Archives par mot-clé : conversion

liturgie du jour et messes de la semaine

Aujourd’hui nous sommes le : 27/06/2022

datejjour liturgiqueférieCouleurLecturesSacr.
lun.27/06/2022 lundi, 13ème Semaine du Temps Ordinaire S. Cyrille d'Alexandrie, évêque et docteur de l'EgliseVert (Blanc fac.)https://www.aelf.org/2022-06-27/romain/messeP. Stanislas

Messes de la semaine à venir :

Dimanche, 26 juin

13e Dimanche du Temps Ordinaire

Messe à 10h30: Père Francis

 Lundi, 27 juin

St Cyrille d’Alexandrie

 Messe à 9h00: Père Stanislas

Mardi, 28 juin

St Irénée

Messe à 12h15: Père Pierre

Mercredi, 29 juin

St Pierre et St Paul, Apôtres

Messe à 12h15: Père Francis

Jeudi, 30 juin

Sts premiers martyrs de l’Eglise de Rome

Messe à 12h15: Père Stanislas

 Vendredi, 1 juillet

De la férie – Premier vendredi du mois

Messe à 12h15 : Père Stanislas

 Samedi, 2 juillet

De la férie

Messe anticipée à 18h30: Père Pierre

Dimanche, 3 juillet

14e Dimanche du Temps Ordinaire

Messe à 10h30: Père Pierre

Dimanche prochain :

datejjour liturgiqueférieCouleurLecturesSacr.
dim.03/07/2022 dimanche, 14ème Semaine du Temps OrdinaireLa messeVerthttps://www.aelf.org/2022-07-03/romain/messeP. Pierre (CB/JP)

Pour en savoir plus sur les couleurs liturgiques :
https://www.sjsc.fr/les-couleurs-liturgiques/

La liturgie d’aujourd’hui est :

  • Première lecture : « Ils écrasent la tête des faibles dans la poussière » (Am 2, 6-10.13-16)

    Lecture du livre du prophète Amos Ainsi parle le Seigneur : À cause de trois crimes d’Israël, et même de quatre, je l’ai décidé sans retour ! Ils vendent le juste pour de l’argent, le malheureux pour une paire de sandales.     Ils écrasent la tête des faibles dans la poussière, aux humbles ils ferment la route. Le fils et le père vont vers la même fille et profanent ainsi mon saint nom.     Auprès des autels, ils se couchent sur les vêtements qu’ils ont pris en gage. Dans la maison de leur Dieu, ils boivent le vin de ceux qu’ils ont frappés d’amende.     Moi, pourtant, j’avais détruit devant eux l’Amorite, dont la stature égalait celle des cèdres et la vigueur, celle des chênes ! Je l’avais anéanti de haut en bas, depuis les fruits jusqu’aux racines.     Moi, je vous avais fait monter du pays d’Égypte et je vous avais, pendant quarante ans, conduits à travers le désert, pour vous donner en héritage le pays de l’Amorite.     Eh bien, moi, maintenant, je vous écraserai sur place, comme un char plein de gerbes écrase tout sur son passage.     L’homme le plus rapide ne pourra pas fuir, le plus fort ne pourra pas montrer sa vigueur, même le héros ne sauvera pas sa vie.     L’archer ne tiendra pas, le coureur n’échappera pas, le cavalier ne sauvera pas sa vie.     Le plus brave s’enfuira tout nu, ce jour-là, – oracle du Seigneur.             – Parole du Seigneur.

  • Psaume (Ps 49 (50), 16bc-17, 18-19, 20-21ab, 21cd- 22, 23)

    Refrain psalmique : (Ps 49, 22a) Comprenez donc, vous qui oubliez Dieu ! « Qu’as-tu à réciter mes lois, à garder mon alliance à la bouche, toi qui n’aimes pas les reproches et rejettes loin de toi mes paroles ? « Si tu vois un voleur, tu fraternises, tu es chez toi parmi les adultères ; tu livres ta bouche au mal, ta langue trame des mensonges. « Tu t’assieds, tu diffames ton frère, tu flétris le fils de ta mère. Voilà ce que tu fais ; garderai-je le silence ? « Penses-tu que je suis comme toi ? Je mets cela sous tes yeux, et je t’accuse. Comprenez donc, vous qui oubliez Dieu : sinon je frappe, et pas de recours ! « Qui offre le sacrifice d’action de grâce, celui-là me rend gloire : sur le chemin qu’il aura pris, je lui ferai voir le salut de Dieu. »

  • Évangile : « Suis-moi » (Mt 8, 18-22)

    Acclamation : (cf. Ps 94, 8a.7d) Alléluia. Alléluia. Aujourd’hui, ne fermez pas votre cœur, mais écoutez la voix du Seigneur.Alléluia. Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu En ce temps-là,     Jésus, voyant une foule autour de lui, donna l’ordre de partir vers l’autre rive.     Un scribe s’approcha et lui dit : « Maître, je te suivrai partout où tu iras. »     Mais Jésus lui déclara : « Les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l’homme n’a pas d’endroit où reposer la tête. »     Un autre de ses disciples lui dit : « Seigneur, permets-moi d’aller d’abord enterrer mon père. »     Jésus lui dit : « Suis-moi, et laisse les morts enterrer leurs morts. »             – Acclamons la Parole de Dieu.

Source : www.aelf.org

Nativité du Seigneur

“Une foi qui ne nous bouleverse pas, est une foi qui a besoin d’être bouleversée ! Dieu qui nous a fait sans nous, ne peut pas nous sauver sans nous. Il respecte notre liberté. Il réclame notre concours, notre coopération.”

Lectures de ce jour :

Nativité du Seigneur Noël – Jn 1, 1-18

En cette fête de Noël nous sommes habituellement remplis de joie, et à juste titre! Comme l’affirme Saint Léon le Grand: « La tristesse n’est pas de mise en ce jour où naît la vie ».

On peut dire qu’avec la fête de Noël, Jésus vient nous révéler le style de Dieu. Et le style de notre Dieu, Dieu des chrétiens, ne consiste pas à venir nous aider en résolvant nos problèmes par la magie, en l’occurrence la magie de Noël. Il fait un choix complètement différent. Il commence par se faire un enfant, c’est-à-dire faible et vulnérable. Dans les célébrations de Noël, nous sommes donc tout d’abord invités à reconnaître Dieu présent dans toutes les situations où nous pensons qu’il est absent.

Permettez-moi de réfléchir avec vous et pour vous sur deux grandes leçons qui viennent de cette fête. La première: Noël – est la fête de la Foi. La seconde – Noël nous rappelle que Dieu ne cesse d’être avec nous. Continuer la lecture de Nativité du Seigneur

Préparez le chemin du Seigneur

2ème dimanche de l’Avent : Année C

Tout être vivant verra le salut de Dieu.

Lectures du jour : 

Mes amis, en ce moment où la pandémie flambe à nouveau, où la violence mortifère détruit tant d’êtres humains partout dans notre monde, où la globalisation de l’indifférence laisse sur le carreau tant de nos frères et sœurs, où tant de migrants ne sont même plus respectés dans leur dignité, comme nous le rappelle, encore, notre pape François dans son voyage à Chypre, où la misère menace tant d’êtres humains, où notre église, aussi, est profondément secouée et où nous-mêmes connaissons notre lot de soucis, de difficultés, de péchés, voilà qu’une importante commission européenne à Bruxelles, se préoccupe pour savoir comment effacer le mot de Noël ! Nous ne serions pas en peine de lui proposer quelques idées : nous souhaiter un joyeux solstice, en cette saison attendre le père d’hiver et manger la dinde de décembre !

Comment pourrions-nous nous arrêter à toutes ces fadaises ridicules de la pensée unique, alors que la tristesse du mal qui règne dans notre monde paralyse, entrave, cabosse, décourage tant de vies humaines. Dans notre espérance Chrétienne, demandons de croire, croyons que le monde peut quitter sa robe de tristesse et de misère pour revêtir la parure de la gloire de Dieu, accueillons sa miséricorde qui prend en charge notre vie avec ses misères pour être transfigurée. Surtout, comme notre pape nous le rappelle : Ne nous laissons pas voler l’espérance. Continuer la lecture de Préparez le chemin du Seigneur