Archives par mot-clé : grâce

Baptême du Seigneur

Le baptême de Jésus dans le Jourdain n’était pas un passage obligé, mais un choix

Lectures :

Le baptême de Jésus – Lc 3, 15-16, 21-22

Les textes liturgiques de cette fête sont très riches en enseignement. On peut y repérer plusieurs leçons. J’en souligne trois seulement.

D’abord une question. Pourquoi Jésus plonge dans les flots du Jourdain ? Pourquoi se fait-il baptiser, là où les hommes avaient déjà coutume de se purifier de leurs fautes, alors qu’il était, Lui, sans péché ?

Telle était aussi la question de Jean Baptiste. C’est l’évangéliste Mathieu qui nous l’apporte. « C’est moi qui ai besoin de me faire baptiser par toi, et c’est toi qui viens à moi ? – s’étonne Jean le Baptiste.

Eh bien, pour Jésus le baptême n’est pas une nécessité. Il est en complète harmonie avec l’amour de Dieu. Il est sans péché. Mais, en descendant dans l’eau remplit des péchés des hommes, il se solidarise tout simplement avec les pécheurs que nous sommes. Continuer la lecture de Baptême du Seigneur

Sainte Marie

Deux paroles illuminent, pour nous les chrétiens, le seuil de chaque année: Marie, Mère de Dieu et la Paix.

Pourquoi Marie? Parce que par son « oui » à la volonté de Dieu, elle nous montre le chemin de confiance et de disponibilité face à la nouvelle année qui commence. En effet, nous ne savons pas ce que cette nouvelle année nous apportera, mais Marie nous invite à regarder tout dans la confiance, car nous sommes dans les mains de Dieu.

Pourquoi la Paix ? Parce que Celui qui nous est donné comme cadeau à Noël : « Emmanuel », Dieu avec nous, est le Prince de la Paix. Depuis 55 ans l’Eglise prie en ce jour pour la Paix. C’est le Pape Paul VI qui instituât la Journée Mondiale de la Paix. Dans son Message pour l’année 2022, le Pape François parle des trois outils pour construire une paix durable: le dialogue entre générations, éducation et travail.

« Je voudrais proposer trois voies pour construire une paix durable – écrit le Pape. Tout d’abord, le dialogue entre les générations comme base pour la réalisation de projets communs. Deuxièmement, l’éducation en tant que facteur de liberté, de responsabilité et de développement. Enfin, le travail pour une pleine réalisation de la dignité humaine. Ces trois éléments sont essentiels pour l’élaboration d’un pacte social, sans lequel tout projet de paix est inconsistant ». Continuer la lecture de Sainte Marie

D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ?

“Ce salut apporté par Jésus est source de joie et de confiance à accorder à sa personne. C’est un cadeau formidable qui réjouit et comble le cœur de l’homme.”

« D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? » (Lc 1, 39-45)

Lectures de ce dimanche

HOMÉLIE DU DIMANCHE 19 DÉCEMBRE 2021

Aujourd’hui 4ème dimanche du Temps de l’Avent, toujours dans cette attente de la venue du sauveur. Cette attente stressante et angoisse se réalisera dans très peu de temps. Ce Fils Sauveur que le monde attend, viendra pour révéler l’amour infini du Père pour l’humanité. C’est donc cette ambiance qui règne dans la 1ère Lecture de ce jour. Michée le prophète rassure le peuple meurtri et humilié, qu’un sauveur sortira de son sein « du clan de Juda ». Cette parole du prophète montre à quel point les projets de Dieu sont insondables. Dieu fait sortir du « petit reste : Juda » un sauveur pour l’ensemble du peuple. Avec Dieu, c’est une autre dimension de la vie qui s’ouvre. Il rend à l’existence, l’impossible. C’est qui est humilié et faible est, l’ouvrage principal par lequel Dieu se sert pour révéler sa puissance. Cette approche de Dieu nous dit qu’aujourd’hui rien n’est impossible à celui qui met sa foi en Lui. Car ce Jésus que nous attendons et qui révèlera l’amour infini du Père est celui qui, autrefois s’était incarné dans ce monde. Cet évènement du passé qui s’actualise dans notre aujourd’hui à la lumière des réalités du vécu, nous dit à quel point Dieu est encore solidaire de l’humanité. Continuer la lecture de D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ?