D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ?

CLIQUER SUR LA LANGUE DESIREE

“Ce salut apporté par Jésus est source de joie et de confiance à accorder à sa personne. C’est un cadeau formidable qui réjouit et comble le cœur de l’homme.”

« D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? » (Lc 1, 39-45)

Lectures de ce dimanche

HOMÉLIE DU DIMANCHE 19 DÉCEMBRE 2021

Aujourd’hui 4ème dimanche du Temps de l’Avent, toujours dans cette attente de la venue du sauveur. Cette attente stressante et angoisse se réalisera dans très peu de temps. Ce Fils Sauveur que le monde attend, viendra pour révéler l’amour infini du Père pour l’humanité. C’est donc cette ambiance qui règne dans la 1ère Lecture de ce jour. Michée le prophète rassure le peuple meurtri et humilié, qu’un sauveur sortira de son sein « du clan de Juda ». Cette parole du prophète montre à quel point les projets de Dieu sont insondables. Dieu fait sortir du « petit reste : Juda » un sauveur pour l’ensemble du peuple. Avec Dieu, c’est une autre dimension de la vie qui s’ouvre. Il rend à l’existence, l’impossible. C’est qui est humilié et faible est, l’ouvrage principal par lequel Dieu se sert pour révéler sa puissance. Cette approche de Dieu nous dit qu’aujourd’hui rien n’est impossible à celui qui met sa foi en Lui. Car ce Jésus que nous attendons et qui révèlera l’amour infini du Père est celui qui, autrefois s’était incarné dans ce monde. Cet évènement du passé qui s’actualise dans notre aujourd’hui à la lumière des réalités du vécu, nous dit à quel point Dieu est encore solidaire de l’humanité.

Le problème, c’est que chaque année, nous oublions un peu plus le vrai sens de Noël. Nous ne pensons plus à celui qui devrait être au centre de la fête : le Sauveur Jésus-Christ. Si la liturgie de ce jour attire notre attention sur l’importance de son « Incarnation », c’est pour remettre la fête de à l’endroit qu’il faut. Elle nous précise que si nous sommes dans la joie, c’est d’abord par la naissance du Christ Sauveur. Car en Lui, c’est Dieu qui s’est décidé à venir dans notre monde. C’est Lui Dieu qui se révèle et qui nous dit tout son amour à travers ce petit enfant. Par Lui, Dieu renoue avec l’humanité par une Nouvelle Alliance : Il supprime l’Ancienne pour faire venir à l’existence une Alliance basée non pas sur le sang des animaux comme autrefois mais sur l’offrande de la vie de son Fils. Par cette offrande, Dieu parfait l’humanité et Lui donne le salut. C’est grâce à cette volonté comme dit la 2ème Lecture que nous sommes sanctifiés. Jésus est donc celui qui réalise la volonté parfaite du Père. Car en Lui, nous retrouvons, à travers son sacrifice : le prêtre, la victime et l’autel. Ce sacrifice de rachat comme dit l’Épitre, s’est réalisé une fois pour toute. Voilà pourquoi, l’avènement de Jésus Christ dans notre monde d’aujourd’hui n’est pas seulement qu’une simple fête de fin d’année mais bien plus le « salut apporté » à toute l’humanité. Ce salut apporté par Jésus est source de joie et de confiance à accorder à sa personne. C’est un cadeau formidable qui réjouit et comble le cœur de l’homme, comme nous le voyons dans l’Évangile de ce jour. L’exemple sublime est celui de la rencontre de Marie et de sa cousine Élisabeth. L’expression de sa sœur nous dit à quel point sa joie est grande « d’où m’est-il donné que la mère de mon seigneur vienne jusqu’à moi ?». Étant dans le sein de sa mère et avant même de naître, Jésus donne de la joie à ces femmes mais aussi à celui qui se trouve dans le sein d’Élisabeth, Jean le Baptiste. Ces différentes rencontres nous disent que la joie est partagée : entre ces femmes et entre ces enfants. En fait, la vraie rencontre procure de la joie, encore plus quand il s’agit de rencontrer le Christ, le Sauveur. Le vrai message de Noël serait donc cette annonce de cette Bonne Nouvelle aux pauvres, aux malades, aux prisonniers, aux personnes seules ou abandonnées….

Frères et Sœurs, cette attente qui nous conduit à Noël serait donc cette annonce de la naissance de Jésus, Fils de Dieu. Car c’est Lui Jésus, qui est venu et qui viendra à nouveau sauver l’humanité. C’est en Lui que nous trouvons la joie, la paix et l’amour. C’est de cette grande espérance que nous avons à témoigner dans le monde d’aujourd’hui.

Pierre DIBI

Autres homélies de Pierre DIBI