Archives par mot-clé : Richard

liturgie du jour et messes de la semaine

Aujourd’hui nous sommes le : 27/06/2022

datejjour liturgiqueférieCouleurLecturesSacr.
lun.27/06/2022 lundi, 13ème Semaine du Temps Ordinaire S. Cyrille d'Alexandrie, évêque et docteur de l'EgliseVert (Blanc fac.)https://www.aelf.org/2022-06-27/romain/messeP. Stanislas

Messes de la semaine à venir :

Dimanche, 26 juin

13e Dimanche du Temps Ordinaire

Messe à 10h30: Père Francis

 Lundi, 27 juin

St Cyrille d’Alexandrie

 Messe à 9h00: Père Stanislas

Mardi, 28 juin

St Irénée

Messe à 12h15: Père Pierre

Mercredi, 29 juin

St Pierre et St Paul, Apôtres

Messe à 12h15: Père Francis

Jeudi, 30 juin

Sts premiers martyrs de l’Eglise de Rome

Messe à 12h15: Père Stanislas

 Vendredi, 1 juillet

De la férie – Premier vendredi du mois

Messe à 12h15 : Père Stanislas

 Samedi, 2 juillet

De la férie

Messe anticipée à 18h30: Père Pierre

Dimanche, 3 juillet

14e Dimanche du Temps Ordinaire

Messe à 10h30: Père Pierre

Dimanche prochain :

datejjour liturgiqueférieCouleurLecturesSacr.
dim.03/07/2022 dimanche, 14ème Semaine du Temps OrdinaireLa messeVerthttps://www.aelf.org/2022-07-03/romain/messeP. Pierre (CB/JP)

Pour en savoir plus sur les couleurs liturgiques :
https://www.sjsc.fr/les-couleurs-liturgiques/

La liturgie d’aujourd’hui est :

  • Première lecture : « Ils écrasent la tête des faibles dans la poussière » (Am 2, 6-10.13-16)

    Lecture du livre du prophète Amos Ainsi parle le Seigneur : À cause de trois crimes d’Israël, et même de quatre, je l’ai décidé sans retour ! Ils vendent le juste pour de l’argent, le malheureux pour une paire de sandales.     Ils écrasent la tête des faibles dans la poussière, aux humbles ils ferment la route. Le fils et le père vont vers la même fille et profanent ainsi mon saint nom.     Auprès des autels, ils se couchent sur les vêtements qu’ils ont pris en gage. Dans la maison de leur Dieu, ils boivent le vin de ceux qu’ils ont frappés d’amende.     Moi, pourtant, j’avais détruit devant eux l’Amorite, dont la stature égalait celle des cèdres et la vigueur, celle des chênes ! Je l’avais anéanti de haut en bas, depuis les fruits jusqu’aux racines.     Moi, je vous avais fait monter du pays d’Égypte et je vous avais, pendant quarante ans, conduits à travers le désert, pour vous donner en héritage le pays de l’Amorite.     Eh bien, moi, maintenant, je vous écraserai sur place, comme un char plein de gerbes écrase tout sur son passage.     L’homme le plus rapide ne pourra pas fuir, le plus fort ne pourra pas montrer sa vigueur, même le héros ne sauvera pas sa vie.     L’archer ne tiendra pas, le coureur n’échappera pas, le cavalier ne sauvera pas sa vie.     Le plus brave s’enfuira tout nu, ce jour-là, – oracle du Seigneur.             – Parole du Seigneur.

  • Psaume (Ps 49 (50), 16bc-17, 18-19, 20-21ab, 21cd- 22, 23)

    Refrain psalmique : (Ps 49, 22a) Comprenez donc, vous qui oubliez Dieu ! « Qu’as-tu à réciter mes lois, à garder mon alliance à la bouche, toi qui n’aimes pas les reproches et rejettes loin de toi mes paroles ? « Si tu vois un voleur, tu fraternises, tu es chez toi parmi les adultères ; tu livres ta bouche au mal, ta langue trame des mensonges. « Tu t’assieds, tu diffames ton frère, tu flétris le fils de ta mère. Voilà ce que tu fais ; garderai-je le silence ? « Penses-tu que je suis comme toi ? Je mets cela sous tes yeux, et je t’accuse. Comprenez donc, vous qui oubliez Dieu : sinon je frappe, et pas de recours ! « Qui offre le sacrifice d’action de grâce, celui-là me rend gloire : sur le chemin qu’il aura pris, je lui ferai voir le salut de Dieu. »

  • Évangile : « Suis-moi » (Mt 8, 18-22)

    Acclamation : (cf. Ps 94, 8a.7d) Alléluia. Alléluia. Aujourd’hui, ne fermez pas votre cœur, mais écoutez la voix du Seigneur.Alléluia. Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu En ce temps-là,     Jésus, voyant une foule autour de lui, donna l’ordre de partir vers l’autre rive.     Un scribe s’approcha et lui dit : « Maître, je te suivrai partout où tu iras. »     Mais Jésus lui déclara : « Les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l’homme n’a pas d’endroit où reposer la tête. »     Un autre de ses disciples lui dit : « Seigneur, permets-moi d’aller d’abord enterrer mon père. »     Jésus lui dit : « Suis-moi, et laisse les morts enterrer leurs morts. »             – Acclamons la Parole de Dieu.

Source : www.aelf.org

Messe d’installation du Père Stanislas Stawicki

Messe d’installation du Père Stanislas Stawicki par Mgr Thibault Verny, dimanche 19 septembre 2021.

Un curé, à quoi ça sert ? Les rites de la messe de son installation dans une paroisse cherchent à mettre en évidence la mission qui est la sienne. Il est essentiellement au service de la communauté paroissiale. Voilà pourquoi la paroisse qui l’accueille est symboliquement présentée au nouveau curé tout au début de la célébration.

Ensuite, avant la proclamation de l’Évangile, I évêque bénit le curé qui va lire le passage évangélique du jour. C’est ainsi que l’évêque Iui confie une mission d’enseignement . Cette mission s’appuie sur la foi de l’Église catholique que le curé va professer seul au moment du credo avant d’inviter l’assemblée à le faire à son tour.
Lors de l’offertoire, c’est la mission de sanctification confiée aux prêtres qui est mise en valeur : en présidant l’Eucharistie, ceux-ci sont les instruments de la sanctification du Peuple chrétien. Et c’est dans l’Eucharistie que convergent tous les sacrements.
Enfin, au moment de la communion et du geste de paix, un rite vient souligner la mission de curé, qui participe à la charge de son évêque à qui le Christ confie son propre troupeau. Il reçoit une mission de rassemblement et de communion dans la paix et l’unité. Dans cette mission, le prêtre tient toute son autorité de l’attitude de serviteur qui l’habite.

Continuer la lecture de Messe d’installation du Père Stanislas Stawicki

Jeune fille, je te le dis, lève toi !

Dieu est puissance de vie et non puissance de mort. Il rétablit l’homme dans sa nature première qui est d’être créé à l’image de Dieu. La mort n’a plus d’emprise sur le baptisé.

Lecture du jour :

L’évangile de ce 13ème dimanche du Temps ordinaire nous propose deux miracles de Jésus. De façon inhabituelle, un récit, celui de la femme qui avait des pertes de sang, est inséré à l’intérieur du miracle de la résurrection de la fille de Jaïre. Pourquoi cette insertion ? Quel est le miracle le plus important ? Comment lire les deux récits ensemble ?

A priori, ressusciter un mort semble bien plus important que guérir des pertes de sang. Pourtant, Marc, en mettant au centre le récit de la guérison de cette femme aux pertes de sang, cherche à nous dire quelque chose de la mort et de la résurrection.

Cet évangile nous parle des deux morts. Continuer la lecture de Jeune fille, je te le dis, lève toi !