Sainte-Trinité : J’ai encore beaucoup de choses à vous dire

fr flag
zh flag
en flag
it flag
pl flag
es flag
CLIQUER SUR LA LANGUE DESIREE

Jésus prend la condition de l’homme et Fils pour révéler aux hommes l’amour et le visage du Père”

Lectures : Sainte Trinité

Fête de la Très Sainte Trinité

Bien aimés de Dieu, nous célébrons aujourd’hui la fête de la Sainte Trinité. C’est le mystère d’un seul Dieu en trois personnes, le Père, le Fils et le Saint Esprit. Un Dieu qui est trine dans les personnes et Un dans l’essence ; un Dieu plein d’amour. C’est de cet amour infini de Dieu que nous nous souvenons chaque fois que nous faisons le signe de la croix et quand nous employons une doxologie : « Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit ». Nos mots sont bien incapables de cerner ce mystère de Dieu car il nous dépasse infiniment. Pour introduire cette fête de la Trinité, pensons à une radieuse lumière qui éclaire et qui éblouit à la fois. La Trinité est un peu comme une radieuse lumière, capable d’illuminer et d’éblouir à la fois. La lumière, en effet, fait exister les choses en les arrachant à l’obscurité. Celui qui vit dans la clarté du jour baigne dans un milieu naturel et familier qui lui permet de se mouvoir; mais lorsqu’il lève son regard vers le soleil pour le fixer, il en est aussitôt ébloui. Ainsi en va-t-il de la Trinité: sans elle, la foi chrétienne s’évanouit; et lorsque nous essayons de la comtempler en elle même, nous en sommes aveuglés. Et pourtant toute notre vie chrétienne se déroule sous le signe de la Sainte Trinité: c’est en elle et par elle que nous sommes créés et sauvés; c’est en elle que nous sommes baptisés et c’est encore vers elle que nous sommes en marche.

Ainsi toute la Bible témoigne de cet effort permanent pour parler, connaître et aimer Dieu comme Père Fils et Esprit Saint. La figure de la Sagesse dans le livre des proverbes (1ère lecture) nous suggère que Dieu veut se faire connaître à nous. Sa sagesse est présentée comme assurant le lien entre le ciel et la terre. C’est une manière de dire que le Seigneur communique avec nous pour notre bonheur. Il est toujours possible de parler de Dieu comme un Père car il entre en alliance avec nous pour nous sauver. La 1ère lecture nous invite donc à admirer la beauté de l’œuvre de Dieu notre Père en chacune de nos vies. Nous pouvons y voir les signes de son amour pour nous et en témoigner en aimant pour de bon tous ceux et celles qui nous entourent.

Dans sa lettre aux Romains (2ème lecture) saint Paul nous dit précisément que le plus époustouflant chez Dieu c’est sa volonté de nous sauver. C’est pour cela qu’il se fait d’ailleurs homme en Jésus Christ ; il prend la condition de l’homme et Fils pour révéler aux hommes l’amour et le visage du Père. Quand nous sommes certains d’être aimés, nous nous sentons en confiance ; c’est comme une force qui nous pousse à aller de l’avant. Nous chrétiens, nous sommes sûrs d’être aimés par Dieu d’un amour qui sauve. Cette bonne nouvelle est pour nous source de paix et d’assurance. Même dans les situations les plus désespérées, rien ne doit ébranler notre foi. « Je suis avec vous jusqu’à la fin des temps » dit Jésus. Cette certitude ne s’appuie pas sur des mots mais sur des gestes d’amour à notre égard. Le Christ s’est livré pour nous donner accès au cœur de Dieu. Le même Christ ne cesse de frapper à notre porte chaque jour pour nous combler de son amour en nous donnant son Esprit Saint.

L’Evangile insiste très fortement sur la 3ième personne de la Saint Trinité. Saint Jean nous dit : Seul l’Esprit Saint peut nous faire comprendre et vivre en profondeur l’amour que vit la Trinité. Les apôtres eux même, ne l’ont découvert que très progressivement. Au départ, ils n’ont vu en Jésus qu’un prophète, un maître en religion. Puis ils ont vu en lui le Messie, et enfin le Fils de Dieu. Il s’est révélé à eux comme un sauveur, un celui qui veut conduire l’humanité au Royaume de son Père. Voilà donc une approche bien limitée du mystère de la Sainte Trinité. Je dirai que c’est un peu comme les vitraux d’un sanctuaire: vus de l’extérieur, ils sont bien gris. Pour voir leur éblouissante lumière, il faut entrer, il faut franchir la porte. C’est alors que nous découvrons la merveille. C’est ainsi que Dieu nous révèle les merveilles de son amour. Il nous ouvre la porte de son cœur pour nous les partager de l’intérieur. Mais rien n’est possible si nous ne plongeons pas dans cet océan d’amour.

C’est de cela que nous avons à témoigner aujourd’hui. Que Dieu : Père, Fils et Esprit Saint nous appelle tous à aimer sans condition et à vivre dans cette communion d’amour.

Homélies :
Rodrigue Chabi

Homélie

Eveil à la foi (dimanche)

 

Orgue :Au grand Orgue, Guy Didier

– Entrée: Fantaisie et fugue en Sol mineur (J.S. Bach)
Offertoire : Fantaisie et fugue en Fa majeur (J.S. Bach) “Les petits préludes et fugue”
– Communion: “Adagio” de la Toccata Adagio et fugue en Ut (J.S. Bach)
– Sortie: 1er mouvement de la 1ere Sonate (A. Guilmant)

Sur wikipedia :

Les autres homélies du Père Rodrigue Chabi

A lire également : LA FiP de la semaine

Télécharger (PDF, 132KB)

_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *