Dimanche des Rameaux

fr flag
zh flag
en flag
it flag
pl flag
es flag
CLIQUER SUR LA LANGUE DESIREE

La fête des rameaux est  un signe de notre enthousiasme à la suite de Jésus

Lectures : Dimanche des Rameaux

Bien aimés de Dieu, l’Evangile que nous avons entendu avant la procession d’entrée nous rapporte des paroles et des faits qui donnent à réfléchir sur la foule qui accueil triomphalement Jésus à l’entrée de Jérusalem. Cette foule rassemblée autour du Seigneur et à laquelle nous nous joignons en cette fête des Rameaux, rend grâce pour toutes les merveilles qu’elle a vus. Elle reconnaît en Jésus Celui qui vient au nom du Seigneur ; celui qui vient étendre dans nos vies un règne d’amour et de paix. La fête des rameaux est donc un signe de notre enthousiasme à la suite de Jésus. Brandir les rameaux en exultant de joie est pour nous une action de grâce pour les merveilles que Dieu accomplit dans nos vies.

Dans le récit de la passion, Jésus qui est triomphalement accueilli est maintenant accusé, jugé et condamné injustement. Il est victime de la haine et de la violence des hommes. Mais dans cette condamnation injuste, chers frères et sœurs, Jésus nous révèle encore qu’il est vraiment venu pour nous sauver. Tout au long du récit, Jésus ne fait que poser des gestes qui sauvent.

– Il guérit le serviteur du grand prêtre blessé à l’oreille par le coup d’épée de Pierre

– Il réconforte Pierre qui l’a renié et il jette un regard chargé de compassion sur son reniement.

– Face aux femmes qui pleurent sur son passage, il ne pense pas à lui mais au peuple d’Israël.

– Même sur la croix Jésus sauve un brigand crucifié avec lui en accueillant son repentir et en exauçant sa prière.
– Et avant même de rendre son souffle, il répond à la cruauté des soldats par une prière de Miséricorde adressée à Dieu: “Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font”.

Sœurs et frères, la violence s’est déchaînée contre Jésus. Mais il répond par l’amour et la miséricorde. Dans sa Passion, Jésus a triomphé du mal et de la mort par la douceur et la force de son amour pour chaque homme. C’est cela la victoire de la Croix.

Nous aussi, nous vivons actuellement dans un monde qui souffre de la montée de la violence, de l’indifférence de l’homme face à la souffrance de l’autre et de l’injustice envers les plus faibles. Aujourd’hui, nous recevons cet évangile du dimanche des rameaux comme un appel à changer nos cœurs; à agir comme Jésus avec amour et miséricorde pour la vie et pour la paix. Le Christ nous montre que seul l’amour miséricordieux peut détruire la haine et vaincre toute sorte de violence dans le monde. 

Au cours de cette semaine sainte, nous allons suivre Jésus jusqu’à son sacrifice sur la croix.  C’est en effet notre vie avec ses peines, ses souffrances et ses péchés que le Christ a pris sur lui en signe de son amour pour chacun. “C’était nos péchés et nos souffrances qu’il portait dans son corps sur le bois”. Que la puissance de cette croix nous délivre de tout mal. Par Jésus Christ notre Seigneur et Sauveur qui est vivant pour le Siècles des Siècles.  Amen.

Homélies :
Rodrigue Chabi

Entrée Messianique

Rite d’aspersion

Evangile de la Passion et Homélie (26’25) (DIMANCHE)

Evangile de la Passion et Homélie (24’40) (samedi)

Psaume

Prière universelle (samedi)

Prière universelle (dimanche)

Photos (Guy Didier, organiste)

Orgue :Au grand Orgue, Guy Didier

– Entrée: Phantasie sur “Ad nos salutarem undam” (Franz Liszt)
Méditation :
Communion: “Choral du Veilleur” J.S Bach
– Sortie: “Moderato”

Sur wikipedia :

Les autres homélies du Père Rodrigue Chabi

A lire également : LA FiP de la semaine

Télécharger (PDF, 434KB)

_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *