Archives par mot-clé : maison

Il se fit reconnaître par eux à la fraction du pain

“Que le Seigneur Jésus-Christ, maître de la vie, aide chacun à vivre le confinement et l’épreuve. Avec tous les prêtres de notre paroisse, je vous assure de ma prière.”

Lectures : Troisième dimanche de Pâques

Ne sommes nous pas, nous aussi, des disciples d’Emmaüs ?

Comme les disciples d’Emmaüs nous sommes sur le chemin. Chacun nous avons nos propres chemins, nos propres routes. Nous nous interrogeons sur les événements qui se produisent, ceux passés, ceux à venir. Nous pouvons être inquiets et troublés.

Comme les disciples d’Emmaüs ne sommes-nous pas découragés et désemparés ? Ce temps de confinement n’est il pas difficile à vivre ? Être privé de notre liberté, se retrouver seul ou bien en famille à gérer son propre travail et ses enfants, s’inquiéter de ce que sera demain avec toutes les incertitudes, s’interroger sur comment nous en sommes arrivés là, ne pas pouvoir visiter nos parents en maison de retraite ou bien vivre un deuil dans la solitude… Et que dire de ces jeunes couples qui se voient contraints de reporter l’événement heureux de leur mariage. Continuer la lecture de Il se fit reconnaître par eux à la fraction du pain

_

Explication de l’Evangile du dimanche 26 avril pour les enfants

Explication de l’Evangile aux enfants

26 avril 2020, 3ème Dimanche de Pâques, Année A

Chers parents, chers enfants, habituellement, lors des messes dominicales de notre paroisse, les plus jeunes sont invités à assister à l’explication de l’Evangile du jour, avec des mots simples. En raison des restrictions de déplacement, nous vous invitons à partager en famille la lecture de l’Evangile, et à l’expliquer à vos enfants avec vos propres mots.

Ce document peut vous aider à identifier des axes d’explication, et vous suggère une activité pour mieux comprendre l’Evangile.

Signe de croix

En entrant dans ce temps de partage de la Parole, faisons ensemble un beau signe de croix avec les enfants.

Introduction et contexte, rappel

Expliquer aux enfants que, même si nous n’allons pas à la messe ce dimanche, nous sommes en communion les uns avec les autres et que nous allons partager la Parole que Jésus nous transmet ce jour.

Dimanche dernier, nous avons vu que Thomas a eu besoin de toucher Jésus ressuscité pour croire en Lui. Nous, nous pouvons croire sans même avoir vu Jésus, car nous avons confiance en Lui et dans le témoignage transmis par les apôtres.

Thème du jour : LA JOIE DE LA PRESENCE DE JÉSUS Continuer la lecture de Explication de l’Evangile du dimanche 26 avril pour les enfants

_

Explication de l’Evangile du dimanche 19 avril pour les enfants

Explication de l’Evangile aux enfants

19 avril 2020, 2ème Dimanche de Pâques, Année A

Chers parents, chers enfants, habituellement, lors des messes dominicales de notre paroisse, les plus jeunes sont invités à assister à l’explication de l’Evangile du jour, avec des mots simples. En raison des restrictions de déplacement, nous vous invitons à partager en famille la lecture de l’Evangile, et à l’expliquer à vos enfants avec vos propres mots.

Ce document peut vous aider à identifier des axes d’explication, et vous suggère une activité pour mieux comprendre l’Evangile.

Signe de croix

En entrant dans ce temps de partage de la Parole, faisons ensemble un beau signe de croix avec les enfants.

Introduction et contexte, rappel

Expliquer aux enfants que, même si nous n’allons pas à la messe ce dimanche, nous sommes en communion les uns avec les autres et que nous allons partager la Parole que Jésus nous transmet ce jour.

Nous avons quitté le Carême, qui a duré 40 jours, et nous entrons dans le temps de Pâques. La résurrection de Jésus a été fêtée dimanche dernier. Comment l’avons-nous vécu, qu’avons-nous fait ce jour ? Ressentons-nous la joie de cette fête ?

Thème du jour : La joie de croire

En ce dimanche, on peut prendre la lecture brève de l’Evangile à plusieurs voix avec les enfants s’ils sont assez grands. Pour les plus grands enfants et les adolescents, on pourra lire les textes du jour en entier, qui se trouvent à la fin du document.

  • Lecture de l’Evangile : Jn 20, 19-31

L’Evangile complet du jour se trouve à la fin de ce document. Avec les enfants, on peut lire l’extrait suivant :

Or, l’un des Douze, Thomas, appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau), n’était pas avec eux quand Jésus était venu. Les autres disciples lui disaient : « Nous avons vu le Seigneur ! » Mais il leur déclara : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt dans la marque des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! » Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d’eux. Il dit : « La paix soit avec vous ! » Puis il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d’être incrédule, sois croyant. » Alors Thomas lui dit : « Mon Seigneur et mon Dieu ! » Jésus lui dit : « Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. »

Acclamons la Parole de Dieu.

  • Questions

On peut utiliser les questions ci-dessous pour guider les enfants dans leur compréhension du texte.

  • Quels sont les personnages principaux dans ce texte de l’Evangile ?

Thomas, les autres disciples, Jésus.

  • Que se passe-t-il dans l’Evangile ?

Thomas, un disciple, n’était pas présent quand Jésus est venu se montrer, ressuscité, aux autres disciples. Il ne les croit pas. Jésus revient plus tard, et Thomas se met alors à croire.

  • Est-ce facile de croire quelque chose qu’on a vu ?

En général oui. Par exemple quand on voit quelqu’un de malade à nouveau debout et souriant, on le croit s’il dit que ça va mieux.

  • Peut-on toujours voir des choses auxquelles on croit ? Dans ce cas, arrive-t-on quand même à croire ?

A l’école, à la maison, on nous explique des choses qu’on ne peut pas toujours voir ; par exemple l’histoire d’un homme mort depuis longtemps, ou la description d’une étoile très lointaine. Ou bien quand on nous annonce un beau cadeau pour l’anniversaire à venir, on peut avoir des hésitations. Ce n’est pas facile d’y croire. Pourtant, on arrive à croire car on a confiance dans les personnes qui nous les expliquent.

  • Pourquoi Jésus nous dit qu’on est heureux si on croit sans avoir vu ? Est-ce que je crois en lui ? Et est-ce que ça me rend heureux ?

Aujourd’hui on ne peut plus voir Jésus, qui est déjà reparti au ciel depuis très longtemps. Mais on croit, parce qu’on a confiance dans ceux qui l’ont vu (les disciples). Ça nous rend heureux, parce que c’est une bonne nouvelle. On se sent heureux, en fêtant Pâques, en priant, etc.

Activité :

  • Entourer le bonhomme qui sourit ou qui est triste pour chaque situation : est-ce que ça me rend heureux ? On peut aussi colorier les dessins de ce qui rend heureux. Si on n’a pas d’imprimante, on peut entourer directement sur l’ordinateur.

Prière :

Seigneur, aide-moi a être heureux chaque fois que je pense à toi, et à croire que tu es vivant pour moi, même si je ne te vois pas.

Télécharger (DOCX, Inconnu)

Télécharger (PDF, 1.03Mo)

_