Archives par mot-clé : coeur

Tu aimeras le Seigneur ton Dieu. Tu aimeras ton prochain

“L’amour de Dieu, de son prochain,  est vécu dans les familles. Il s’appelle tendresse, affection, dévouement.”

Lectures : dimanche, 31ème Semaine du Temps Ordinaire

« Tu aimeras le Seigneur ton Dieu. Tu aimeras ton prochain » (Mc 12, 28b-34)

Dans la loi juive, il y avait des commandements lourds, les grands et des commandements légers, les petits. En tout, 613 ! 613 commandements Face à ce nombre, les juifs s’interrogeaient : quels étaient donc commandements qui avaient le plus de poids ?

La réponse de comporte deux parties qui sont deux citations de l’Ecriture. La première vient du texte du Deutéronome qui a été lu en première lecture : “Ecoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l’Unique. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force”. Cette phrase est devenue la prière quotidienne des Juifs. Elle est aussi importante pour eux que le Notre Père pour nous. C’est le fameux “Shema Israël” qu’on récite matin et soir, dès l’âge de trois ou quatre ans. Continuer la lecture de Tu aimeras le Seigneur ton Dieu. Tu aimeras ton prochain

_

Toussaint : Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse

Réagir avec une humble douceur, c’est cela la sainteté ! Savoir pleurer avec les autres, c’est cela la sainteté !

Lectures : Toussaint : SAp7,2-4.9-14/1Jn3,1-3/Mt5,1-12a

« Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux ! » (Mt 5, 1-12a)

Aujourd’hui, nous célébrons la fête de tous les saints, non pas la fête de quelques êtres exceptionnels ! d’ailleurs, nous sommes nous déjà demandés quel était sans doute le premier saint canonisé : le bon larron, c’était un truand, mais il a reconnu ses fautes et s’est tourné avec confiance vers Jésus. La Toussaint, c’est la fête de la réussite de l’homme, la réussite de l’humanité selon le grand projet de Dieu qui veut rassembler tous ses enfants bien aimés dans sa vie et dans son amour. C’est la fête des vivants. Avant nous, foule innombrable de toutes nations, tribus, peuples et langues, ils sont parvenus au terme du voyage qui n’est autre que Dieu. Vivants en sa présence et chantant les louanges de Dieu et de l’Agneau ;Ils intercèdent pour nous.Ce sont ceux qui ont suivi l’Agneau immolé et vainqueur du mal. Ils ont cru à l’amour dont le Père les a aimés ; humblement, pauvrement, tombant et se relevant, comme nous, mais gardant toujours une confiance totale au Dieu tout amour. Continuer la lecture de Toussaint : Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse

_https://vimeo.com/228503835

Ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas

“Jésus prône l’idéal d’un amour parfait : il ne s’agit pas d’observer la loi mais de savoir si on a aimé..”

Lectures : 27ième dimanche temps ordinaire : Gn2,18-24/He2,9-11/Mc10,2-16

« Ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas ! » (Mc 10,  2-12)

Cette page d’évangile n’est pas facile. Qu’est-ce qui vous a marqué, dans ce passage d’évangile ? Qu’en diriez-vous à vos voisins ? Que retenons-nous de ce qui est le plus important pour nous ? Personnellement, je retiens : « celui qui n’accueille pas le Royaume de Dieu comme un enfant, n’y rentrera pas ».

Oui, la page de l’évangile selon saint Marc que nous venons d’entendre met en vis-à -vis deux attitudes à l’égard du Christ. L’attitude des enfants, dont on suppose, puisque Jésus les donne en exemple pour l’accueil du Royaume, qu’ils sont sans détours, et qu’ils se donnent généreusement à celui qui vient à eux. Et l’attitude des Pharisiens qui cherchent à mettre Jésus à l’épreuve en lui opposant la loi de Moïse, car c’est bien autour de la loi que Jésus est mis à l’épreuve. Continuer la lecture de Ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas

_https://vimeo.com/228503835