Homélie Père Rodrigue Chabi-12/06/2016

Lectures : 11ième dimanche TO : 2S12,7-10.13/Ga2,16.19-21/Lc7,36-8,3

Dans ses larmes brillaient l’amour et le pardon

La parole de Dieu de ce dimanche nous place au cœur d’un attribut divin : La miséricorde divine. Autant l’homme se manifeste comme pécheur, autant le Seigneur se révèle comme pardon et miséricorde. Jésus est le Fils de Dieu qui pardonne ; il est le visage même de la miséricorde du Père.

L’histoire de David, comme toute histoire humaine, est marquée par la crise du péché. David dans la 1ère lecture est porté, par la dénonciation du prophète Nathan, à reconnaître son péché et à le confesser. Et Dieu, plein de compassion, de tendresse et d’amour, ne reste pas insensible à l’aveu de la faute. Il accorde son pardon et applique sa miséricorde. « Le Seigneur a passé sur ton péché, tu ne mourras pas » 2 Sam 12, 13.

Ce même pardon se manifeste dans l’Évangile avec l’épisode de la femme pécheresse, à qui Jésus pardonne. Devant le Seigneur, elle ne parle pas ; elle agit en manifestant sa misère ; c’est le sens de ses larmes ; mais aussi de son amour. En fait, elle déploie toutes ses capacités pour obtenir ce dont une personne humaine a le plus besoin de la part de Dieu, l’Amour et le Pardon. Et Dieu qui ne repousses pas un cœur brisé et broyé ne peut que se laisser toucher par une telle démarche. Dans ses larmes, brillent l’amour et le pardon de Dieu. Et c’est ici que réside la Bonne Nouvelle pour chacun de nous aujourd’hui.

D’abord, celui qui aime pardonne toujours. Jésus n’a pas chassé la pécheresse au nom de son amour ; son amour accueille toujours les cœurs brisés par le repentir. Ensuite, celui qui aime est pardonné de Dieu. Jésus pardonne les nombreux péchés de la femme, puisqu’elle a montré beaucoup d’amour. En d’autre terme l’amour nous ouvre le cœur de Dieu. Enfin, ‘’Celui à qui on pardonne beaucoup montre beaucoup d’amour’’. Ou encore, Qui est pardonné aime davantage. La pècheresse pardonnée l’a bien compris ; son grand amour est sa réponse confiante à la miséricorde de Dieu.

Bien aimés de Dieu, croire que Dieu pardonne, c’est croire en sa miséricorde qui transforme nos péchés en grâces pour une nouvelle vie. En ce dimanche, accueillons l’appel du Seigneur; son appel à entrer dans la grande aventure de l’amour et du pardon, dans l’océan de la miséricorde.

Homélie   : Père Rodrigue Chabi

Orgue :Au grand Orgue, Guy DIDIER

– Entrée: “TOCCATA & FUGUE en RE Mineur:  “Toccata” (J.S. Bach)
– Offertoire : Choral “Aie Pitié de moi” (chorals de Leipzig) (J.S. Bach)
– Communion: “Adagio” (Albinoni)
– Sortie:”TOCCATA & FUGUE en RE Mineur:  “Fugue” (J.S. Bach)
Sur wikipedia :

Jean Sébastien Bach
Tomaso Albinoni

Les autres homélies du Père Rodrigue Chabi

La feuille de chant :

Télécharger (PDF, 161KB)

_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *