Archives par mot-clé : évangile

Il vint habiter à Capharnaüm pour que soit accomplie la parole d’Isaïe

“Sa Parole met en route les disciples qui osent le suivre. Sa Parole rend libre, profondément libres ceux qui l’accueillent. La Parole de Dieu crée la communion et apporte la joie.”

Lectures : Troisième Dimanche du temps ordinaire : dimanche de la parole

INTRO À LA LITURGIE DE LA PAROLE

Le pape François dans sa lettre publiée à l’occasion de ce dimanche de la Parole nous rappelle que la Bible ne peut pas être seulement le patrimoine de quelques-uns et encore moins une collection de livres pour quelques privilégiés.

Elle appartient avant tout au peuple convoqué pour l’écouter et se reconnaître dans cette Parole. La Bible est le livre du peuple du Seigneur qui dans son écoute passe de la dispersion et de la division à l’unité. La Parole de Dieu unit les croyants et les rend un seul peuple. Et cela prend sens en cette semaine de prière pour l’unité des chrétiens.

Pour le chrétien, c’est toute l’Ecriture qui parle du Christ. L’Ancien Testament l’annonce. Le Nouveau Testament le proclame. « La Bible, en tant qu’Ecriture Sainte, parle du Christ et l’annonce comme celui qui doit traverser les souffrances pour entrer dans la gloire. Ce n’est pas une seule partie, mais toute les Ecritures qui parlent de Lui. A travers la proclamation de la Parole, c’est « le Christ Jésus qui frappe à notre porte … pour entrer dans notre vie et demeurer en nous » . Grâce à l’Esprit Saint, la Sainte Ecriture se transforme en « une Parole vivante de Dieu, vécue et transmise dans la foi de son peuple saint ». Elle provoque alors « douceur et amertume … partage de l’espérance qu’elle contient » §12), et rappelle aussi « l’amour miséricordieux du Père qui demande à ses enfants de vivre dans la charité ».

Il s’agit donc pour tout disciple de se mettre à l’écoute de cette Parole Vivante, aujourd’hui dans la prière, dans son étude et dans sa proclamation liturgique, en particulier dans l’Eucharistie. Continuer la lecture de Il vint habiter à Capharnaüm pour que soit accomplie la parole d’Isaïe

_

Jésus naîtra de Marie, accordée en mariage à Joseph, fils de David

“L’avent est le temps de l’attente de la venue de Dieu. Dieu a pris l’initiative de venir et il en est heureux.”

Lectures : Quatrième Dimanche de l’Avent

Les lectures de ce dimanche nous donne une réponse à ces questions : Dieu accomplit ce qu’il dit et réalise son œuvre en devenantEmmanuel«, ”Dieu avec nous« !

Le prophète Isaïe l’annonçait : le Seigneur lui-même vous donnera un signe : Voici que la vierge est enceinte, elle enfantera un fils, quelle appellera Emmanuel (c’est-à-dire : Dieu-avec-nous).»

sus, par excellence, est le signe de « Dieu avec nous » ; il est ce fils engendré de lEsprit Saint, enfanté par Marie, épouse de Joseph, avant quils nhabitent ensemble ; ” Jésus « signifie : le Seigneur sauve «, ” car c’est lui en effet qui sauvera son peuple de ses péchés «.

La lumière divine s’incarne en Jésus. Continuer la lecture de Jésus naîtra de Marie, accordée en mariage à Joseph, fils de David

_

Convertissez-vous, car le royaume des Cieux est tout proche

“La venue du Seigneur dans notre monde : La Nativité n’exige aucun autre préalable que l’amour totalement gratuit de Dieu pour notre humanité.”

Lectures : Deuxième dimanche temps de l’Avent

En ces jours-là, paraît Jean Baptiste : «  Convertissez-vous car le royaume des Cieux est tout proche ». Souvent ,nous disons : je ne peux pas changer, je n’y peux rien, c’est mon caractère, je suis comme ça et puis, cela ne sert à rien de me confesser puisque je dis toujours les mêmes choses…nous n’allons quand même pas tuer quelqu’un pour avoir quelque chose de nouveau à dire !!

Cette invitation de Jean Baptiste proclamée aux foules sur les bords du Jourdain, nous est faite encore, à nous, avec force aujourd’hui . Oui, attendre la venue du Seigneur suppose toujours un double mouvement : celui du Seigneur qui vient et celui du baptisé qui se prépare à la venue de son Seigneur. Demandons au Seigneur d’accorder à ceux qu’Il appelle d’être au fond du cœur, vraiment libres pour l’aimer. Continuer la lecture de Convertissez-vous, car le royaume des Cieux est tout proche

_