Jeune fille, je te le dis, lève-toi !

« Ne crains pas, crois seulement ». Notre foi est pour le Seigneur, une prière qu’il exauce avec amour.

Lectures : 13ième dimanche du temps ordinaire : Sg1,13-15 ;2,23-24/2Co8,7.9.13-15/Mc5,21-43

« Jeune fille, je te le dis, lève-toi ! » (Marc chapitre 5, 21-43)

Le Seigneur exauce à la mesure de notre foi.
Bien aimés de Dieu, l’Évangile de ce 13ème Dimanche Ordinaire B nous montre que le Seigneur exauce nos supplications à la mesure de notre confiance en Lui. Le chef de la synagogue, Jaïre, grâce à sa notoriété arrive à se frayer un chemin dans la foule qui enserre Jésus pour le supplier de venir guérir son enfant, une fillette de 12 ans. La femme victime, de perte de sang et des médecins, n’ose même pas s’adresser à Jésus, elle pense qu’il lui suffira de toucher discrètement la frange de son manteau pour obtenir la guérison, un geste qui lui permettra de profiter de la force qui irradie de cet homme.

Ces démarches si dissemblables ont toutes les deux la même origine : la foi de l’Homme qui crie avec confiance. Jaïre croit fermement que Jésus peut guérir sa fille, il croira également qu’il peut la faire revenir de la mort ; il n’hésite pas à montrer publiquement cette foi. L’hémorroïsse quant à elle décide d’agir en secret avec un coeur empli de foi envers ce prédicateur qui guérit les malades et pardonne aux pécheurs. Frères et soeurs, ainsi en est-il de chacun de nous. A certaines occasions nous manifesterons publiquement notre foi sans détours et sans dissimuler, comme Jaïre qui oublie sa notoriété par amour de sa fille pour quémander le secours du maître. D’autres fois nous mettrons notre confiance dans le Fils du Père dans le secret, lui demandant d’accomplir secrètement telle ou telle merveille en nous-mêmes pour que nous puissions avoir la force d’être une personne libérée de nos handicaps, pleinement homme. Quelle que soit notre façon de demander, ou notre manière de prier, Dieu nous exauce toujours à la mesure de notre foi. Nous ne savons pas peut être demander, mais le Christ nous donne la clef : « Ne crains pas, crois seulement ». Notre foi est pour le Seigneur, une prière qu’il exauce avec amour. Bon été à toutes et à tous !

Père Rodrigue Chabi

 

Orgue :Au grand Orgue, Guy Didier

– Entrée: “”
– Offertoire: “”
– Communion: “”
– Sortie: “”

Sur wikipedia :

Les autres homélies du Père Rodrigue Chabi

A lire également : LA FiP de la semaine

Télécharger (PDF, 258KB)

_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *