Archives par mot-clé : mariage

4EME DIMANCHE DE PAQUES : dimanche du bon Pasteur

“Jésus berger de toute humanité

Lectures du jour : 

Vocation : appel à suivre le Christ. Et la première vocation est celle du mariage. Cependant, quand nous parlons des vocations, nous pensons aux prêtres, aux religieux et religieuses. Mais dans les textes bibliques de ce dimanche, les lamentations stériles n’ont pas leur place. Le plus important, c’est de découvrir le Christ qui se présente à nous comme le bon berger. Continuer la lecture de 4EME DIMANCHE DE PAQUES : dimanche du bon Pasteur

Explication de l’Evangile du dimanche 20 décembre pour les enfants

Explication de l’Evangile aux enfants

Lectures de ce dimanche

Introduction et contexte, rappel

Expliquer aux enfants que, même si nous n’allons pas à la messe ce dimanche, nous sommes en communion les uns avec les autres et que nous allons partager la Parole que Jésus nous transmet ce jour.

Rappel sur l’évangile de la semaine passée : rendre témoignage.

Expliquer aux enfants que c’est aujourd’hui le quatrième et dernier dimanche de l’Avent. La couleur liturgique de l’Avent est le violet. Il faut continuer de se préparer à accueillir Jésus à Noël.

Thème du jour : Me voici Seigneur.

 Lecture de l’Évangile : Lc 1, 26-38

On trouvera à la fin du document l’évangile complet. Ici, un passage court et facile à comprendre est présenté pour les plus jeunes.

En ce temps-là, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie. L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. » À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation. L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut […] » Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » Alors l’ange la quitta. – Acclamons la Parole de Dieu.

  • Questions 

On peut utiliser les questions ci-dessous pour guider les enfants dans leur compréhension du texte.

  • Qui sont les personnages dans l’évangile ?

Marie, Joseph, l’ange Gabriel.

  • Où se passe l’histoire ?

A Nazareth, une ville en Israël, où vivaient Marie et Joseph.

  • Qu’est-ce qu’un ange ?

Un être qui vit auprès de Dieu, qu’il envoie comme messager.

  • Qu’annonce l’ange à Marie ?

Qu’elle va avoir un fils, qui est le Fils de Dieu et qu’elle appellera Jésus. On appelle ce moment l’Annonciation.

  • Marie est-elle déjà mariée à Joseph ?

Elle est fiancée mais pas encore mariée.

  • Que répond Marie à l’ange ?

« Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » Cela signifie qu’elle accepte le projet que Dieu a pour elle.

  • Et nous ? Acceptons-nous de servir Dieu ? A quel moment ?

On peut adapter les réponses à chaque enfant, mais c’est par exemple en venant à la messe le dimanche, en aidant ses amis, en aimant ses parents, même si des fois on n’en a pas envie ; on accepte car on sait que cela est bon et que cela nous rapproche de Dieu.

Prière : proposer aux enfants de dire une intention personnelle.  

On peut réciter un Je vous salue Marie, et faire le lien avec les paroles de l’ange.

On peut conclure par la prière suivante :

Seigneur, aide moi à me mettre à ta disposition et à faire ta volonté.

Durant le temps de l’Avent, on peut prendre chaque jour la prière proposée par le diocèse :

https://www.paris.catholique.fr/IMG/pdf/2020_petit_livret_priere_avent_v4.pdf

[gview file=”https://www.sjsc.fr/wp-content/uploads/2020/12/Explication_Evangile_20122020.pdf”]

Je suis la porte des brebis

“Pour aimer, il faut se lier. Qu’elle serait triste la vie d’un homme ou d’une femme qui ne répondrait à aucun appel, qui resterait solitaire, indépendant, sans conjoint, sans amis.”

Lectures : Quatrièùe dimanche de Pâques

Dans la Bible, l’image du berger, du pasteur, est très présente. Elle se réfère à Moïse conduisant le peuple vers la Terre promise à travers le désert, et, plus loin dans la mémoire, aux pasteurs nomades qui furent les ancêtres d’Israël. Mais au premier plan, il y a David, le berger que Dieu a pris «derrière les brebis pour en faire le pasteur de son peuple ». Jésus parle le langage de la culture qui est la sienne. Son langage prend racine dans le temps et dans l’espace.

Église Saint-Jacques Saint-Christophe de la Villette - détail de la chaire – Christ enseignant des nations
Église Saint-Jacques Saint-Christophe de la Villette – détail de la chaire – Christ enseignant des nations

Que veut-il nous dire ? De quoi parle-t-il ? Il parle bien sûr de Lui et de ses relations avec nous. A l’arrière-plan, il nous parle des relations de Dieu avec les hommes. Comme toujours, il donne un sens nouveau aux réalités humaines qu’Il illustre dans ses paraboles. Jésus ne parle pas de l’aspect économique du troupeau : de l’exploitation d’un cheptel pour produire de la viande, du lait. Les images qui sont développées sont celle de l’enclos où le troupeau passe la nuit et celle de la porte de cet enclos. Il y a deux catégories d’hommes qui tentent d’approcher les brebis : d’un côté, les voleurs, de l’autre côté, le «vrai pasteur». Ce pasteur ne ressemble pas aux bergers traditionnels :  Continuer la lecture de Je suis la porte des brebis