Archives par mot-clé : Roi

Apprendre à voir et à discerner l’appel

“Ce regard du Christ nous dit à nous aussi : « Venez et vous verrez. » Venir où, voir quoi ? Cela reste le mystère de la vocation, de l’appel. “

Lectures de ce dimanche :

Apprendre à voir et à discerner l’appel.
L’évangile de ce jour, de même que la première lecture, nous parle de l’appel du Christ ou de Dieu qui vient retentir dans nos vies et les transformer. Cet appel (cette vocation) est adressé à chacun d’entre nous et n’est pas réservé à Samuel, à André ou à Pierre. Tous les baptisés sont appelés, de par leur baptême, prêtres, prophètes et rois et tous sont devenus disciples du Christ. Mais, être appelé ne suffit pas dans ces lectures, il faut savoir aussi reconnaître et discerner cet appel qui nous est adressé. C’est pour cela que le verbe qui est le plus employé dans notre évangile n’a pas trait à la parole mais à la vision. Il s’agit bien de « voir », de reconnaître dans sa vie « le regard » posé sur nous. Continuer la lecture de Apprendre à voir et à discerner l’appel

_

Explication de l’Evangile du dimanche 10 janvier pour les enfants

Explication de l’Evangile aux enfants

Lectures de ce dimanche

Chers parents, chers enfants, habituellement, lors des messes dominicales de notre paroisse, les plus jeunes sont invités à assister à l’explication de l’Evangile du jour, avec des mots simples. En raison des restrictions de déplacement, nous vous invitons à partager en famille la lecture de l’Evangile, et à l’expliquer à vos enfants avec vos propres mots.

Ce document peut vous aider à identifier des axes d’explication, et vous suggère une activité pour mieux comprendre l’Evangile.

Signe de croix

En entrant dans ce temps de partage de la Parole, faisons ensemble un beau signe de croix avec les enfants.

Introduction et contexte, rappel

Expliquer aux enfants que, même si nous n’allons pas à la messe ce dimanche, nous sommes en communion les uns avec les autres et que nous allons partager la Parole que Jésus nous transmet ce jour.

Dimanche dernier c’était l’Epiphanie, c’est-à-dire la manifestation de Dieu. C’est la visite des rois mages à Jésus.Aujourd’hui, nous sommes toujours en blanc, dans un dimanche de fête avec le baptême du Seigneur.

Thème du jour : le baptême de Jésus.

Lecture de l’Évangile : Mc 1, 7-11

On trouvera à la fin du document l’évangile complet. Ici, un passage court et facile à comprendre est présenté pour les plus jeunes.

En ces jours-là, Jésus vint de Nazareth, ville de Galilée, et il fut baptisé par Jean dans le Jourdain. Et aussitôt, en remontant de l’eau, il vit les cieux se déchirer et l’Esprit descendre sur lui comme une colombe. Il y eut une voix venant des cieux : « Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie. » – Acclamons la Parole de Dieu.

Activité :

Regarder la vidéo :

https://www.youtube.com/watch?v=3VL8UUnVywY

Questions 

On peut utiliser les questions ci-dessous pour guider les enfants dans leur compréhension du texte.

1) Qui sont les personnages dans l’évangile ?

Jésus, Jean-Baptiste, Dieu.

2) Que fait Jean ?

Il baptise Jésus.

3) Que se passe-t-il à ce moment ?

L’Esprit Saint descend sur Jésus, et une voix lui dit « Tu es mon Fils bien-aimé ».

4) A qui est cette voix ? Qu’est-ce que cela signifie ?

C’est celle de Dieu, donc Jésus est le Fils de Dieu.

5) Cela se passe-t-il ainsi quand nous sommes baptisés ?

Oui et non. Il n’y a pas de colombe et on n’entend pas directement la voix de Dieu, mais l’Esprit Saint descend sur nous au moment du baptême, même si on ne le voit pas. C’est aussi ainsi que nous devenons pleinement des enfants de Dieu.

Evangile de ce jour :

Évangile (Mc 1, 7-11)

En ce temps-là, Jean le Baptiste proclamait : « Voici venir derrière moi celui qui est plus fort que moi ; je ne suis pas digne de m’abaisser pour défaire la courroie de ses sandales. Moi, je vous ai baptisés avec de l’eau ; lui vous baptisera dans l’Esprit Saint. » En ces jours-là, Jésus vint de Nazareth, ville de Galilée, et il fut baptisé par Jean dans le Jourdain. Et aussitôt, en remontant de l’eau, il vit les cieux se déchirer et l’Esprit descendre sur lui comme une colombe. Il y eut une voix venant des cieux : « Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie. » – Acclamons la Parole de Dieu.

Télécharger (DOCX, 17KB)

_

Allez aux croisées des chemins

“L’Église ne baissera pas les bras, elle continuera à faire l’œuvre du Roi en allant aux croisées des chemins rassembler tous les invités pour qu’ils prennent part au banquet du Royaume”

Lectures : 28ème dimanche du Temps Ordinaire

Les textes bibliques de ce 28ème dimanche du Temps Ordinaire nous adressent un appel à l’espérance. Cette espérance qui ne déçoit jamais ne peut être que Dieu seul. Elle nous ancre dans l’éternité, en nous donnant ce que seuls nous ne pouvons atteindre. Cette vertu théologale est donc à chercher auprès de Dieu. Tout au long des textes de ce jour, Dieu rejoint l’homme dans sa souffrance. Son message cherche à le raffermir dans la foi, c’est pourquoi, le prophète annonce l’intervention de Dieu qui opèrera un renversement radical non seulement du sort d’Israël mais aussi de tous les peuples (1ère lecture). IL instaurera un monde nouveau qui est en train de naître, un monde où rien n’est perdu de ce qui est beau et bon, un monde où le mal est exclu. Dieu sera lui-même celui qui prépare et invite au festin. IL invitera non pas un peuple en particulier mais l’humanité entière pour célébrer les noces de son Fils Jésus, envoyé pour épouser notre humanité par son incarnation. Le Père veut absolument que tous en bénéficient et s’en réjouissent. C’est donc toute l’humanité que Dieu veut rassembler auprès de lui. Les paroles de Jésus sont très claires : “Allez donc aux croisées des chemins ; tous ceux que vous rencontrerez, invitez-les au repas de noce.” Avec Jésus (l’époux), personne n’est laissé pour compte. Nous sommes tous intégrés dans le mystère de l’incarnation du Christ.
La mission de l’Église, notre mission à tous, c’est d’être les messagers de cette invitation. En tant que chrétiens baptisés et confirmés, nous sommes envoyés dans le monde pour témoigner de cette bonne nouvelle et de l’espérance qui nous anime. C’est en vue de cette mission que Jésus nous envoie son Esprit Saint. Nous ne pouvons pas être disciples du Christ sans être missionnaires. C’est toute notre vie qui doit contribuer à l’annonce de Jésus. Voilà donc cette invitation à la fête. Même si la réaction de certains montre l’obstination de ceux qui se sont éloignés de la bonne nouvelle, nous ne devons pas être surpris ou même choqué devant l’attitude désinvolte des invités. Cependant, l’Église ne baissera pas les bras, elle continuera à faire l’œuvre du Roi en allant aux croisées des chemins et en essayant de rassembler tous les invités pour qu’ils prennent part au banquet du Royaume.

Père Pierre.

 

Les autres homélies du Père Pierre Dibi

Télécharger (PDF, 409KB)

_