Homélie Père Rodrigue Chabi-30/10/2016

Lectures : 31ième dimanche TO : Sa11,22-12,2/2Th1,11-2,2/Lc19,1-10

La liturgie de ce dimanche nous offre une histoire de conversion ; celle de Zachée, un Chef des collecteurs d’impôts. Si dans sa fébrilité, Zachée s’est lancé à la recherche de Jésus, c’est plutôt le Christ qui prend l’initiative de la véritable rencontre. Zachée, en fait, voulait rester dans l’anonymat pour voir passer Jésus, le Fils de l’homme. Le fils de l’homme au contraire, venu chercher et sauver ce qui était perdu, instaure le dialogue pour faire naitre en lui la conversion. « Zachée, descends vite : aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison. » dit Jésus.

Dans cette belle page d’Evangile, Jésus nous révèle qu’il ne met aucune condition à sa visite ; il n’exige aucun signe préalable avant de donner son pardon. Il n’attend pas que l’on devienne saint avant de venir chez nous. Il ne demande pas que l’on soit parfait avant de nous aimer, de venir à nous et même à notre table. Précisément parce que la conversion naît de la grâce et de l’amour inconditionnel du Seigneur.

Dans le décor de la fête chez Zachée, cependant, des murmures s’élèvent. Ce sont les pharisiens qui protestent contre le choix du Christ. N’y avait-il donc à Jéricho aucun juste pour qu’il aille loger chez un pécheur public ? Une fois encore les apparences sont trompeuses et ceux-ci n’ont rien compris ; car le fils de l’homme ne cautionne pas le péché de Zachée mais lui ouvre plutôt un avenir de miséricorde. Le Seigneur préfère l’humilité du pécheur et peut donc dire : Aujourd’hui, le salut est arrivé pour cette maison, car lui aussi est un fils d’Abraham.

Bien aimés de Dieu, cette histoire de Zachée nous redit à quel point le Christ peut nous sauver aujourd’hui encore. Car il vient, le Sauveur et Miséricordieux, demeurer chez nous, quoi qu’il en soit de notre péché. Il vient restaurer en nous le goût de la relation à Dieu et à nos frères. Sachons jour après jour vivre de la grâce qu’il nous offre, accueillant avec enthousiasme, comme Zachée, le salut qui nous est donné.

Homélie   : Père Rodrigue Chabi

 

Orgue :Au grand Orgue, Guy DIDIER

– Entrée: “3ième Choral” (César Franck)
– Offertoire :”Ave Maria” (Giulio Cacini). Voix : Jacqueline Richard
– Communion:”Aria de la suite en Ré” (Jean-Sébastien Bach)
– Sortie:”Evocation à la chapelle sixtine” (Franz Liszt)
Sur wikipedia :

Jean Sébastien Bach

César Franck

Franz Liszt

Les autres homélies du Père Rodrigue Chabi

La feuille de chant :

Télécharger (PDF, Inconnu)

_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *