Archives par mot-clé : oeuvres

Le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu

“Il nous importe de rester en contact avec nos défunts pour implorer la grâce de Dieu afin que leurs âmes trouvent miséricorde et paix.”

Lectures : Trente et unième dimanche du temps ordinaire.

Le mois de Novembre est généralement un mois consacré à la prière pour nos fidèles défunts. Car ils ont vécu avec nous, ils ont partagé nos joies et peines et ils font partie de notre histoire. Maintenant ils sont inscrits dans le passé mais nous ne perdons pas leur souvenir. Notre célébration de ce jour est un acte de foi dans l’amour sans limites de Dieu, dans le Christ ressuscité des morts et dans l’Esprit Saint « qui donne la vie », tels sont les mots qui nous appellent à regarder Dieu comme le Père Tout-puissant et plein de miséricorde. Les textes de ce jour nous invitent à tourner notre regard vers l’infinie miséricorde de Dieu envers les pécheurs que nous sommes. Il veut nous aider à sortir de cette situation de péché dans laquelle nous nous enfonçons. Nous sommes tous appelés à nous convertir. Cette bonne nouvelle est pour nous le point de départ d’une grande espérance. Continuer la lecture de Le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu

_

Si vous aviez de la foi !

“La foi ne se mesure donc pas. Être croyant, ce n’est pas avoir la foi ou la posséder. Être croyant, c’est être, c’est devenir, c’est être en chemin.”

Lectures : Vingt-septieme dimanche du temps ordinaire

Tout l’évangile de saint Luc est une montée vers Jérusalem, lieu où va se jouer l’événement fondateur de la foi chrétienne : la mort-résurrection du Christ. Tout au long de la route, Jésus Christ nous apprend comment vivre comme chrétien ou plutôt comment être chrétien… Aujourd’hui, c’est peut-être l’évangile un des plus dur: la foi chrétienne ne revendique rien. Le croyant ne peut se targuer de ses bonnes œuvres; il n’est qu’un esclave inutile (traduction grecque de l’évangile). Le chrétien ne doit exiger aucune récompense : sa seule joie est de servir, parce que le croyant sait qu’il est aimé gratuitement par celui qu’il sert : Dieu… Ce Dieu que l’on rencontre à travers l’autre, les autres.

Pour beaucoup de nos sœurs et de nos frères, Dieu semble absent de nos vies et de notre quotidiennes. À chaque jour, on assiste à des tragédies, à des événements, où l’injustice cause tant de souffrances… Où est Dieu dans tout ça? Que fait-il? Ces questions sont souvent posées; elles sont le lot des croyants, mais les réponses ne sont pas évidentes. Même pour les saints. Nous savons aujourd’hui que même Mère Teresa a douté de Dieu, voyant la misère et la grande pauvreté des gens pour qui elle avait consacré sa vie. Continuer la lecture de Si vous aviez de la foi !

_

Celui qui ne renonce pas à tout ne peut pas être mon disciple

Lectures : Vint-troisième dimanche du temps ordinaire.

Évangile (Luc chapitre 14)

En ce temps-là, de grandes foules faisaient route avec Jésus ; il se retourna et leur dit : « Si quelqu’un vient à moi sans me préférer à son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères et sœurs, et même à sa propre vie, il ne peut pas être mon disciple. Celui qui ne porte pas sa croix pour marcher à ma suite ne peut pas être mon disciple. Quel est celui d’entre vous qui, voulant bâtir une tour, ne commence par s’asseoir pour calculer la dépense et voir s’il a de quoi aller jusqu’au bout ? Car, si jamais il pose les fondations et n’est pas capable d’achever, tous ceux qui le verront vont se moquer de lui : ‘Voilà un homme qui a commencé à bâtir et n’a pas été capable d’achever ! Continuer la lecture de Celui qui ne renonce pas à tout ne peut pas être mon disciple

_