L’orgue de l’église Saint-Jacques Saint-Christophe

Organiste titulaire : Guy Didier

L’orgue actuel a pour origine un instrument à deux claviers et pédalier construit par Suret autour de 1860. Reconstruit par Mutin-Cavaillé-Coll au tout début du XXème siècle, cet orgue fut l’objet d’importants travaux en 1942; la maison Michel-Merklin & Kuhn électrifia la transmission des notes et appliqua le système pneumatique à celle des jeux; en outre le clavier «Récit» fut enlevé du buffet et disposé sur l’un des côtés de la tribune (à droite lorsqu’on regarde l’orgue). Un clavier «Positif» fut prévu à la console mais ne fut pas installé faute de crédits; et il en fut de même pour la Flûte 16.

 En 1983, la Paroisse fit remplacer les transmissions pneumatiques des jeux par des moteurs électriques (travaux de «Gonzalez»). Plus récemment, le facteur Bernard Dargassies effectua un dépoussiérage de l’instrument. En fait, cet orgue présentait des signes de grande fatigue et était maintenu en fonction grâce à la persévérance de l’organiste titulaire, Guy Didier, qui réalisa lui-même plusieurs réparations. Une grande restauration devenait de plus en plus nécessaire.

 En 1998, la Ville de Paris fit restaurer le clavier «Récit» (remplacement des deux sommiers très endommagés par un seul sommier neuf) auquel un Plein-Jeu fut ajouté ainsi qu’une Voix Humaine. En outre, une Trompette et un Cornet neufs furent installés dans le côté opposé au Récit, jouables au clavier de «Positif».

 L’ouragan qui s’abattit sur Paris fin 1999 eut pour conséquence des infiltrations d’eau dans le buffet et la console; dès lors, il devint urgent de remplacer les transmissions électriques vétustes et mal protégées – qui risquaient de provoquer un incendie – par un dispositif Solid State, et de refaire tout le câblage.

 De plus, l’eau avait achevé de ruiner les réservoirs et, les fuites d’air et autres défectuosités du grand sommier rendait l’utilisation de l’orgue de plus en plus périlleuse. La Ville de Paris prit la décision de faire procéder à la restauration de tous les éléments calamiteux de l’orgue et de profiter de ces travaux pour compléter le troisième clavier – le Solo (en lieu et place du Positif). Ces interventions ont été remarquablement réalisées par Bernard Dargassies, tout comme celles de 1998. Grâce à la générosité du Père Bacquet et de la paroisse, l’ajout d’une Flûte 16 et d’une Contre-Bombarde numériques vint donner une base majestueuse à ce Grand Orgue ressucité qui peut maintenant donner toute la mesure de ses possibilités.

Pour Contacter l’organiste :

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Vous voulez contacter :

Sujet

Votre message

Télécharger (PDF, 2.86MB)

_

2 réflexions sur « L’orgue de l’église Saint-Jacques Saint-Christophe »

  1. I’ve heard that you interpreted the “Te Deum” by Charles Tournemire at a concert in 2013 in Paris (work, which I know is extremely complicated and difficult…and so beautiful). Did you record it? I am interested.
    Do you plan concerts in Netherland in the future? (I’m based overthere now)
    Tks
    Lina

  2. Guy is a great french organist specializing in symphonic organ music.
    I heard him at Hollywood Methodist church CA.
    Tks for this record (except for the pretty poor sound quality).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *