Homélie Père Rodrigue Chabi-29/05/2016

Lectures : Saint Sacrement du Corps et du Sang du Chrsit

Le Saint Sacrement du Corps et du Sang de Jésus : Mémoire de notre salut

En instituant la Fête du Saint Sacrement du Corps et du Sang du Christ le 08 septembre 1264, l’Eglise, par le Pape Urbain, nous invite à adorer la Présence Réelle de Jésus dans l’Eucharistie. Par Jésus Véritablement, Réellement et substantiellement présent, l’Hostie Sainte (la communion) devient le Sacrement qui nourrit notre âme ; le sacrement indispensable pour conduire sur le chemin de la vie éternelle.

Avant d’entrer au Ciel, Jésus nous a promis de ne pas nous laisser seuls : « Et voici que je suis avec vous, tous les jours jusqu’à la fin du monde » Mt 28, 20.  Cependant, comment peut-il rester avec nous alors qu’il est retourné vers son père ? La réalisation de cette promesse, c’est la Très Sainte Eucharistie, ce trésor infiniment précieux qui contient le corps, l’âme et la divinité du Christ. Sa présence réelle dans l’Eucharistie est une vérité fondamentale de la foi catholique ; une vérité que l’Eglise ne craint pas de réaffirmer. A cette réelle présence sanctifiante nous devons non seulement notre respect, notre culte mais aussi notre adoration. Adorer le Très Saint Sacrement, c’est en effet, affirmer notre foi et témoigner que nous reconnaissons, sou l’humble apparence du pain et du vin, le verbe de Dieu fait homme. Saint Thomas d’Aquin disait de ce prodigieux sacrement : Le Fils Unique de Dieu, voulant nous rendre participants de sa Divinité, assuma notre condition humaine pour que, fait homme, il fasse dieux les hommes. Pour comble, il fit servir à notre salut tout ce qu’il emprunta. Son corps, en effet, il l’offrit en hostie à Dieu le Père sur l’autel de la Croix pour notre réconciliation ; son sang, il le répandit à la fois comme rançon de notre misérable servitude et comme bain purificateur de tous nos péchés. Et pour que demeure à jamais parmi nous la mémoire d’un tel bienfait, il a laissé aux fidèles son corps en nourriture et son sang en breuvage sous les espèces du Pain et du Vin. Opuscule 57.

Seigneur, que chaque fois que nous participons à l’Eucharistie, sacrement du Corps et du Sang du Christ, nous nous tournions vers toi avec respect et amour. Aide-nous à entrer plus pleinement dans ce mouvement de don total de nous-même avec toi et par toi. Que notre don soit de plus en plus à la mesure du tien, toi qui as tout donné de toi-même pour notre vie et pour la gloire du Père. Amen

Bonne Fête du Saint Sacrement à toutes et à tous !

Homélie   : Père Rodrigue Chabi

Dimanche :

Première Lecture :

Deuxième Lecture ;

Homélie :

Profession de Foi :

Prière universelle :

Offertoire :

Orgue :Au grand Orgue, Guy DIDIER

– Entrée: “Entrée et Offertoire-Entrée” (J.F Dandrieu)
– Offertoire : “Entrée et Offertoire-Offertoire” (J.F Dandrieu)
– Communion: “Andante con Moto” (A.P.F. Boëly, 1785-1858)
– Sortie: Dialogue en Ut (Louis Marchand, 1669-1732)
Sur wikipedia :

Jean François Dandrieu
A.P.F. Boëly
Louis Marchand

Les autres homélies du Père Rodrigue Chabi

La feuille de chant :

Télécharger (PDF, 156KB)

_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *