Archives par mot-clé : eau

Le bon pasteur donne sa vie pour ses brebis

“Jésus parle du bon pasteur et du vrai berger pour nous montrer combien nous sommes tous importants à ses yeux.”

Lectures : 4ième dimanche de Pâques : Ap4,8-12/1Jn3,1-2/Jn10,11-17

« Le bon pasteur donne sa vie pour ses brebis » (Jn 10, 11-18)

Jésus Christ notre bon berger »
Bien-aimés de Dieu ! Soeurs et Frères très chers ! Le Christ est ressuscité Alléluia !
Nous sommes toujours dans la joie de la résurrection. Christ est vivant c’est notre joie. Nous avons chanté Alléluia, Hosanna. Nous avons savouré des délices culinaires, rendu visite à nos proches, profité d’un long week end. Il est bien d’être dans la joie et l’allégresse, mais prenons à notre compte ce vieux proverbe : « l’excès de joie avait brisé le pied de l’âne ». Ainsi, il ne faudrait pas que la joie que nous procurent les fêtes de pâques nous détourne de l’essentiel. Continuer la lecture de Le bon pasteur donne sa vie pour ses brebis

_

Prendre du temps pour soi, Saint-Bernard

« Venez à l’écart et reposez-vous un peu »

PRENDRE DU TEMPS POUR SOI ? (Saint Bernard)

Ce n’est pas un luxe, mais une nécessité.

Saint-Bernard exhorte le pape Eugène III, et tous ceux qui risquent de se laisser submerger par leur service du prochain.

« Venez à l’écart et reposez-vous un peu » (Mc 6,31)

« Si tout ce qui fait ta vie et ta sagesse, tu les donnes à l’action, sans rien préserver à la réflexion et la méditation, vais-je te louer ? Non, en cela je ne te louerai pas. Et il ne se trouvera personne, je pense, pour le faire, s’il a entendu cette parole de Salomon : qui limite son action acquerra la sagesse. Et assurément, l’action elle-même a besoin d’être précédée par la réflexion. Continuer la lecture de Prendre du temps pour soi, Saint-Bernard

_

Ascèse et mortification, par Maurice Béjart

Ascèse et mortification, par Maurice Béjart

Je crois que l‘ascèse est une des choses principales pour le développement de l’être humain et que l’ascèse est nécessaire à la construction d’un art quel qu’il soit. L’ascèse consiste à choisir perpétuellement l’essentiel.
C’est en ne gardant que l’essentiel et le nécessaire que l’on trouve tout à coup les forces de la vitalité et de la vérité. Continuer la lecture de Ascèse et mortification, par Maurice Béjart

_