Archives de catégorie : Hermanowicz

Les homélies du Père Christophe Hermanovicz

Veillée Pascale : pourquoi chercher le Vivant parmi les morts ?

#Pâques “Il y a beaucoup d’étonnement au matin de Pâques, mais cet étonnement va déboucher sur un émerveillement

Lectures : Veillée Pascale

« Pourquoi chercher le Vivant parmi les morts ? » (Luc  Chapitre 24)

Chers frères et sœurs en Christ, que la joie et la paix pascales soient toujours avec vous !

Au commencement de toute bonne nouvelle, il y a toujours un temps d’étonnement. Cet évangile que nous venons d’entendre est parcouru par un long étonnement.

Tous sont étonnés ! Mais, avant d’en arriver à cet étonnement du matin de Pâques, le terrain a été préparé longuement et par toute une série d’étonnements, des étonnements qu’ont vécus les héritiers de la première alliance quand peu à peu ils ont appris à comprendre, à connaître le vrai visage de Dieu.

Nous avons parcouru très rapidement ce chemin à travers ces lectures de l’Ancien testament. Ces lectures qui marquent quatre étonnements.

La première lecture nous a relaté la création : ce poème dit en langage poétique, imagé, la merveille première du fait qu’il y ait quelque chose plutôt que rien. Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ? Grande question philosophique que je ne suis pas le premier à poser et certainement pas le dernier. Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ? Continuer la lecture de Veillée Pascale : pourquoi chercher le Vivant parmi les morts ?

_

Celui d’entre-vous qui est sans péché, qu’il soit le premier à jeter une pierre

#Careme2019 “Redécouvrons notre dignité et vivons dans la tendresse de celui dont la seule loi est l’amour et la miséricorde

Lectures : Cinquième dimanche du Carême

« Celui d’entre-vous qui est sans péché, qu’il soit le premier à jeter une pierre » (Jean Chapitre 8)

Quand nous lisons l’Evangile, il est important d’essayer de comprendre ce que vivent chacun des personnages.

La femme adultère » est un peu le symbole de tout ce qui peut un jour détruire une personne : il y a tellement de gens qui posent des gestes qui un jour les rattrapent : une passion d’amour, d’argent, de pouvoir, peuvent rendre petit à petit les gens esclaves et inconscients. Au début la femme s’était sans doute dit : je peux me permettre cela et personne n ‘y verra rien ou ne dira rien, et puis les limites ont été franchies… du moins, c’est ce que les accusateurs lui reprochent. Ensuite ce fut la panique : il n’y a rien de pire que d’être pris au piège, montrée du doigt devant ses enfants et l’opinion publique : cela est déjà une forme de mise à mort. Continuer la lecture de Celui d’entre-vous qui est sans péché, qu’il soit le premier à jeter une pierre

_

Dans l’Esprit, il fut conduit à travers le désert où il fut tenté

“Jésus réussit à vaincre les tentations du désert pour nous conduire au Royaume et à la Terre Promise.”

Lectures : Premier dimanche du Carême

« Dans l’Esprit, il fut conduit à travers le désert où il fut tenté»

Depuis Mercredi des Cendres, nous avons commencé le temps de préparation spirituelle aux célébrations pascales.

L’Evangile du Mercredi des Cendres nous rappelait les trois exercices spirituels, résumant tous les autres, pratiqués par le croyant afin d’ajuster son existence aux préceptes évangéliques. Ces moyens sont l’aumône, la prière et le jeûne.

Le récit de la tentation de Jésus nous est raconté par les trois évangiles synoptiques : Marc, Matthieu et Luc, mais pas par Jean. Dans les trois récits, la tentation au désert est liée au baptême du Christ et c’est l’Esprit Saint, reçu au baptême, qui pousse Jésus au désert. L’autre lien qui unit fortement nos trois évangélistes, c’est le fait que le diable reprend par deux fois le titre reçu au baptême par Jésus, en le mettant en doute : « Si tu es le fils de Dieu ? ». Continuer la lecture de Dans l’Esprit, il fut conduit à travers le désert où il fut tenté

_