Archives de catégorie : Dibi

Messe dominicale 22 mars 2020 : Il s’en alla et se lava ; quand il revint, il voyait

«Ouvrons les yeux de notre cœur à toutes les petites lumières qui conduisent à la vie et qui, probablement, nous appellent à  apprendre à vivre autrement »

 Lectures : Quatrième dimanche de Carême

De la quarantaine subie à la quarantaine offerte…

Voici que les événements du monde nous contraignent à changer notre manière de vivre. Le confinement forcé pour protéger notre pays face au coronavirus est une véritable responsabilité à l’égard les uns des autres. Être cloisonné avec uniquement les siens 24 h sur 24… ou devoir supporter l’isolement… n’est pas facile à vivre.  Il nous faut inventer un nouveau mode de vie : tant les enfants que les adultes vont devoir travailler autrement.  Il va falloir vivre aussi l’épreuve de la durée.

Nous avons à faire face à l’inquiétude pour nous même, nos proches et pour ceux qui sont atteints par la maladie, pour ceux qui sont isolés. Nous sommes confrontés à la tristesse de voir beaucoup de projets repoussés ou compromis ou annulés ; des inquiétudes surgissent liées aux conséquences économiques de cette situation.

En ce 4ème dimanche de carême, où l’Église nous propose ce beau récit de « l’aveugle-né, guéri », demandons au Christ-Jésus,  durant ces jours, où  nous voyons avec nos yeux de chair les ravages de ce mal, de cette pandémie mortifère, d’ouvrir les yeux de notre cœur à toutes les petites lumières qui conduisent à la vie et qui, probablement, nous appellent à  apprendre,  désormais, à vivre autrement que sur le mode individualiste, consumériste et libertaire  qui nous est devenu si naturel.

Continuer la lecture de Messe dominicale 22 mars 2020 : Il s’en alla et se lava ; quand il revint, il voyait

_

Carême : Jésus jeûne quarante jours, puis est tenté

“Carême : le but de ces quarante jours c’est de nous débarrasser de tout ce qui nous encombre, à l’extérieur comme à l’intérieur de nous.”

Lectures : Carême : Jésus jeûne quarante jours, puis est tenté

Chers Frères, chaque année, le temps de Carême marque le début de la pénitence, du jeûne et du partage. Pour les plus anciens, cette période évoque le temps de privations. Ils gardent le souvenir des liturgies quelques peu austères et d’une nourriture composée de pain et d’eau. Pour les générations actuelles, le Carême évoque l’action de solidarité. Il est donc heureux que notre paroisse s’engage dans cette voie de solidarité. Bien sûr, tout cela fait partie du Carême, mais ce ne sont que des propositions. Le but du Carême est à chercher ailleurs. Le but de ces quarante jours c’est de nous débarrasser de tout ce qui nous encombre, à l’extérieur comme à l’intérieur de nous. Nous nous en libérons pour n’avoir dans le cœur que l’essentiel : Jésus mort et ressuscité.

Ce 1er Dimanche de Carême nous invite à réfléchir sur les éléments clés de notre existence. Le récit de la Genèse nous apprend que l’homme a été créé pour le bonheur, la paix et la joie. Dans ce projet, Dieu veut notre bien et celui du monde. Mais les tentations et les convoitises de ce monde cherchent à nous détourner de notre idéal : Dieu. Ces éléments : la possession, le paraitre et le pouvoir ont été vaincu par Jésus au désert. En réalité, ce tentateur appelé diable par la Bible, cherche toujours à faire chuter l’homme. Il est présent dans toutes les luttes de notre vie et il n’en démord pas. Nous devons donc lui résister avec les armes que nous proposent l’Église. En nous référant aux tentations de Jésus et comment il a vaincu le tentateur, nous comprenons l’importance de la PAROLE dans notre vie de chaque jour. L’Écriture nous ouvre le cœur de Dieu. Sa méditation et sa mise en pratique auprès de nos frères, nous rapprochent de Dieu. C’est avec lui que nous trouvons force et courage pour lutter contre le mal. Avec Christ, nous apprenons à rejeter toutes les publicités mensongères qui courent à travers le monde et qui nous détournent de l’Évangile. Alors frères et sœurs, la lumière de la Parole de Dieu nous est offerte en ce dimanche pour éclairer notre vie. Comme le psalmiste disons : « crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu, renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit. Ne me chasse pas loin de ta face, ne me reprends pas ton esprit saint. » (Ps. 50)

 

Orgue :Au grand Orgue, Guy Didier

– Entrée :
– Offertoire :
– Communion :
– Sortie :

Sur wikipedia :

Les autres homélies du Père Pierre Dibi

A lire également : LA FiP de la semaine

Télécharger (PDF, 307KB)

_

Présentation du Seigneur au Temple : Mes yeux ont vu ton salut

“Il est beau et juste de remercier le Seigneur pour le grand don de la vie consacrée et le dévouement de tant de vies totalement données au Seigneur.”

Lectures : Présentation du Seigneur au Temple

Fête de la Présentation du Seigneur et journée mondiale de la « vie consacrée »
Chaque 2 février, les chrétiens célèbrent la fête de la Présentation de Jésus au Temple ainsi que la journée mondiale de la « Vie Consacrée ». Cette fête nous aide à entrer dans le mystère même de la « Vie Consacrée ». Jésus est donné au Père comme une « offrande » (Luc 2, 22). Car Dieu, en la personne de Jésus nous est présenté comme la gloire d’Israël. C’est pourquoi, en choisissant cette date, le Pape Jean-Paul II voyait un triple but : En premier, il est beau et juste de remercier le Seigneur pour le grand don de la vie consacrée, qui enrichit et réjouit l’Église par la multiplicité des charismes et le dévouement de tant de vies totalement données au Seigneur et au frères.

Continuer la lecture de Présentation du Seigneur au Temple : Mes yeux ont vu ton salut

_