Homélie Père Christophe Hermanowicz-05/06/2016

Lectures : 10ième dimanche TO : 1R17,17-24/Gal,11-19/Lc7,11-17

10ième dimanche temps ordinaire

L’Evangile de ce dimanche nous présente l’un des trois récits de résurrection rapportés par les Evangiles. Ce récit est propre à Luc ; celui de Lazare  est propre à Jean (Jn 11,1-44) et celui de la file de Jaïre est commun aux trois synoptiques  (Mt 9,18-26 ; Mc 5,21-43 ; Lc 8,40-56).

Deux cortèges se croisent : la foule de l’enterrement et la foule qui entoure Jésus avec les Douze. Foule qui porte le mort, foule qui accompagne Celui qui donne la Vie. Le cœur de cette pauvre femme, veuve, ayant perdu son fils unique, est envahi de désespoir. Sa vie est finie. Dans l’obscurité de sa profonde détresse, Jésus, « remué jusqu’aux entrailles » ouvre tout à coup la lumière d’une espérance. Là où la mort paraissait avoir tout anéanti, la vie se manifeste à nouveau.

Jésus se révèle non seulement le Seigneur, maître de la vie, mais aussi le Seigneur de miséricorde, le Seigneur de tendresse, la tendresse même de Dieu si souvent rappelée dans la Première Alliance.

Le récit de Luc décrit bien notre historie quotidienne à chacun de nous, histoire faite de douleur, d’angoisse, de tristesses, avec ces catastrophes, guerres et toutes ses calamités. La tendresse de Dieu se laisse pourtant voir. Notre Dieu est un Dieu tout proche, humain, vulnérable, capable de s’émouvoir, de réchauffer les cœurs . Un Dieu qui s’émeut devant nos situations humaines. Dieu est tendresse et  pitié. Quand Jésus passe dans nos vies, quand nous le rencontrons vraiment, il se produit toujours un éclatement de joie.  Gardons les yeux grands ouverts sur Jésus qui continue d’intervenir dans nos situations difficiles.

« Jeune homme, je te l’ordonne, lève-toi ! »  En fait, le texte dit : « Réveille-toi ». Ce verbe est l’un des deux utilisé pour rendre compte de la résurrection. Il désigne également la résurrection finale : Lc 20,37. Et même la résurrection spirituelle que réalise « l’éveil » du Baptême : Ep 5,14.

La résurrection du fils de cette veuve présage toutes les résurrections à venir, celle de Jésus Lui-même et la nôtre. Dieu est fidèle à ses promesses, constatent les deux foules unies dans une même action de grâces et une même espérance : « Il a bien visité son peuple. » Les Douze en ont été témoins et il nous est confié l’annonce de cette Bonne Nouvelle pour aujourd’hui.

En ce mois de juin, mois qui est particulièrement consacré au Cœur sacré de Jésus, gardons les yeux grands ouverts sur le Seigneur qui continue d’intervenir dans nos situations difficiles.

Père Christophe Hermanowicz

DIMANCHE :

1. Homélie

Orgue :Au grand Orgue, Guy DIDIER

Oeuvres de Felix Mendelssohn Bartholdy
  – Entrée: Prélude et & Fugue N°3 opus 37, “Prelude”
– Offertoire : Sonate N°6, 3ième mouvement “Moderato”
– Communion: Prélude et & Fugue N°3 opus 37, “Fugue”
– Sortie:Sonate N°6, 5ième mouvement “Moderato”
Sur wikipedia :

Les autres homélies du Père Christophe_Hermanowicz

A lire également : LA FiP de la semaine

Télécharger (PDF, 282KB)

_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *