Ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui

“Tu es Simon, Hélène, Jean ! Tu t’appelleras messager de paix, ami plein de tendresse, protecteur du plus faible”

Lectures : 2ieme dimanche temps ordinaire : Sa3,3b-10.19/1PCo6,13c-15a.17-20/Jn1,35-42

« Ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui » (Jn 1, 35-42)

Aujourd’hui et dimanche prochain, nous assistons à la rencontre de Jésus avec ses premiers disciples. Chacun et chacune est appelé à collaborer avec le Seigneur pour rendre notre monde meilleur, plus humain, plus fraternel.
Ce qui frappe dans ce texte de vocations, c’est que les disciples apprennent à connaître Jésus grâce à l’intervention d’intermédiaires : Jean Baptiste conduit André et un autre disciple à Jésus, André invite son frère Simon a rencontré le seigneur, Simon en parle à Philippe, qui à son tour, transmets la nouvelle à Nathanaël…
Et il en est ainsi depuis de 2000 ans ! L’appel de Dieu est transmis par quelqu’un qui, ayant rencontré Jésus, en parle à d’autres. Saint-Jean dira dans sa première lettre : « ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé, ce que nos mains ont touché du verbe de vie… Nous vous l’annonçons. »
En réfléchissant sur l’origine de notre propre foi, nous nous souviendrons sans doute de certaines personnes qui nous ont introduit au Christ : nos parents, nos grands-parents, un oncle, une tante, le curé de notre paroisse, certains enseignants… L’histoire du christianisme est une grande chaîne de personnes qui en conduisent d’autres à Dieu.
Devant la crise des vocations, nous sommes tentés de multiplier les sondages, les enquêtes.
C’est sans doute nécessaire, mais nous devons nous demander : qu’est-ce que les chrétiens font pour annoncer Jésus et sa bonne nouvelle ? Comment vivent-ils le christianisme ou sein de la famille, au travail, dans les lieux de loisirs ?
Dans le texte d’aujourd’hui, lorsque le Christ rencontre ses premiers disciples il ne leur dit pas « suivez moi »… Mais : « que cherchez-vous ? » Ce sont là les premiers mots de Jésus dans l’Évangile de Saint-Jean.
Cette question s’adresse à chacun et chacune d’entre nous. Que cherchons-nous quelles sont nos désirs et nos aspirations ? Quel est le sens de notre vie ? Que cherchons-nous dans la famille, au travail, à l’église ? Quelles sont nos priorités ?
Une fois ces priorités clarifiées, le contact avec Jésus conduira un changement de direction, à une conversion. Être disciple de Jésus veut dire, entrer dans une nouvelle aventure, dans un changement de notre façon de vivre. Le nouveau nom de Simon est une indication de cette transformation : « tu es Simon, le fils de Jean ; à l’avenir, tu t’appelleras Pierre » Jésus révèle à Pierre qui il est maintenant et qui il deviendra plus tard. Le véritable chrétien est celui ou celle qui apprend petit à petit à changer sa façon de comprendre les choses, à voir à travers les yeux du seigneur, à adopter sa mentalité à celle du Christ. Ce contact donne un sens nouveau à notre vie et transforme notre petit monde.
Jésus appelle André, Jacques, Simon et Jean, mais il nous appelle nous aussi. Chacun et chacune est appelé à collaborer avec le Seigneur pour rendre notre monde meilleur, plus humain, plus fraternel. Nous sommes invités à créer un monde de pardon, de partage, de tendresse et d’amour. Voilà ce à quoi nous sommes appelés par le Christ.
Avec André et Simon, Jacques et Jean, le seigneur nous invite à le suivre et à construire, jour après jour, le royaume de Dieu chez nous. Il nous appelle par notre nom et nous indique le chemin qui s’ouvre devant nous : tu es Simon, Claudette, Hélène, Jean-Claude ! Tu t’appelleras messager de la paix, éducateur de la foi, ami plein de tendresse, protecteur du plus faible, bénévole de l’encouragement… L’appel s’adresse à tous sans exception.

———————————————————–

1. Homélie

Orgue :Au grand Orgue, Guy Didier

Les “Petits Préludes et Fugues” de J.S. Bach

– Entrée:”Prélude et fugue en mi mineur”
– Offertoire:”Prélude et fugue en sol mineur”
– Communion: Choral “Wenn ich in höchsten Nöten sein”
– Sortie:”Prélude et fugue en Ré mineur”

Sur wikipedia :

Les autres homélies du Père Christophe_Hermanowicz

A lire également : LA FiP de la semaine

Télécharger (PDF, 576KB)

_