Ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas !

fr flag
en flag
pl flag
es flag
CLIQUER SUR LA LANGUE DESIREE

Lectures du jour : 

« CE QUE DIEU A UNI, QUE L’HOMME NE LE SEPARE PAS ! »

Les textes liturgiques de ce dimanche nous renvoient à la communauté naturelle qu’est la famille. Ces textes en référence au mariage (1ère lecture et Évangile) traduisent l’union sacrée entre l’homme et la femme. Cette union est voulue par Dieu depuis le commencement (1ère lecture) du monde. Car Dieu y voyait la nécessité de faire une « aide » à l’homme. Cette complémentarité entre l’homme et la femme est le reflet du témoignage d’amour qui se vit au sein du mystère de la Sainte Trinité. Par cet amour, ces personnes divines témoignent de leur attachement les unes aux autres.

C’est donc sous ce modèle que l’Église (dans la personne du Christ) voudrait voir rayonner le mariage. Cet amour qui se donne et qui se reçoit, va jusqu’au don de soi pour l’autre (2ème lecture). Cet amour reste fidèle et passionné comme celui du Christ, qui se donne jusqu’au sacrifice de sa propre vie. Car par sa passion, sa mort et sa résurrection, Il a ouvert le chemin de la vraie vie, celle qui conduit au Royaume de la vie éternelle. C’est là, où Il nous attend, que nous venions et que nous vivions comme des petits enfants dont parle l’Évangile. Ainsi nous serons à mesure de construire l’unité de la famille et de la communauté chrétienne. L’exemple qu’Il donne aujourd’hui montre à quel point Il défend la dignité du mariage. Par cette union entre l’homme et la femme, une communauté de vie se crée dans laquelle sera vécue le partage et l’amour à travers la manière de s’aimer et d’être aimé. Cet amour sera pour l’un ou pour l’autre l’expression de l’amour qui se vit et qui s’exprime en Dieu.

Il est important de savoir que, dans chaque célébration eucharistique, c’est Dieu qui se donne pour nous faire vivre de son amour. Il nous aime plus que tout et malgré nos péchés, Il ne nous abandonne pas, bien au contraire Il continue de nous aimer comme tel. Il vient même à notre rencontre pour faire un pas de plus vers la conversion, vers le chemin de la vie.

Que Dieu qui nous appelle des ténèbres à la lumière nous aide à répondre favorablement à notre vocation

Pierre DIBI

 

Les autres homélies du Père Pierre Dibi