Archives par mot-clé : Joseph

Il est né en chemin !

Il est né en chemin !

Fêter Noël dans une société dite « post-chrétienne » n’est pas une mince affaire. Pour attirer l’œil et ne pas troubler la laïcité, une convention s’impose : Noël est une fête enchantée ou mieux encore « magique ». Est magique, en effet, tout récit qui contredit les lois de la raison et exige cependant d’être cru ! Alors la foi chrétienne, déguisée en féerie commerciale, fait un retour remarqué pendant un mois.

Et si la naissance de Jésus-Christ, dans un monde désenchanté, était le contraire d’un événement magique? À Noël, en effet, naît Celui devant qui les mages se prosterneront à l’Épiphanie. Ainsi, la venue du Christ détrône les magiciens et déjoue toute tentative d’enchantement comme de désenchantement. « En la personne du Fils, le Père donne tout et dit tout » – confesse saint Bernard.

Et encore une petite chose.

Saint Grégoire le Grand dans son homélie de Noël fait observer que l’Enfant-Jésus est né en chemin: « Il ne nait pas dans la maison de ses parents – remarque-t-il, mais en chemin ». En réalité, lors de la naissance de Jésus, Marie et Joseph sont en voyage. Ce même Enfant – « né en chemin » – étant un homme adulte dira: « Il faut que je marche aujourd’hui, demain, et le jour suivant » (Lc 13, 33).

Chers frères et sœurs, chers amis, au nom de toute l’équipe pastorale, je vous souhaite de devenir toujours davantage des hommes et des femmes de Noël, c’est-à-dire des personnes qui acceptent de naître et de renaître; de grandir et de marcher!

Je vous souhaite également l’enthousiasme des bergers qui pour aller à Bethléem « se mettent en route en hâte » (Lc 2, 16), ainsi que la liberté des Rois Mages qui – lorsque c’est nécessaire – modifient leur itinéraire et changent de route « regagnant leur pays par un autre chemin » (Mt 2, 12).

Père Stanislas,

curé

Liturgie du jour et messes de la semaine

 


HORAIRES DES MESSES EN SEMAINE

Lundi: 9h00
Du mardi au vendredi : 12h15
Samedi : 18h30 (messe anticipée du dimanche)
Dimanche : 10h30

 

LAUDES  MATINALES

Du lundi au vendredi : à 8h00
Samedi : à 8h30

 

ADORATION DU SAINT SACREMENT

Tous les vendredis après la messe: de 12h45 à 13h15

 

ACCUEIL DES PRÊTRES ET CONFESSIONS

Mardi, jeudi et vendredi : de 17h00 à 19h00
Samedi : de 17h30 à 18h30

 

ACCUEIL PAR UN LAÏC DANS L’ÉGLISE

Tous les mardis, mercredis, jeudis et vendredis de 10h à 12h

 

SECRÉTARIAT

(3, Place de Joinville)
Tous les lundis, mardis, jeudis et vendredis : de 9h à 11h et de 13h30 à 18h00

Eglise ouverte du lundi au vendredi : de 8h à 19h
Samedi : de 8h30 à 19h30
Dimanche : de 9h à 19h


Pour en savoir plus sur les couleurs liturgiques :
https://www.sjsc.fr/les-couleurs-liturgiques/

La liturgie d’aujourd’hui est :

  • Première lecture : « Ta lumière jaillira comme l’aurore » (Is 58, 7-10)

    Lecture du livre du prophète Isaïe Ainsi parle le Seigneur :     Partage ton pain avec celui qui a faim, accueille chez toi les pauvres sans abri, couvre celui que tu verras sans vêtement, ne te dérobe pas à ton semblable.     Alors ta lumière jaillira comme l’aurore, et tes forces reviendront vite. Devant toi marchera ta justice, et la gloire du Seigneur fermera la marche.     Alors, si tu appelles, le Seigneur répondra ; si tu cries, il dira : « Me voici. » Si tu fais disparaître de chez toi le joug, le geste accusateur, la parole malfaisante,     si tu donnes à celui qui a faim ce que toi, tu désires, et si tu combles les désirs du malheureux, ta lumière se lèvera dans les ténèbres et ton obscurité sera lumière de midi.     – Parole du Seigneur.

  • Psaume (Ps 111 (112),.4-5, 6-7, 8a.9)

    Refrain psalmique : (cf. Ps 111, 4) Lumière des cœurs droits, le juste s’est levé dans les ténèbres.ou : Alléluia ! Lumière des cœurs droits, il s’est levé dans les ténèbres, homme de justice, de tendresse et de pitié. L’homme de bien a pitié, il partage ; il mène ses affaires avec droiture. Cet homme jamais ne tombera ; toujours on fera mémoire du juste. Il ne craint pas l’annonce d’un malheur : le cœur ferme, il s’appuie sur le Seigneur. Son cœur est confiant, il ne craint pas. À pleines mains, il donne au pauvre ; à jamais se maintiendra sa justice, sa puissance grandira, et sa gloire !

  • Deuxième lecture : « Je suis venu vous annoncer le mystère du Christ crucifié » (1 Co 2, 1-5)

    Lecture de la première lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens     Frères, quand je suis venu chez vous, je ne suis pas venu vous annoncer le mystère de Dieu avec le prestige du langage ou de la sagesse.     Parmi vous, je n’ai rien voulu connaître d’autre que Jésus Christ, ce Messie crucifié.     Et c’est dans la faiblesse, craintif et tout tremblant, que je me suis présenté à vous.     Mon langage, ma proclamation de l’Évangile, n’avaient rien d’un langage de sagesse qui veut convaincre ; mais c’est l’Esprit et sa puissance qui se manifestaient,     pour que votre foi repose, non pas sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu.     – Parole du Seigneur.

  • Évangile : « Vous êtes la lumière du monde » (Mt 5, 13-16)

    Acclamation : (cf. Jn 8, 12) Alléluia. Alléluia. Moi, je suis la lumière du monde, dit le Seigneur. Celui qui me suit aura la lumière de la vie.Alléluia. Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :     « Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel devient fade, comment lui rendre de la saveur ? Il ne vaut plus rien : on le jette dehors et il est piétiné par les gens.     Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée.     Et l’on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau ; on la met sur le lampadaire, et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison.     De même, que votre lumière brille devant les hommes : alors, voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux. »     – Acclamons la Parole de Dieu.

Source : www.aelf.org

Nativité du Seigneur

“Une foi qui ne nous bouleverse pas, est une foi qui a besoin d’être bouleversée ! Dieu qui nous a fait sans nous, ne peut pas nous sauver sans nous. Il respecte notre liberté. Il réclame notre concours, notre coopération.”

Lectures de ce jour :

Nativité du Seigneur Noël – Jn 1, 1-18

En cette fête de Noël nous sommes habituellement remplis de joie, et à juste titre! Comme l’affirme Saint Léon le Grand: « La tristesse n’est pas de mise en ce jour où naît la vie ».

On peut dire qu’avec la fête de Noël, Jésus vient nous révéler le style de Dieu. Et le style de notre Dieu, Dieu des chrétiens, ne consiste pas à venir nous aider en résolvant nos problèmes par la magie, en l’occurrence la magie de Noël. Il fait un choix complètement différent. Il commence par se faire un enfant, c’est-à-dire faible et vulnérable. Dans les célébrations de Noël, nous sommes donc tout d’abord invités à reconnaître Dieu présent dans toutes les situations où nous pensons qu’il est absent.

Permettez-moi de réfléchir avec vous et pour vous sur deux grandes leçons qui viennent de cette fête. La première: Noël – est la fête de la Foi. La seconde – Noël nous rappelle que Dieu ne cesse d’être avec nous. Continuer la lecture de Nativité du Seigneur