Homélie Père Francis Corbière-19/06/2016

Lectures : Za12,10-11a ;13,1/Ga3,26-29/Lc9,18-24

12ième dimanche Temps Ordinaire

Pour vous, qui suis-je ?

Au cœur de l’Evangile et au cœur de nos vies retentit cette question essentielle que Jésus nous pose à chacun, chacune de nous : « Pour vous, qui suis-je ? ». De la réponse à cette question dépendent notre identité et les choix que nous faisons tous les jours. Découvrir qui est Jésus, c’est le suivre sur la route qui le conduit au don total de lui-même par amour jusqu’à la croix et la mort et comprendre qu’il est, en vérité, l’envoyé de Dieu, Dieu lui-même : « Celui qui veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix chaque jour et qu’il me suive » ; c’est entrer dans un long chemin de transformation pour apprendre à aimer et tous nous y sommes invités à la suite de Jésus. Le chemin que propose Jésus, qu’il ouvre à ceux qui veulent bien le suivre, est un chemin de libération. Il est ce chemin de l’amour, cet amour qui se met au service de l’autre jusqu’à vouloir son bonheur.
Jésus met en œuvre tout ce qu’il est, en faveur de tous ceux qui en ont besoin. Jésus veut que tous les hommes vivent ! Jésus donne son amour – qui est l’amour de Dieu – , à tout homme. Jésus invite tous ses disciples, dont nous sommes, à faire de même.
Or aimer, c’est toujours agir en sorte que l’autre existe, s’accomplisse, trouve sa place, jusqu’à s’effacer, renoncer à soi-même. C’est d’ailleurs ce que fait Jésus, quand il soigne, guérit, interroge ceux qu’il rencontre, lui qui est venu pour que chacun ait la vie et qu’il l’ait en plénitude.
Son projet à lui Jésus est justement de faire découvrir, de manifester à chacun qu’il est aimé, et qu’il est aimé de Dieu, aimé du Dieu de miséricorde et que tout ce qui ne relève pas de l’amour dans notre vie est de peu de prix : « Quel avantage en effet, un homme aura-t-il à gagner le monde entier, s’il rate complètement sa vie. C’est cela, c’est cet Amour qui a conduit Jésus à prendre la croix qu’on lui imposait, à se laisser mettre à mort. La croix est le signe même de l’Amour absolu . Jésus aime, Lui, jusqu’au bout, jusqu’à en mourir. Il n’y a pas en Lui la moindre parcelle d’égoïsme, ; de retour sur soi, d’intérêt personnel. Il donne totalement sa vie pour nous. Ayons confiance qu’ à sa suite : « celui qui perdra sa vie à cause de lui la sauvera ».
Aujourd’hui comme chaque dimanche, Jésus nous répète inlassablement cette Parole d’amour : « Voici mon corps livré …Voici mon sang versé… » qui nous invite à continuer à nous soutenir les uns les autres et à entendre cet appel à renoncer à nous-mêmes, à sa suite, pour mieux aimer.

                              Francis Corbière
Samedi Homélie :

Samedi Première Lecture :

Samedi Deuxième Lecture :

Dimanche : première lecture (Frère Jacques Tronchon)

Dimanche : deuxième lecture

Dimanche : evangile(Rodrigue Chabi)+Homélie (Françis Corbière)

Dimanche : présentation ASA Magagascar (Ankohonana Sahirana Arenina). Frère Jacques Tronchon

Réinsertion des familles en grande précarité à Madagascar. Village Saint François. www.asa-madagascar.org

Orgue :Au grand Orgue, Guy DIDIER

Oeuvres de Franz Litz
– Entrée : “Evocation à la Chapelle Sixtine” – extrait 1
– Offertoire: “Evocation à la Chapelle Sixtine” – extrait 2
– Communion: “Evocation à la Chapelle Sixtine” – extrait 3
– Sortie: “Fantaisie sur Ad nos ad salutarem undam”

Sur wikipedia :
Franz Litz

A lire également : Les autres homélies du Père Francis Corbière

A lire également : LA FiP de la semaine

Télécharger (PDF, Inconnu)

_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *