Archives par mot-clé : miracle

Toussaint : Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse

Réagir avec une humble douceur, c’est cela la sainteté ! Savoir pleurer avec les autres, c’est cela la sainteté !

Lectures : Toussaint : SAp7,2-4.9-14/1Jn3,1-3/Mt5,1-12a

« Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux ! » (Mt 5, 1-12a)

Aujourd’hui, nous célébrons la fête de tous les saints, non pas la fête de quelques êtres exceptionnels ! d’ailleurs, nous sommes nous déjà demandés quel était sans doute le premier saint canonisé : le bon larron, c’était un truand, mais il a reconnu ses fautes et s’est tourné avec confiance vers Jésus. La Toussaint, c’est la fête de la réussite de l’homme, la réussite de l’humanité selon le grand projet de Dieu qui veut rassembler tous ses enfants bien aimés dans sa vie et dans son amour. C’est la fête des vivants. Avant nous, foule innombrable de toutes nations, tribus, peuples et langues, ils sont parvenus au terme du voyage qui n’est autre que Dieu. Vivants en sa présence et chantant les louanges de Dieu et de l’Agneau ;Ils intercèdent pour nous.Ce sont ceux qui ont suivi l’Agneau immolé et vainqueur du mal. Ils ont cru à l’amour dont le Père les a aimés ; humblement, pauvrement, tombant et se relevant, comme nous, mais gardant toujours une confiance totale au Dieu tout amour. Continuer la lecture de Toussaint : Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse

_https://vimeo.com/228503835

XXième congrès Miséricorde Divine : homélie Mgr Jachiet

XXième congrès de la Miséricorde Divine

Lectures : 27 dimanche temps ordinaire : Gn2,18-24/He2,9-11/Mc10,2-16

« Ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas ! » (Mc 10,  2-12)

Frères et sœurs, alors que pendant 24 heures on médite sur la Miséricorde Divine, on prie le Seigneur, on invoque Sainte Faustine. Et bien, demandons-nous comment les écritures nous parlent de la Miséricorde. Et plus spécifiquement posons-nous cette question : “dans la vie de Jésus, dans la vie de Jésus, dans son ministère, quelles ont été les personnes qui ont, en premier, bénéficié de son ministère, qui ont fait l’objet de toute sa sollicitude, de toute son attention ?” Il faut aller voir l’évangile. C’est intéressant de lire un évangile à la suite. Alors les catégories de personnes vraiment qui ont eu droit, je dirais, à être les “chouchous” du seigneur Jésus. Ce sont les paralytiques, les épileptiques, les lépreux, les fiévreux, l’hémorroïsse, des infirmes, des mourants des aveugles, des atrophiés, des boiteux, des estropiés, … Voyez les malades, les personnes avec un handicap tous ceux qui souffrent dans leur chair, et bien, le Seigneur s’est dirigé vers eux en tout premier. Mais on peut ajouter aussi un grand nombre de possédés, un grand nombre de pêcheurs publics Aussi des personnes en situation d’adultère, de prostitution et des situations aussi de détresse : être veuf, avoir perdu son enfant. Au fond, qu’est-ce que le Seigneur recherche ? Continuer la lecture de XXième congrès Miséricorde Divine : homélie Mgr Jachiet

_

Il fait entendre les sourds et parler les muets

“Nous sommes tous appelés à être guéris par Jésus afin d’ entendre le message d’amour qu’il nous délivre, cet amour nous dont nous avons tous une soif ardente. ”
Lectures : 23ième dimanche temps ordinaire : Is35,4-7a/Jc2,1-5/Mc7,31-37

« Il fait entendre les sourds et parler les muets » (Mc 7, 31-37)

On amène à Jésus un sourd-muet afin qu’il le guérisse. Et il le fait. Dans la scène du miracle que Jésus opère, deux choses vont retenir notre attention : d’une part les gestes que Jésus fait et l’ acclamation de la foule ; d’autre par la portée de la guérison qu’a opérée Jésus.

Jésus emmène le sourd-muet à l’écart, et avec ses doigts et sa salive, il guérit cet homme. Ses gestes nous conduisent assez naturellement dans le contexte de la création de l’homme, au début du livre de la Genèse, lorsqu’il est dit que Dieu modèle l’homme à partir de la poussière du sol. Ce modelage évoque un travail des mains et des doigts sur un peu de terre humide. La parole que prononce Jésus « Effata » signifie littéralement « soit ouvert », ouvre toi. Continuer la lecture de Il fait entendre les sourds et parler les muets

_