Archives par mot-clé : david

Homélie de Noël

“En naissant pauvre parmi les pauvres, Jésus se présente à nous en montrant que ni les titres, ni les honneurs, ni les offices, ni les distinctions, ni les relations ne sont importants aux yeux du Père, mais le témoignage d’un amour vrai envers son prochain.”

« Généalogie de Jésus, Christ, fils de David » (Mt 1, 18-25)

Lectures de ce dimanche

HOMÉLIE DE NOËL

Frères et Sœurs, aujourd’hui nous célébrons la fête de Noël. Comme chaque année, nous nous retrouvons en famille ou entre bande de copains pour s’échanger les nouvelles et les vœux de nouvel An. Ce sens de retrouvaille familial ou amical semble nous faire perdre le vrai sens de Noël. Mais pour nous chrétiens, Noël, c’est bien plus que cela. Car elle n’est pas seulement cette fête qui entre dans nos traditions ou nos mœurs. Noël est avant tout, pour nous chrétiens, la célébration « de la naissance d’un Dieu devenu homme ». Ce Dieu, en la personne de « Jésus-Christ » est le messie, le sauveur du monde. Par son Incarnation, Jésus a pris chair de la Vierge Marie comme le dit notre Crédo. Il devient donc un de nous. De lui, nous pouvons apprendre à devenir des hommes et des femmes capables de contempler le vrai visage de Dieu Père. Car Il n’est pas seulement entré dans le monde pour changer le court des temps mais de témoigner de la proximité de Dieu auprès des hommes. Cette proximité est bien celle qui procure la paix, la joie, l’amour comme le dit la 1ère lecture. Ici, le prophète Isaïe rappelle l’espérance des hommes meurtris par l’oppression de la violence. C’est au cœur de cette violence que la Bonne Nouvelle du salut leur est annoncé. Dieu décide de venir dans notre monde. Cette attente messianique réalisée en la personne de Jésus Christ est l’accomplissement parfait de la Parole de Dieu Père. Désormais, Dieu fait partir de son peuple. C’est Lui Dieu, en la personne de Jésus qui a décidé de naître parmi nous. En s’incarnant dans le sein de la Vierge Marie et en la prenant pour Mère, Dieu établit une relation avec le genre humain. Par Marie, Jésus devient homme parmi les hommes et Dieu, Fils parmi les personnes de la Trinité, puisque c’est Lui Jésus qui révèle le vrai visage du Père éternel. Aussi par Jésus, Marie devient Mère de Dieu et Mère de l’Homme. À ce sujet, saint Athanase disait « Il s’est fait homme pour que nous devenons Dieu, Il s’est rendu visible en son corps pour que nous nous fassions une idée du Père invisible; Il a supporté les outrages des hommes afin que nous ayons part à l’immortalité » (De inc. Verbi 54). Ici, Athanase fait découler la nécessité de l’incarnation et de la mort du Christ de la volonté rédemptrice de Dieu. Nous n’aurions pas été sauvés, si Dieu lui-même ne s’était pas fait homme, et si le Christ n’avait pas été Dieu. Donc le Verbe de Dieu, c’est-à-dire Jésus Christ, en prenant la nature humaine, a déifié l’humanité; Il a vaincu la mort non seulement pour Lui-même, mais pour nous tous. Continuer la lecture de Homélie de Noël

Dimanche des missions

30ème dimanche du temps ordinaire : Année B

Confiance, lève-toi ; Il t’appelle

Lectures du jour : 

Ce récit de l’aveugle Bartimée proposé ce dimanche de la Mission, nous touche et interroge notre vie de chrétiens.

Ils sont nombreux ces mendiants dans nos rues, sans domicile dont nous accueillerons quelques-uns à Hiver Solidaire, bien souvent au-delà d’un peu d’argent et de nourriture ils demandent à être reconnus. Ici, dans l’Evangile, l’aveugle Bartimée crie, il mendie un amour infini que Dieu seul peut donner : « Fils de David, Jésus, prends pitié de moi ». Nous aussi, nous avons le droit de crier vers Dieu quand ça va mal, de lui dire notre détresse de nous révolter parfois. Nous confions-nous à Dieu dans la certitude que notre cri touche son cœur ?

Bartimée n’a pas accès à Jésus. Il a devant lui des gens qui veulent le faire taire, qui lui font barrage. L’Eglise et nous-mêmes, n’empêchons-nous pas parfois ceux qui cherchent Dieu d’approcher de Jésus-Christ ? Dans la crise de l’Eglise aujourd’hui, douloureusement le rapport Sauvé sur la pédocriminalité nous le rappelle. Mais nous aussi personnellement, pécheurs, il peut nous arriver, hélas, de donner un contre témoignage. Continuer la lecture de Dimanche des missions

Explication de l’Evangile du dimanche 20 décembre pour les enfants

Explication de l’Evangile aux enfants

Lectures de ce dimanche

Introduction et contexte, rappel

Expliquer aux enfants que, même si nous n’allons pas à la messe ce dimanche, nous sommes en communion les uns avec les autres et que nous allons partager la Parole que Jésus nous transmet ce jour.

Rappel sur l’évangile de la semaine passée : rendre témoignage.

Expliquer aux enfants que c’est aujourd’hui le quatrième et dernier dimanche de l’Avent. La couleur liturgique de l’Avent est le violet. Il faut continuer de se préparer à accueillir Jésus à Noël.

Thème du jour : Me voici Seigneur.

 Lecture de l’Évangile : Lc 1, 26-38

On trouvera à la fin du document l’évangile complet. Ici, un passage court et facile à comprendre est présenté pour les plus jeunes.

En ce temps-là, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie. L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. » À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation. L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut […] » Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » Alors l’ange la quitta. – Acclamons la Parole de Dieu.

  • Questions 

On peut utiliser les questions ci-dessous pour guider les enfants dans leur compréhension du texte.

  • Qui sont les personnages dans l’évangile ?

Marie, Joseph, l’ange Gabriel.

  • Où se passe l’histoire ?

A Nazareth, une ville en Israël, où vivaient Marie et Joseph.

  • Qu’est-ce qu’un ange ?

Un être qui vit auprès de Dieu, qu’il envoie comme messager.

  • Qu’annonce l’ange à Marie ?

Qu’elle va avoir un fils, qui est le Fils de Dieu et qu’elle appellera Jésus. On appelle ce moment l’Annonciation.

  • Marie est-elle déjà mariée à Joseph ?

Elle est fiancée mais pas encore mariée.

  • Que répond Marie à l’ange ?

« Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » Cela signifie qu’elle accepte le projet que Dieu a pour elle.

  • Et nous ? Acceptons-nous de servir Dieu ? A quel moment ?

On peut adapter les réponses à chaque enfant, mais c’est par exemple en venant à la messe le dimanche, en aidant ses amis, en aimant ses parents, même si des fois on n’en a pas envie ; on accepte car on sait que cela est bon et que cela nous rapproche de Dieu.

Prière : proposer aux enfants de dire une intention personnelle.  

On peut réciter un Je vous salue Marie, et faire le lien avec les paroles de l’ange.

On peut conclure par la prière suivante :

Seigneur, aide moi à me mettre à ta disposition et à faire ta volonté.

Durant le temps de l’Avent, on peut prendre chaque jour la prière proposée par le diocèse :

https://www.paris.catholique.fr/IMG/pdf/2020_petit_livret_priere_avent_v4.pdf

[gview file=”https://www.sjsc.fr/wp-content/uploads/2020/12/Explication_Evangile_20122020.pdf”]