image Jesus Emmaus

Il se fit reconnaître par eux à la fraction du pain

“Que le Seigneur Jésus-Christ, maître de la vie, aide chacun à vivre le confinement et l’épreuve. Avec tous les prêtres de notre paroisse, je vous assure de ma prière.”

Lectures : Troisième dimanche de Pâques

Ne sommes nous pas, nous aussi, des disciples d’Emmaüs ?

Comme les disciples d’Emmaüs nous sommes sur le chemin. Chacun nous avons nos propres chemins, nos propres routes. Nous nous interrogeons sur les événements qui se produisent, ceux passés, ceux à venir. Nous pouvons être inquiets et troublés.

Comme les disciples d’Emmaüs ne sommes-nous pas découragés et désemparés ? Ce temps de confinement n’est il pas difficile à vivre ? Être privé de notre liberté, se retrouver seul ou bien en famille à gérer son propre travail et ses enfants, s’inquiéter de ce que sera demain avec toutes les incertitudes, s’interroger sur comment nous en sommes arrivés là, ne pas pouvoir visiter nos parents en maison de retraite ou bien vivre un deuil dans la solitude… Et que dire de ces jeunes couples qui se voient contraints de reporter l’événement heureux de leur mariage.

Comme les disciples d’Emmaüs n’avons-nous pas du mal à reconnaître Jésus, présent sur notre route, reconnaître son visage ? Trop préoccupés « leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître ». Et pourtant que de signes : en ce printemps, la beauté de la création qui nous est confiée, les belles solidarités qui se développent en cette période de confinement (appels téléphoniques pour rompre l’isolement et garder le lien, fabrication de blouses ou de masques, aide à la distribution de repas…), les Ecritures qui comme pour les disciples nous ouvrent le cœur et nous nourrissent, la fraction du pain qui ouvre les yeux des disciples même si nous vivons un temps de jeûne eucharistique forcé, nous pouvons pleinement nous unir aux célébrations et dans l’Esprit, nous sommes réellement en communion les uns avec les autres, la prière pour rencontrer Dieu…

Et comme les disciples d’Emmaüs notre cœur est-il tout brûlant en nous quand nous reconnaissons Jésus et que nous le savons à nos côtés ? Nous voudrions le retenir, arrêter l’instant « Reste avec nous, car le soir approche et déjà le jour baisse ». Mais c’est rempli d’espérance, les yeux ouverts, fort de savoir Jésus ressuscité et présent à nos côtés, que notre mission nous appelle : annoncer la Bonne Nouvelle et devenir témoins.

Comme les disciples d’Emmaüs qui sont passés du plus profond découragement à l’enthousiasme parce que leurs yeux se sont ouverts et ils se sont ouverts parce que Jésus leur a expliqué les Ecritures nous aussi, levons nous, n’ayons pas peur, avançons sur notre chemin et soyons chacune et chacun artisan de l’ oeuvre de Dieu, chacun à notre manière, chacun à notre place, chacun selon nos possibilités. En respectant, bien sûr, des consignes liées à la situation sanitaire du pays.

                          Pères Christophe, Francis, Pierre et Rodrigue

Vous pouvez voir la messe en direct sur le canal Youtube

 

Les autres homélies du Père Christophe Hermanowicz

Télécharger (PDF, 172KB)

Télécharger (PDF, 653KB)

_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *