Archives par mot-clé : foule

Il fait entendre les sourds et parler les muets

“Nous sommes tous appelés à être guéris par Jésus afin d’ entendre le message d’amour qu’il nous délivre, cet amour nous dont nous avons tous une soif ardente. ”
Lectures : 23ième dimanche temps ordinaire : Is35,4-7a/Jc2,1-5/Mc7,31-37

« Il fait entendre les sourds et parler les muets » (Mc 7, 31-37)

On amène à Jésus un sourd-muet afin qu’il le guérisse. Et il le fait. Dans la scène du miracle que Jésus opère, deux choses vont retenir notre attention : d’une part les gestes que Jésus fait et l’ acclamation de la foule ; d’autre par la portée de la guérison qu’a opérée Jésus.

Jésus emmène le sourd-muet à l’écart, et avec ses doigts et sa salive, il guérit cet homme. Ses gestes nous conduisent assez naturellement dans le contexte de la création de l’homme, au début du livre de la Genèse, lorsqu’il est dit que Dieu modèle l’homme à partir de la poussière du sol. Ce modelage évoque un travail des mains et des doigts sur un peu de terre humide. La parole que prononce Jésus « Effata » signifie littéralement « soit ouvert », ouvre toi. Continuer la lecture de Il fait entendre les sourds et parler les muets

_

Ils étaient comme des brebis sans berger

“Le don de Dieu est pour tous. Dieu veut la paix, la réconciliation, c’est-à-dire l’amitié retrouvée avec Dieu et entre les hommes”
Lectures : 16ième dimanche temps ordinaire Jr 23, 1-6/Ep 2, 13-18/Mc 6, 30-34

« Ils étaient comme des brebis sans berger » (Mc 6, 30-34)

L’histoire sainte nous apprend que le peuple d’Israël a cheminé des siècles durant à la découverte progressive de Dieu. Comme chacun de nous dans sa recherche individuelle, le peuple de Dieu a reçu la révélation divine, par touches successives et parfois apparemment contradictoires. Dieu se révèle à la fois exigeant, sévère et même menaçant, et à la fois bon et miséricordieux. Et suivant nos penchants, nous nous souvenons davantage d’un aspect que de l’autre. Or le sommet de cette découverte culmine dans la révélation que Dieu est Père. Continuer la lecture de Ils étaient comme des brebis sans berger

_

Le bon pasteur donne sa vie pour ses brebis

“Jésus parle du bon pasteur et du vrai berger pour nous montrer combien nous sommes tous importants à ses yeux.”

Lectures : 4ième dimanche de Pâques : Ap4,8-12/1Jn3,1-2/Jn10,11-17

« Le bon pasteur donne sa vie pour ses brebis » (Jn 10, 11-18)

Jésus Christ notre bon berger »
Bien-aimés de Dieu ! Soeurs et Frères très chers ! Le Christ est ressuscité Alléluia !
Nous sommes toujours dans la joie de la résurrection. Christ est vivant c’est notre joie. Nous avons chanté Alléluia, Hosanna. Nous avons savouré des délices culinaires, rendu visite à nos proches, profité d’un long week end. Il est bien d’être dans la joie et l’allégresse, mais prenons à notre compte ce vieux proverbe : « l’excès de joie avait brisé le pied de l’âne ». Ainsi, il ne faudrait pas que la joie que nous procurent les fêtes de pâques nous détourne de l’essentiel. Continuer la lecture de Le bon pasteur donne sa vie pour ses brebis

_