Archives par mot-clé : tombeau

Explication de l’Evangile du dimanche 4 avril pour les enfants

Explication de l’Evangile aux enfants

Lectures de ce dimanche

Chers parents, chers enfants, habituellement, lors des messes dominicales de notre paroisse, les plus jeunes sont invités à assister à l’explication de l’Evangile du jour, avec des mots simples. En raison des restrictions de déplacement, nous vous invitons à partager en famille la lecture de l’Evangile, et à l’expliquer à vos enfants avec vos propres mots.

Ce document peut vous aider à identifier des axes d’explication, et vous suggère une activité pour mieux comprendre l’Evangile.

Signe de croix

En entrant dans ce temps de partage de la Parole, faisons ensemble un beau signe de croix avec les enfants.

Introduction et contexte, rappel

Expliquer aux enfants que, même si nous ne pouvons pas nous retrouver dans la chapelle lors de la messe de ce dimanche, nous sommes en communion les uns avec les autres et que nous pouvons partager la Parole que Jésus nous transmet ce jour en famille.

Nous sommes le dimanche de Pâques. Le prêtre est en blanc car c’est une fête. Nous venons de quitter le temps du Carême qui nous a préparé à cette fête.
Dimanche dernier, nous avons vu que Jésus est entré à Jérusalem où il est acclamé ; c’était le dimanche des Rameaux.
Thème du jour : La résurrection de Jésus.
● Lecture de l’Évangile : Jn 20, 1-9
On trouvera à la fin du document l’évangile complet. Ici, un passage court et facile à comprendre est présenté pour les plus jeunes.
[Simon-Pierre] entre dans le tombeau ; il aperçoit les linges, posés à plat, ainsi que le suaire qui avait entouré la tête de Jésus, non pas posé avec les linges, mais roulé à part à sa place. C’est alors qu’entra l’autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit, et il crut. Jusque-là, en effet, les disciples n’avaient pas compris que, selon l’Écriture, il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts. – Acclamons la Parole de Dieu.
● Questions
On peut utiliser les questions ci-dessous pour guider les enfants dans leur compréhension du texte.
1) Qui sont les personnages de l’Evangile ?
Simon-Pierre, Jésus, un autre disciple.
2) Où se rendent les disciples ? Qu’est-ce que ce lieu ?
Ils se rendent au tombeau de Jésus, c’est-à-dire là où son corps repose.
3) Que devraient-ils trouver au tombeau ? Mais que voient-ils finalement ? Comment le linge est disposé ?
Ils devraient trouver le corps de Jésus, mais celui-ci n’est pas là. Seul le linge qui a servi à enterrer Jésus est présent, roulé à part à sa place.
4) Jésus est-il encore dans le tombeau ? Où est-il ?
Jésus n’est plus dans le tombeau, il n’est plus mort mais il est vivant.
5) Quel mot utilisons-nous pour dire que Jésus est revenu des morts ?
On dit que Jésus est ressuscité.
6) Comment et pourquoi Jésus est-il ressuscité ?
C’est Dieu qui a ressuscité Jésus, pour nous montrer les merveilles de Dieu et le chemin vers le paradis.
Prière : proposer aux enfants de dire une intention personnelle.
Seigneur, tu es vivant et vraiment ressuscité. A travers ta lumière guide moi sur tes pas.
Activité :
Sur la page suivante sont représentés les symboles de Pâques. Peux-tu les relier aux phrases qui les décrivent ?

SJSC_Explication_Evangile_04042021

 

Dimanche de Pâques : le tombeau est vide

Que Dieu remplisse nos cœurs de sa  joie profonde et de sa Paix !”

Lectures : Dimanche de Pâques : Jésus est ressuscité

Homélie du jour de Pâques 2019

En entendant ce passage d’évangile, ce n’est pas une scène grandiose avec un Christ triomphant, revêtu de lumière qui nous est relatée. Nous pouvons nous réjouir de cette discrétion, car elle ressemble bien à ce que nous vivons en ce moment. Pâques nous fait chanter: alléluia, mais apparemment rien ne semble avoir changé : nous sommes les mêmes, les soucis sont toujours tapis au fond de nos maisons et de nos cœurs, les malades sont toujours alités, les pauvres et oubliés toujours pauvres et oubliés, des églises sont détruites comme au Sri Lanka cette nuit de Pâques….

Pour mieux comprendre voyons les premiers témoins. Pour Marie – Madeleine, c’est encore les ténèbres : elle voit que la pierre du tombeau a été roulée, elle constate un tombeau vide et bien rangé et reste avec ses hésitations et ses doutes. Elle n’a vu que du dehors, de l’extérieur, avec ses yeux de chair (blepo) et sa réaction, c’est de constater qu’on a enlevé le Seigneur du tombeau et elle ajoute : nous ne savons pas où on l’a mis. C’est l’aveu de la non foi, du non savoir et elle va l’annoncer à Simon-Pierre et à l’autre disciple. Ils arrivent en courant, et plus jeune gagne au sprint. De l’extérieur, il constate que dans le tombeau tout est bien rangé, mais il laisse Pierre entrer le premier qui lui aussi voit, constate que le tombeau est vide et bien rangé. Ces constats attestent la vérité des faits mais n’expliquent pas le mystère. On reste dans la nuit. Il va donc falloir chercher ailleurs et cet ailleurs, c’est l’autre disciple qui va nous l’indiquer « il vit et il crut ». Il n’a pas fait que constater comme Pierre et Madeleine, il voit avec les yeux de la foi (orao), il voit en véritable voyant, en véritable croyant, son amour lui fait comprendre l’incompréhensible de l’événement, il voit ce dont les linges ne font pas une preuve mais un signe, il voit en véritable croyant. Continuer la lecture de Dimanche de Pâques : le tombeau est vide