Archives par mot-clé : donner

Le publicain était devenu juste, plutôt que le pharisien

“Ne plaçons pas un miroir entre Dieu et nous pour nous regarder. Laissons-nous regarder par Dieu qui nous aime tels que nous sommes.”

Lectures : Trentieme dimanche du temps ordinaire

Comme beaucoup de paraboles de Jésus, la parabole du pharisien et du publicain est une caricature. Non pas une caricature au sens péjoratif qu’on donne généralement au mot, mais du grand art, parce que la caricature est l’art de celui qui d’un trait de crayon, sait dire la vérité d’un personnage ou d’une situation. Le petit chef d’œuvre de Jésus, aujourd’hui, met en scène deux personnages typiques de la société de son temps : un pharisien et un publicain.

Pour bien saisir la saveur du portrait que Jésus en fait, il faut se rappeler que les pharisiens étaient des gens d’une grande rectitude morale, et non des hypocrites, comme on a tendance à le croire aujourd’hui. Ils étaient même très bien considérés à l’époque. Celui que décrit Jésus est même un super-pharisien par ses jeûnes et sa générosité. Il faut également se rappeler que les publicains étaient réellement de sales types ; non seulement collaborateurs de l’occupant romain, mais également voleurs, oppresseurs des petits, sans pitié pour les pauvres gens qu’ils n’hésitaient pas à faire vendre comme esclaves quand ils ne pouvaient pas payer les impôts qu’on leur réclamait. Ils avaient acheté leur fonction, souvent très cher, et ensuite, parce qu’ils fixaient arbitrairement l’assiette de l’impôt, ils se débrouillaient pour faire rapidement fortune sur le dos des gens. Continuer la lecture de Le publicain était devenu juste, plutôt que le pharisien

_

Messe de Noël : un sauveur nous est né

“A Noël, nous avons le plaisir d’aller vers la fraîcheur de Dieu, de se retrouver ensemble autour d’elle et de pouvoir y puiser cette eau qui, seule, peut nous faire vivre.”

Lectures : Messes de la Veillée de Noël

« Aujourd’hui vous est né un Sauveur » (Luc 2, 1-14)

Bien aimés de Dieu, chers sœurs et frères, chers fils et filles de Dieu, le petit enfant dont nous célébrons la naissance, serait-il capable de nous mobiliser, de nous intéresser au point de nous rassembler nombreux, ici, en cette nuit… ?

 Mon questionnement, étonné, vient aussi du fait que nous sommes, très souvent jaloux de notre temps! On le sait bien : nous répétons tout le temps de ne pas avoir le temps pour telle ou telle autre chose… Pourquoi sommes-nous ici alors ? Continuer la lecture de Messe de Noël : un sauveur nous est né

_

Baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit

“Vous avez découvert que Dieu vous aime, qu’il est un ami pour vous, qu’il est votre force et vous le suivez en étant ses témoins.”

Lectures : Sainte Trinité : Deutéronome 4, 32-34 et 39-40.Romains 8, 14-17. Matthieu 28, 16-20

« Baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit » (Matthieu 28, 16-20)

Chers jeunes amis, aujourd’hui, vous allez recevoir le plus grand et le plus simple des cadeaux.
Le plus grand, car Dieu lui-même se donne à vous ; le plus simple car c’est sous la forme d’une hostie, c’est-à-dire d’un morceau de pain, qu’Il s’offre à vous.
Ce que nous célébrons aujourd’hui et que nous vivons chaque dimanche c’est le Seigneur lui-même qui nous a dit de le faire. Tout à l’heure, et comme chaque dimanche, nous allons vivre « comme en direct » le dernier repas du seigneur. Nous les prêtres, nous allons refaire les gestes et prononcer les paroles que Jésus a dit lors de ce dernier repas, ou plutôt c’est Jésus qui va vous les dire à travers nous. Continuer la lecture de Baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit

_