Archives par mot-clé : beatitude

Un rayon de lumière et un signe d’espérance…

“Plus il y a de désespérance autour de nous, plus il nous faut offrir”

Lectures de ce dimanche :

Dans un climat de morosité ambiante causée par la covid, d’inquiétudes multiples, de terrorisme barbare, dans une société rendue incapable de penser la transcendance et la destinée ultime de l’homme, proposant même parfois des moments de plaisir au triste parfum de désespérance, du genre de cette publicité affichée sur les bus et dans le métro : « Découvrez le meilleur site de rencontres extra-conjugales » !! , la fête de la Toussaint est un rayon de lumière et un beau signe d’espérance !

Nous fêtons la foule innombrable de ceux qui ont suivi l’Agneau immolé. Ils ont cru à l’amour dont le Père les a comblés et ils sont allés jusqu’au bout de l’amour, pauvrement, humblement, comme nous, tombant et se relevant, à travers les épreuves de la vie ; mais ils ont gardé la foi et la confiance en Dieu, sûrs, comme nous le rappelle saint Jean dans la deuxième lecture, « qu’enfants de Dieu, nous le sommes ».
Ils ont entendu pour eux-mêmes ce que nous rappelle le pape François dans son exhortation à la sainteté : « N’aie pas peur de viser plus haut, de te laisser aimer et libérer par Dieu. N’aie pas peur de te laisser guider par l’Esprit saint. Continuer la lecture de Un rayon de lumière et un signe d’espérance…

_

Vous êtes la lumière du monde – Sacrement des malades

“Jésus nous révèle la semence de sainteté qui sommeille en chacun(e) de nous, celle qui consiste à la confiance qu’Il nous fait : une sainteté qui nous invite à partager avec celui qui a faim, à recueillir le malheureux.

Lectures : Cinquième dimanche du temps ordinaire

En cette Journée Mondiale du Malade, le message de notre pape François commence par cette parole de Jésus : « Venez à Moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau et je vous soulagerai ». Ces mots de Jésus expriment sa solidarité à tant de personnes souffrant dans leur corps et dans leur esprit. C’est une parole qui donnait l’espérance.

Ailleurs le pape François poursuit : ces sœurs et frères malades et fragilisés par l’âge, qui attirent le regard et le cœur de Jésus sont invités à trouver dans l’Église un lieu pour les réconforter : à l’Église d’être ce lieu qui veut être toujours davantage et toujours mieux l’auberge du bon Samaritain qu’est le Christ. La maison où ils peuvent trouver son amour miséricordieux: le regard chaleureux, l’accueil, le soulagement auprès de frères et sœurs guéris eux aussi dans leur fragilité par la miséricorde de Dieu et capables de les aider à porter leur croix .

.. Mes amis, certes, Jésus connaît nos fragilités, nos handicaps, nos faiblesses, mais chacune, chacun à sa manière, nous sommes ces personnes guéries dans notre fragilité par la miséricorde de Dieu. Et comme nous le rappelle l’Évangile de ce dimanche : baptisés, nous avons reçu une mission ; Jésus nous dit : « Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde »; aujourd’hui, maintenant , dans le présent de votre vie avec ses générosités et ses misères, vous êtes pour les autres. Continuer la lecture de Vous êtes la lumière du monde – Sacrement des malades

_

Tous saints : Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse

«Les saints sont comme nous parce que tous différents, mais, comme nous et avec nous, ils boivent tous à la même source de la sainteté..

 Lectures : Fête de tous les saints

Bien aimés de Dieu chers frères et sœurs dans la sainteté, oui je dis bien chers saints et saintes en Dieu, les saints que nous aimons tant invoqués et priés chaque jour sont des gens comme vous et moi ! Certes, il est difficile d’imaginer un monde varié, à la fois plus uni et différent, que le Paradis. C’est possible que chaque messe est un véritable moment révélateur de cette une foule immense de toutes nations, tribus, peuples et langues qui se tient devant le Trône et devant l’Agneau et qui est vêtu de sainteté. Car ne peuvent se tenir devant le Trône de Dieu et devant l’Agneau avec des palmes en mains que celles et ceux qui sont vêtus de robes blanches ; c’est-à-dire les saints. Dans cet ensemble nous avons des enfants, des personnes âgées, des ingénieurs tout comme des bricoleurs, des hauts cadres d’entreprises et de simples ouvriers ; nous avons également des laïcs et des prêtres, des consacrés, des humbles sacristains, nous avons aussi des châtelains et des « sans-domicile fixe ».. C’est la manifestation la plus belle de ce que le Christ est venu réaliser :
faire de tous les peuples une seule famille de disciples missionnaires et de saints. Le Christ a voulu que tous les hommes, sans exclusion ni discrimination aucune, puissent trouver leur place dans l’Église, car tous, nous sommes appelés à la sainteté par le baptême, c’est-à-dire, tous appelés à entrer en communion avec Lui pour partager sa divinité parce qu’Il a pris notre humanité. Continuer la lecture de Tous saints : Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse

_