Les couleurs liturgiques

Les couleurs liturgiques :

    Rouge

« le rouge est la couleur de la passion du Christ, des fêtes de l’ Esprit-Saint (Pentecôte,etc.) ; c’est aussi le rouge que l’on porte pour honorer la mémoire des Apôtres (sauf saint Jean Évangéliste) et des martyrs » (wikipédia)

« Ils lui enlevèrent ses vêtements et le couvrirent d’un manteau rouge. » Matthieu 27,28

« C’est pourquoi je vous invite tous à unir également votre prière pour ces vénérés frères, qui, maintenant, sont encore plus engagés à collaborer avec moi dans la conduite de l’Eglise universelle, et à apporter le témoignage de l’Evangile jusqu’au sacrifice de leur vie. C’est ce que signifie la couleur rouge de leur habit: la couleur du sang et de l’amour. » in Angélus de Benoit XVI, 19/02/2012 (vatican.va)

On emploie le rouge le dimanche de la Passion et le Vendredi saint, le dimanche de la Pentecôte, aux célébrations de la Passion du Seigneur, aux fêtes de la naissance au ciel des Apôtres et des Évangélistes, et aux célébrations de martyrs. (vatican.va)

Sur les bas reliefs de l’Egypte ancienne, la ceinture rouge indiquait que le personnage (Roi, Reine, …) exerçait sa fonction sacerdotale (www.daat.fr/a_telechargements/aleph_deuxieme_approche.doc)

“Avec la pourpre violette, la pourpre rouge et le cramoisi éclatant, on fit les vêtements liturgiques pour officier dans le sanctuaire, et les vêtements sacrés destinés à Aaron, comme le Seigneur l’avait ordonné à Moïse.” Ex 39.1

    Blanc :

« Le blanc, couleur de fête et de réjouissance, pour les cycles de pascal, de Noël et les autres fêtes du Christ, de la Vierge Marie et des saints qui ne sont pas martyrs, ainsi que pour certaines solennités (Toussaint, etc.) » (wikipédia)

« la couleur blanche rappelle la Résurrection : Dieu s’est fait si proche qu’il est descendu dans l’obscurité de la mort pour l’éclairer de la splendeur de sa vie divine ; il a pris sur lui le mal du monde pour le purifier avec le feu de son amour. » (Audience générale Benoit XVI, 12/09/2012)

« On emploie le blanc aux offices et aux messes du Temps pascal et du Temps de Noël; en outre, aux célébrations du Seigneur qui ne sont pas celles de sa Passion; à celles de la bienheureuse Vierge Marie, des Anges, des saints qui ne sont pas martyrs, aux solennités de Tous les saints (1er novembre), et de saint Jean Baptiste (24 juin), aux fêtes de saint Jean l´Évangéliste (27 décembre), de la Chaire de saint Pierre (22 février) et de la Conversion de saint Paul (25 janvier). » (vatican.va)

    Vert

« Le vert, quant à lui, est porté pendant le temps après l’Épiphanie et le temps après la Pentecôte ; » (wikipédia)

«  On emploie le vert aux offices et aux messes du Temps ordinaire (« per annum »). » (Vatican.va)

    Violet

« le violet est consacré aux temps de préparation et de pénitence comme l’Avent et le Carême ; » (wikipédia)

« On emploie le violet aux temps de l´Avent et du Carême. On peut aussi le prendre pour les offices et les messes des défunts » (vatican.va)

« Mgr Clemens a mis en lumière une véritable ” école de l’amour de Dieu ” dont les éléments sont « symbolisés par Michel- Ange à travers les couleurs du vêtement d’Ezéchiel. Si l’abondance du rouge symbolise l’amour vrai et profond, le bleu clair nous rappelle la méditation, c’est-à-dire la nécessité d’une relation personnelle avec Dieu dans la prière tandis que le violet indique la pénitence, c’est-à-dire le besoin du pardon réciproque! »

(www.vatican.va/roman_curia/pontifical_councils/laity/laity_fr/pubblicazioni/rc_pc_laity_doc_20100810_notiziario-20-2010_fr.html)

    Noir

« On peut employer le noir aux messes des défunts, là où c’est la coutume. » (vatican.va)

    Rose

« le rose est une variante du violet employée pour les 3e dimanche d’Avent (dimanche de gaudete) et le 4e dimanche de Carême (dimanche de lætare) pour signifier un adoucissement temporaire du temps de pénitence par la joie de la fête à venir ; » (wikipédia)

« On peut employer le rose, là où c’est l’usage, au troisième dimanche de l’Avent (Gaudete) et au quatrième dimanche de Carême (Laetare). » (vatican.va)

Vêtements festifs

« Aux jours les plus solennels, on peut employer des vêtements liturgiques festifs et particulièrement beaux, même s’ils ne sont pas de la couleur du jour. »

 

Sources :

fr.wikipedia.org/wiki/Couleur_liturgique

www.vatican.va/holy_father/benedict_xvi/angelus/2012/documents/hf_ben-xvi_ang_20120219_fr.html

www.vatican.va/roman_curia/congregations/ccdds/documents/rc_con_ccdds_doc_20030317_ordinamento-messale_fr.html

www.vatican.va/holy_father/benedict_xvi/audiences/2012/documents/hf_ben-xvi_aud_20120912_fr.html

www.vatican.va/roman_curia/congregations/ccdds/documents/rc_con_ccdds_doc_20030317_ordinamento-messale_fr.html

_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *