Archives par mot-clé : dibi

Veillée Pascale : Il est ressuscité et il vous précède en Galilée

“La bonne nouvelle de ce jour c’est que Dieu n’est pas du côté du mal, de la souffrance et de la mort; il est du côté de la vie, du côté des vivants.”

Lectures : Veillée Pascale

En ce jour de Pâques, il y a un mot qui revient très souvent dans nos chants: c’est le mot «Alleluia»: ce mot signifie «Rendez grâce à Dieu», dites merci à dieu. Mais je suis persuadé que dans le monde, il y a des gens qui n’ont pas envie de chanter «Alleluia». Ils sont nombreux, surtout en ce temps difficile que nous vivons, ceux qui ont des soucis, des peines, des peurs pour le présent et pour l’avenir. Nous pensons à ceux et celles qui ont des soucis causés par une maladie, une discorde, la perte d’un être cher. Et puis, il y a aussi des peurs pour l’avenir à cause de la crise qui, selon les économistes, suivra la pandémie, il y a du chômage, de la précarité.

Si nous chantons «Alleluia», merci à Dieu, ce n’est pas pour nous réfugier dans la religion. Car la foi chrétienne c’est tout le contraire d’une fuite. C’est une attitude d’un réalisme incroyable. Elle nous oblige à regarder notre présent et à envisager notre avenir. Mais ce regard, nous le portons sous un angle différent parce qu’à la base de notre foi il y a Jésus ressuscité. Il est présent au cœur de nos vies. Il nous envoie vers ceux et celles qui sont douloureusement éprouvés et il attend de nous que nous soyons auprès d’eux des témoins de l’espérance qui nous anime.Tout au long de ce temps de Pâques, nous entendrons des évangiles qui nous parlerons de la résurrection de Jésus. En les lisant, nous constatons qu’ils ont une manière différente de raconter les événements. On ne peut pas faire une chronologie dujour de Pâques. Mais ils sont d’accord sur une chose essentielle: ils nous disent que les amis de Jésus n’ont pas cru, ce jour-là, à la résurrection de leur Maître et ami. Ils ont d’abord douté. Ils ont dit: «Ce n’est pas possible.» Il n’y en a qu’un qui a cru, c’est Jean. Les autres sont restés enfermés. Continuer la lecture de Veillée Pascale : Il est ressuscité et il vous précède en Galilée

_

Messe dominicale 22 mars 2020 : Il s’en alla et se lava ; quand il revint, il voyait

«Ouvrons les yeux de notre cœur à toutes les petites lumières qui conduisent à la vie et qui, probablement, nous appellent à  apprendre à vivre autrement »

 Lectures : Quatrième dimanche de Carême

De la quarantaine subie à la quarantaine offerte…

Voici que les événements du monde nous contraignent à changer notre manière de vivre. Le confinement forcé pour protéger notre pays face au coronavirus est une véritable responsabilité à l’égard les uns des autres. Être cloisonné avec uniquement les siens 24 h sur 24… ou devoir supporter l’isolement… n’est pas facile à vivre.  Il nous faut inventer un nouveau mode de vie : tant les enfants que les adultes vont devoir travailler autrement.  Il va falloir vivre aussi l’épreuve de la durée.

Nous avons à faire face à l’inquiétude pour nous même, nos proches et pour ceux qui sont atteints par la maladie, pour ceux qui sont isolés. Nous sommes confrontés à la tristesse de voir beaucoup de projets repoussés ou compromis ou annulés ; des inquiétudes surgissent liées aux conséquences économiques de cette situation.

En ce 4ème dimanche de carême, où l’Église nous propose ce beau récit de « l’aveugle-né, guéri », demandons au Christ-Jésus,  durant ces jours, où  nous voyons avec nos yeux de chair les ravages de ce mal, de cette pandémie mortifère, d’ouvrir les yeux de notre cœur à toutes les petites lumières qui conduisent à la vie et qui, probablement, nous appellent à  apprendre,  désormais, à vivre autrement que sur le mode individualiste, consumériste et libertaire  qui nous est devenu si naturel.

Continuer la lecture de Messe dominicale 22 mars 2020 : Il s’en alla et se lava ; quand il revint, il voyait

_