage à Chypre, où la misère menace tant d’êtres humains, où notre église, aussi, est profondément secouée et où nous-mêmes connaissons notre lot de soucis, de difficultés, de péchés, voilà qu’une importante commission européenne à Bruxelles, se préoccupe pour savoir comment effacer le mot de Noël ! Nous ne serions pas en peine de lui proposer quelques idées : nous souhaiter un joyeux solstice, en cette saison attendre le père d’hiver et manger la dinde de décembre !

Comment pourrions-nous nous arrêter à toutes ces fadaises ridicules de la pensée unique, alors que la tristesse du mal qui règne dans notre monde paralyse, entrave, cabosse, décourage tant de vies humaines. Dans notre espérance Chrétienne, demandons de croire, croyons que le monde peut quitter sa robe de tristesse et de misère pour revêtir la parure de la gloire de Dieu, accueillons sa miséricorde qui prend en charge notre vie avec ses misères pour être transfigurée. Surtout, comme notre pape nous le rappelle : Ne nous laissons pas voler l’espérance. Continuer la lecture de Préparez le chemin du Seigneur

L’esprit souffle où il veut

26ème dimanche – temps ordinaire

Quiconque donne un verre d’eau à celui qui a soif ne restera pas sans récompense

Lectures du jour : 

L’Evangile de ce jour nous montre les apôtres s’indignant parce que quelqu’un chasse les esprits mauvais au nom de Jésus alors qu’il ne fait pas partie du groupe des disciples : De quoi se mêle cet homme, il n’est pas des nôtres ; Il n’est pas de ceux qui nous suivent ! Nous avons entendu la réaction de Moïse et de Jésus : Ne les empêchez pas, ils rendent gloire à Dieu… La réponse de Jésus fait éclater l’étroitesse de ses disciples qui est souvent le réflexe de tout groupe humain : « Qui n’est pas contre nous est pour nous ». Jésus leur fait comprendre que personne n’est propriétaire du « nom » de Jésus, de sa Parole, de son action au milieu des Hommes, de sa puissance de vie. Nous-mêmes, n’avons-nous pas, parfois, des réactions de propriétaires de Dieu ! Nous accaparons Dieu et sa Parole, nous comprenons mal que quelqu’un puisse agir en son nom sans se ranger sous notre bannière, risquant alors, de nous comporter comme les propriétaires de l’Esprit Saint, les propriétaires du Royaume de Dieu, prétendant nous réserver ce qui n’est qu’un don gratuit, comme si, parce que Dieu nous avait fait la grâce de le connaître et de l’aimer, nous devenions les possesseurs exclusifs de ce don. « Quiconque, dit Jésus, (et donc pas simplement ceux et celles qui appartiennent à mon Eglise) Quiconque donne un verre d’eau à celui qui a soif ne restera pas sans récompense ». Bien entendu reconnaître que l’Esprit de Dieu habite le cœur des autres n’enlève rien à notre conviction profonde que Jésus est l’accomplissement de l’Homme. Continuer la lecture de L’esprit souffle où il veut

Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le dernier de tous

25ème dimanche – temps ordinaire

Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le dernier de tous  et le serviteur de tous

Lectures du jour : 

Dimanche dernier, nous avons entendu la réaction de Pierre à la première annonce par Jésus de sa passion elle exprimait la distance des amis de Jésus entre ce que le Christ essayait de leur dire et ce qu’ils étaient capables de comprendre et d’accepter à ce moment-là compte tenu de leur conception qu’ils avaient d’un Messie triomphant. On pourrait dire qu’Ils n’étaient pas sur la même longueur d’ondes que Lui.

Aujourd’hui, Jésus annonce à nouveau qu’il va être livré, mis à mort et qu’il ressuscitera, et nous voyons les disciples de Jésus demeurer dans l’incompréhension mais sur un autre sujet : celui du Messie-Serviteur.

Tout en poursuivant leur chemin avec Jésus, les disciples discutent entre eux pour savoir qui serait le plus grand parmi eux. Nous pouvons évidemment trouver cela un peu étonnant : ils viennent d’entendre l’annonce de la mort et de la Résurrection du Christ. et ils se mettent à discuter, entre eux, pour savoir qui deviendra le chef. Ces hommes n’étaient pas des monstres. S’ils s’inquiétaient de savoir qui serait le plus grand, ce n’était, sans doute, pas d’abord pour remplacer Jésus mais parce qu’il fallait bien qu’il y ait un chef au milieu de cette troupe. ils comprennent qu’il fallait bien envisager la suite de la mission de Jésus et ils se demandent qui est le plus proche de ses projets ? Qui sera le plus capable de prendre sa succession ?  Si Jésus disparait, qui sera le premier ? Continuer la lecture de Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le dernier de tous