Archives par mot-clé : homélie

Tel fut le commencement des signes que Jésus accomplit

Telle est notre tâche de disciple : Aller porter de cette surabondance de la générosité de Dieu qui donne sans mesure.”

Lectures de ce dimanche :

Jean, dans son évangile, ne nous parle pas de miracles mais de signes. Devant un miracle, nous nous nous posons la question : comment cela a-t-il pu se passer ?  Un signe, lui nous provoque à le déchiffrer. Mais qu’est-ce que cela peut bien signifier ?

Or le premier signe de Jésus : l’eau changée en vin aux noces de Cana est un signe de fête, d’abondance, de joie, de noces. L’eau changée en vin, c’est la puissance de Dieu capable de transformer l’ordinaire de nos existences, en une beauté et une richesse divine porteuses de vie éternelle, avec l’éternel. Continuer la lecture de Tel fut le commencement des signes que Jésus accomplit

Baptême du Seigneur

Le baptême de Jésus dans le Jourdain n’était pas un passage obligé, mais un choix

Lectures :

Le baptême de Jésus – Lc 3, 15-16, 21-22

Les textes liturgiques de cette fête sont très riches en enseignement. On peut y repérer plusieurs leçons. J’en souligne trois seulement.

D’abord une question. Pourquoi Jésus plonge dans les flots du Jourdain ? Pourquoi se fait-il baptiser, là où les hommes avaient déjà coutume de se purifier de leurs fautes, alors qu’il était, Lui, sans péché ?

Telle était aussi la question de Jean Baptiste. C’est l’évangéliste Mathieu qui nous l’apporte. « C’est moi qui ai besoin de me faire baptiser par toi, et c’est toi qui viens à moi ? – s’étonne Jean le Baptiste.

Eh bien, pour Jésus le baptême n’est pas une nécessité. Il est en complète harmonie avec l’amour de Dieu. Il est sans péché. Mais, en descendant dans l’eau remplit des péchés des hommes, il se solidarise tout simplement avec les pécheurs que nous sommes. Continuer la lecture de Baptême du Seigneur

Voeux de notre Curé

LES VŒUX DE NOTRE CURÉ!

En ce premier jour de l’année où nous nous souhaitons beaucoup de choses, j’ai décidé d’essayer de ne pas user des formules passe-partout. Voilà pourquoi je vous souhaite: « Bonne et heureuse année passée »! Je m’explique.

Certains maîtres spirituels disent que la vie est composée en 10% de ce qui nous arrive, et en 90% de ce que nous faisons avec ce qui nous arrive. Voilà pourquoi le saint cardinal anglais – John Henry Newman – canonisé il y a trois ans (en octobre 2019), a déclaré dans une homélie faite le jour de nouvel an ce qui suit: « Nous nous souhaitons beaucoup de bonnes choses pour la nouvelle année, mais nous laissons l’année qui passe s’écouler. Pourquoi? Le passé est-il vraiment mort? Non! Il est vivant! Il vit en Dieu comme présent et futur, et il nous attend le jour où le livre de nos vies sera ouvert ». Et dans ce contexte, le cardinal Newman souhaite à ses auditeurs: « Bonne et heureuse année passée »!

Conscients donc que la santé, la sainteté, le bonheur, la paix et la sérénité de l’année 2022 dépendront en 90% de ce que nous ferons de ce qui nous est arrivé en 2021, je vous souhaite « bonne et heureuse année passée »!

Père Stanislas