Archives par mot-clé : disciple

Jésus descendit de la montagne avec les Douze

“Que Jésus nous prenne  en grâce, nous bénisse et qu’il nous oriente vers les biens éternels”

Lectures : Sixième dimanche du temps ordinaire

« Heureux les pauvres ! Quel malheur pour vous les riches ! » (Luc chapitre 6)

Frères bien aimés, les textes liturgiques de ce sixième Dimanche de Temps Ordinaire de l’année C laissent entrevoir en filigrane « la quête du bonheur ou la soif du bonheur ». De ce fait, cette quête du bonheur ne peut se résumer que dans le message chrétien. Car « le chrétien est, ou devrait être, l’homme des béatitudes. Les grands saints ont vécu ces paradoxes, être heureux dans la pauvreté, dans la disette, dans le chagrin, dans la haine, l’insulte et l’exclusion. Ce n’est pas du dolorisme. Car il s’agit vraiment de bonheur, et même du vrai bonheur. Continuer la lecture de Jésus descendit de la montagne avec les Douze

_

Nul n’est prophète en son pays

“La parole de Dieu pénètre dans notre chair. Nous pouvons à l’appel du Seigneur dire oui en témoignant de notre charité, de notre espérance et de foi en sa parole.”

Lectures : Jésus n’est pas envoyé aux seuls Juifs

Jésus, comme Élie et Élisée, n’est pas envoyé aux seuls Juifs (Lc 4, 21-30)

Bien aimés de Dieu la liturgie de la Parole de Dieu de ce 4ième dimanche du temps ordinaire nous interpelle sur la qualité de notre relation vis-à-vis du message que les Prophètes nous annoncent de la part de Dieu. Elle parle plus précisément du type de réponse que nous donnons à Dieu. En fait, la parole de Dieu s’adresse à nous régulièrement comme une lumière pour éclairer nos vies. Mais, cette bonne nouvelle, est-elle toujours bien accueillie ? Continuer la lecture de Nul n’est prophète en son pays

_

Le sacrement des malades, une folie…

Il faut avoir un grain de folie pour demander le sacrement des malades… Ou alors être malade et penser que cela nous sauvera. Mais de quoi ? de notre folie ? Oui, le sacrement des malades est un saut dans l’inconnu. C’est comme se jeter du haut d’un pont pour un saut à l’élastique sans avoir la possibilité de vérifier le matériel ! Quelle inconscience. Ou alors on espère avoir une grâce. Sans avoir réalisé que cette Grâce était déjà à l’œuvre bien avant que nous fassions ce choix. Sans prendre conscience que le sacrement des malades est une communion avec toute une assemblée, tout un peuple. Continuer la lecture de Le sacrement des malades, une folie…

_