Archives par mot-clé : eau

L’Esprit Saint vous enseignera tout

“Un cœur de chair est un cœur qui se laisse entièrement transformer, transfigurer par l’Amour miséricordieux et gratuit de Dieu.”

Lectures : Dimanche de Pentecôte

« L’Esprit Saint vous enseignera tout » (Jean chapitre 14)

Nous célébrons la Pentecôte, la venue du feu de l’Esprit Saint, le Don de Dieu, le don gratuit de son Amour, qui est une personne divine à part entière, et qui est la Vie de notre âme. La Vie éternelle de notre âme. Sans le Saint-Esprit, pas de Vie éternelle ! Sans le Saint-Esprit, pas d’Église !

Un bruit venu du ciel, un violent coup de vent, des langues de feu… voilà les réalités qui orchestrent la venue de l’Esprit Saint en cette fête de la Pentecôte !

Pourtant, cette irruption n’est pas un coup de théâtre ! Dès la Résurrection (Luc 24,49) et avant de monter au Ciel, le Christ avait promis à ses apôtres : « vous recevrez une force, celle de l’Esprit Saint… qui fera de vous des témoins » (Ac 1.7-8).

Au commencement, lorsque Dieu a créé le ciel et la terre, il était déjà question de « l’Esprit du Seigneur qui planait sur les eaux », un peu comme un mystérieux personnage cherchant une piste d’atterrissage… Continuer la lecture de L’Esprit Saint vous enseignera tout

_

Aimez-vous les uns les autres

“Christ nous a aimés et il continue encore de nous aimer. Il nous demande de nous aimer les uns les autres, comme ses disciples.”

Lectures : Cinquième dimanche de Pâques .

« Je vous donne un commandement nouveau : c’est de vous aimer les uns les autres » (Jean Chapitre 13).

« Aimez-vous les uns les autres » telle sont les paroles du Christ. Ainsi l’amour devient une notion fondamentale de la vie des chrétiens. Cependant cet amour nous parait une « utopie » dans ce monde au regard des réalités qui nous entourent. Mais bien au-delà des réalités, l’Église, en la personne du Christ, nous présente un amour autre que celui de « amour philia » qui lui, est l’attachement lié à un sentiment d’amitié, associé à des valeurs, des centres d’intérêt et des objectifs communs. De ce fait, Christ nous invite à vivre un «amour agapé » qui est un amour fraternel, universel, altruiste, spirituel. Continuer la lecture de Aimez-vous les uns les autres

_

Jeudi Saint : l’Esprit du Seigneur est sur moi

La Cène : de ce sacrement de l’amour, naît un authentique chemin de foi et un chemin de communion.”

Lectures : Jeudi Saint : La Cène du Seigneur

Bien aimés de Dieu, avec la messe du Jeudi Saint, l’Eglise toute entière entre dans le triduum pascal ; le Triduum Pascal est cette période de trois jours au cours de laquelle nous sommes invités à célébrer avec beaucoup de foi la Passion, la Mort et la Résurrection de Jésus. La messe de ce soir, puisque nous y sommes,  est plutôt en mémoire de la Cène du Seigneur. En mémoire de ce repas fraternel qu’il prend avant d’entrer dans sa passion. Ce repas qu’il a lui-même désiré d’un grand désir manger avec ses disciples avant de souffrir. Ce repas, frères et sœurs, est d’abord une offrande de son corps et de sang, donc un sacrifice spirituel qu’il offre pour le salut du monde ; ce repas, est ensuite une action de grâce ; une action de grâce suprême à Dieu le Père : avec le baptême et la confirmation, l’eucharistie constitue la source de la vie même de l’Eglise. Et de ce sacrement de l’amour, naît un authentique chemin de foi et un chemin de communion. C’est-à-dire la foi en l’Eucharistie comme Sacrement et la communion Eucharistique comme communion au Corps et au Sang du Christ. Ces deux grandes dimensions de communion et foi en l’Eucharistie que Jésus nous laisse en mémoire de lui prend tout son sens aujourd’hui dans le témoignage que chacun de nous rends à cette Eucharistie puisqu’elle est source et sommet de notre foi. D’ailleurs à bien méditer cette Cène du Seigneur, celle-ci nous révèle que l’Heure de Dieu est venue de sauver l’humanité entière par le sacrifice suprême que Jésus va accomplir par sa passion. sa mort et sa résurrection. Souvenons-nous un instant des noces de Cana, quand Jésus confiait à sa mère que son heure n’était pas encore venue. Mais il avait changé l’eau en vin, comme pour préfigurer l’Eucharistie qu’il instituera lorsque l’heure sera venue. Plus tard aussi, ses adversaires n’oseront pas mettre la main sur lui, car son heure n’était pas encore venue. Et voici qu’aujourd’hui, Jeudi Saint. l’heure est arrivée. Quand l’heure était venue pour lui de passer de ce monde à son père ; ayant aimé les siens. il les aima jusqu’au bout. C’est Mystérieux ce moment de l’accomplissement. Oui, sœurs & frères, cette heure de l’Eucharistie, est un véritable moment qui ne pouvait que coïncider avec le mémorial de la Pâque juive où personne, pas même les disciples, ne soupçonnait que la manne du désert annonçait déjà le pain de vie nécessaire pour traverser l’existence. Continuer la lecture de Jeudi Saint : l’Esprit du Seigneur est sur moi

_