Il a été dit aux Anciens. Eh bien ! moi, je vous dis

«La parole de Dieu agit, illumine l’humanité entière et sauve tout homme ; Une parole qui dit ce qu’elle fait et qui fait ce qu’elle dit.»

 Lectures : Sixième dimanche du temps ordinaire

Que votre parole soit ‘oui’, si c’est ‘oui’, ‘non’, si c’est ‘non’.
Ce qui est en plus vient du Mauvais.

 Aujourd’hui tant l’évangile que saint Paul donnent à Jésus notre Seigneur un titre qu’il est le seul à pouvoir porter parfaitement, mais c’est un titre que nous aimerions tous mériter. Il est dit de lui qu’il est un homme de parole :  le Christ Jésus en effet, n’a jamais été à la fois oui et non. Il n’a jamais été que oui ! Alors, qu’y a-t-il de plus beau dans la vie que d’être un homme de parole ? Quelqu’un qui n’a qu’une parole, quelqu’un qui donne sa parole et qui tient parole !

Chers frères et sœurs, Dieu, dans la Bible, se révèle à nous par sa parole. Il est un Dieu qui parle. Il dit, et ce qu’il dit se réalise pour le bonheur de ses enfants que nous sommes. C’est cette parole qui, en Jésus, s’est incarnée et s’est faite homme. Dieu n’a donc qu’une seule parole et il nous l’a donné gratuitement. Jn 16, 3 « Dieu a tant aimé le monde qu’il nous a donné son fils Unique (sa Parole Unique) afin que quiconque croit en lui ne se perde pas mais ait la vie éternelle ». La vie de Jésus, ses enseignements, ses miracles sont par conséquent l’expression fondamentale de cette unique parole du Père. Une parole qui agit, qui illumine l’humanité entière et qui sauve tout homme ; Une parole qui dit ce qu’elle fait et qui fait ce qu’elle dit.

Pour nous qui venons d’entendre ou de réentendre aujourd’hui Jésus nous adresser sa parole ; nous sommes invités à être à notre tour des hommes et des femmes de parole. Et cela peut se réaliser en bien des sens dans la vie de chacun.

Car si Dieu s’est fait homme en Jésus Christ, s’il est venu, c’est pour libérer chaque homme de toute mal et de tout péché ; C’est pour nous libérer de toute incohérence entre ce que nous professons par le cœur et son contraire que nous pratiquons par nos actes. C’est en cela qu’il affirme dans l’évangile de ce dimanche « Que votre parole soit ‘oui’, si c’est ‘oui’, ‘non’, si c’est ‘non’. »

Autrement dit, quand nous disons oui ou quand nous donnons notre parole, il faut non seulement tenir cette parole mais surtout il faut la tenir encore plus par des actes concrets qui donneront en fait du crédit à notre parole. On pourrait même dire que Jésus veut aujourd’hui nous engager à être des témoins de sa Parole. Une Parole capable de prendre réellement effet dans la vie de tout homme.

En insistant beaucoup sur ce qui avait été dit dans l’Ancien Testament au sujet de la loi, des prophètes et des commandements, et plus précisément sur le meurtre du prochain, la colère contre l’autre, sur l’adultère et sur les faux serments, Jésus nous montre en réalité le chemin du témoignage chrétien. Il nous exhorte à éloigner de notre cœur tout sentiment non conforme à la sainte volonté de Dieu. C’est pourquoi, le Seigneur ne se contente pas d’interdire des comportements, mais il veut que notre cœur soit vraiment pur et libre de tout penchant égoïste ou mauvais. Que notre oui soit oui quand cela vient du cœur ou que notre non soit aussi non si cela vient du cœur.

Cela est un défi que le Seigneur nous lance aujourd’hui et ce n’est pas toujours facile. Ce n’est pas si simple d’avoir une vie parfaitement cohérente entre ce que nous professons et notre témoignage de vie. Cependant, chers frères et sœurs, le Christ Jésus nous donne aujourd’hui dans sa parole la force nécessaire pour nous engager dans cette direction du témoignage chrétien. Il est venu dans le monde pour donner sa grâce qui nous aide et nous permet de parfaitement accomplir avec joie la volonté de Dieu. Si nous suivons ce chemin tracé par Jésus, nous pouvons être absolument certains d’obtenir la paix et la joie intérieure. Alors prions au cours de cette eucharistie pour que la grâce de Dieu touche chacun de nous afin de nous transformer tous en ses véritables témoins pour le monde dans lequel il nous envoie. Lui qui règne pour les siècles des siècles. Amen

Rodrigue Chabi

Homélie

Orgue :Au grand Orgue, Guy Didier

Evocation à la Chapelle Sixtine (Franz List 1811-1886)

Entrée : Extrait 1
Offertoire : Extrait 2
Communion : Extrait 3
Sortie : Extrait 4

Sur wikipedia :

Les autres homélies du Père Rodrigue Chabi

A lire également : LA FiP de la semaine

Télécharger (PDF, Inconnu)

_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *