Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton Royaume

fr flag
zh flag
en flag
it flag
pl flag
es flag
CLIQUER SUR LA LANGUE DESIREE

“Nous participons à la construction du Royaume de Dieu à travers des gestes concrets d’accueil, un sourire, un regard respectueux et aimant, des gestes de réconciliation et de paix.”

Lectures : Notre Seigneur Jésus Christ Roi de l’Univers

Nous contemplons aujourd’hui le Christ, roi de l’univers. La fête du Christ Roi de l’univers a été instituée le 11 Décembre 1925 par le Pape Pie XI (Encyclique « Quas Primas »). C’était en vue de ramener et de consolider la paix par le Règne du Christ, dans une société alors en mal d’être.

Quel est ce royaume du Christ ? De quelle royauté s’agit-il ? Jésus nous l’explique en répondant à Pilate et sa réponse est sans sans ambiguïté : « Je ne suis pas le roi de ce monde »… « Ma royauté ne vient pas d’ici ; si ma royauté était de ce monde, j’aurais des gardes qui se seraient battus pour que je ne sois pas livrés aux Juifs ».

Et quelques heures plus tard, au moment de sa Passion, Jésus est sera revêtu d’un manteau de pourpre ; il sera couronné d’épines et assis sur une estrade. La croix est le lieu de l’élévation où le Seigneur “attire tous les hommes à lui” (Jean 12, 32).

La royauté du Christ tranche donc d’avec celle de notre monde où elle rime avec luxe et richesses matérielles, gloire et honneur, force et puissance…. Les rois, ils dominent, ils sont riches et on se met à leur service avec distance et révérence.

Jésus est roi, mais roi à la manière de Dieu : un roi humble, un roi serviteur, un roi ami de la vérité, de la justice et de l’amour. En somme, l’amour et l’humilité sont ses armes de prédilection. Ces armes-là ne tuent pas, sinon le péché. Ces armes-là éclairent davantage le chemin de l’homme.

Honorer le Christ Roi de l’univers, c’est écouter sa voix, c’est agir avec lui contre toutes formes d’exclusions, c’est agir en rassembleur. En tant que chrétiens, nous sommes appelés à vivre à la manière de Jésus dont la vie n’est rien d’autre que service dans l’humilité : servir et servir jusqu’au don total de sa vie. De cette manière nous participons à la construction du Royaume de Dieu à travers des gestes concrets d’accueil, tels un sourire, un regard respectueux et aimant, et des gestes de réconciliation et de paix.

Frères et sœurs, la fête du Christ-Roi nous appelle à comprendre que la puissance véritable réside paradoxalement dans l’abaissement et le don de soi, l’amour et l’humilité.

Le Royaume du Christ est là lorsqu’on travaille à ce que tout homme naisse à lui-même, soit lui-même, soit respecté dans ses droits et ses devoirs ; lorsqu’on porte le souci des plus défavorisés, des plus démunis, de ceux qui sont blessés par le mal, par les événements de la vie…

Le Royaume du Christ est là lorsqu’il y a des artisans de paix qui se rencontrent, qui dialoguent, s’écoutent, s’aiment, se pardonnent comme le Christ. Le royaume du Christ est là lorsque des hommes se mettent en état de service vis-à-vis des autres, afin que le monde soit plus beau et plus humain, lorsque les institutions privées ou publiques sont vraiment au service de l’homme, de tout l’homme et de tous les hommes.

Le Royaume du Christ est là lorsque des hommes donnent leur vie pour les autres comme l’ont fait le Christ et tant de parents, tant de chrétiens, tout au long de leur vie.

En un mot, le royaume du Christ ne s’entend pas comme politique mais expression totale d’amour. Disciples du Christ, nous devrions en faire la ligne directrice de notre vie. « Les rois de la terre commandent en maître et font peser leur pouvoir. Chez vous qu’il n’en soit pas ainsi».

La porte du Royaume s’ouvre pour nous dans le baptême et les sacrements. Mais l’entrée effective n’est pas à chercher seulement dans nos églises ou dans le secret de notre prière. Elle s’opère aussi dans le concret de notre vie, dans le vif de notre actualité traversée par ses misères et ses espoirs.

Le Royaume est présent et en construction dans chaque écoute patiente, chaque sourire encourageant, chaque fardeau partagé, chaque regard respectueux et aimant, chaque geste de paix et de réconciliation… Le passeport en est l’amour et le service au nom du Seigneur Jésus. Nous sommes les ambassadeurs de ce Royaume

PRIÈRE POUR LA FÊTE DU CHRIST ROI

Seigneur Jésus, Roi de l’Univers
Sur la Croix, tu t’es donné jusqu’au bout
pour nous manifester l’Amour infini du Père
et nous donner les grâces de Son Pardon.

Envoie-nous au cœur du monde,
dans nos familles, nos quartiers,
nos lieux professionnels et d’études
mais aussi dans les périphéries les plus éloignées
de notre existence.

Que nous puissions faire des œuvres de la Miséricorde
l’orientation de nos vies et nos relations.
Que ton Esprit Saint nous soutienne, Seigneur
Qu’Il nous rende sensibles à ta Présence
et acteurs de ton Royaume, témoins d’Evangile,
semences de vie nouvelle et éternelle
pour la croissance de l’Eglise et du monde.

Evangile et homélie (Père Christophe Hermanowicz)

 

Orgue :Au grand Orgue, Guy Didier

Entrée : “Toccata et Fugue en UT” (J. Krieger)
Offertoire : “Arabesque” (L. Vierne)
Communion : Choral “Mortifie-nous par ta bonté” (J.S Bach)
Sortie : “Gigue” (G.F. Haendel) Transcription pour orgue de Guy Didier

Jean Sébastien Bach
Johann Krieger
Louis Vierne
Georg Friedrich Haendel

Les autres homélies du Père Christophe Hermanowicz

A lire également : LA FiP de la semaine

Télécharger (PDF, 427KB)

_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *