Il enseignait en homme qui a autorité

“Jésus enseigne avec autorité. Sa parole touche le cœur des hommes et nous conduit au cœur de Dieu. Il est la Parole.”

Lectures : 4ième dimanche du temps ordinaire – Dt18,15-20/1Co7,32-35/Mc1,21-28

« Il enseignait en homme qui a autorité » (Mc 1, 21-28)

Jésus enseignait avec autorité….
L’évangile de ce dimanche nous montre Jésus « enseignant en homme qui a autorité, et non pas comme les scribes » dans la synagogue de Capharnaüm, le jour du sabbat. Pour nous qui ne connaissons son enseignement qu’à travers le témoignage de ceux qui l’ont fréquenté, en quoi ce que Jésus a dit autrefois fait-il autorité pour nous aujourd’hui ? Et d’abord que veut dire « faire autorité » ?
Dans l’Evangile, si la parole de Jésus fait autorité, c’est que Jésus est totalement accordé à sa parole. Il n’y a aucune distance entre ce qu’il dit et ce qu’il est. Il est dans sa parole, il est la Parole. Aujourd’hui, la Parole de Dieu fait autorité pour moi en ce sens qu’elle conduit, dirige ma vie. C’est la méditation de cette Parole qui m’apporte les grandes orientations de mon existence et cette Parole fait pour moi autorité en ce sens que je m’efforce humblement et même si c’est avec bien des ratés de m’y conformer. Cette Parole fait aussi autorité par la manière dont je la reçois, dont elle m’est transmise à travers les interprétations, d’abord des premiers témoins, puis par l’Église à travers les siècles . Je ne suis pas seul à lire cette parole. Je n’entend pas cette parole à partir de mon opinion uniquement personnelle. Je peux partager ma lecture avec d’autres afin qu’ensemble nous puissions mieux saisir le message que l’Esprit Saint nous propose aujourd’hui.
Dans notre Église Catholique, il y a aussi ce qu’on appelle un « magistère », pour aider les chrétiens à comprendre et à interpréter la Parole de Jésus.
Mais cette Parole, si elle fait autorité pour nous, nous n’avons pas seulement à l’écouter pour conduire notre vie, nous avons aussi à la transmettre afin qu’elle puisse être un chemin pour d’autres. Or nous constatons combien notre parole a du mal à être entendue. Certes nous ne sommes pas Jésus, mais c’est bien sa parole que nous souhaitons transmettre. Pourquoi notre parole de foi a-t-elle tant de mal à être reconnue, à « faire autorité » ?
Deux raisons me sont suggérées par l’Evangile. La première est que peut-être nous ne sommes pas assez accordés à Dieu, pas assez disponibles à la présence de son Esprit Saint, pour être accordés à la Parole. La seconde est que nous ne donnons pas assez de signes que cette Parole libère l’homme, lui redonne sa dignité.
Ainsi pour que la parole de Jésus Christ fasse autorité aujourd’hui, il convient que nous essayions de vivre une double conversion. Celle de mieux accorder notre vie à cette présence en nous du Seigneur. Ensuite celle qui concerne nos attitudes de solidarité vis à vis de ce monde.

Homélie Francis Corbière

Orgue :Au grand Orgue, Guy DIDIER

– Entrée : “Prélude improvisé”
– Offertoire: “Pastorale – mouvement 1”  (César Franck)
– Communion:”Pastorale – mouvement 2″  (César Franck)
– Sortie: “Morceau de concert – Final” (A. Guilmant)

 

Sur wikipedia :
Alexandre Guilmant
César Franck

A lire également : Les autres homélies du Père Francis Corbière

A lire également la feuille paroissiale

Télécharger (PDF, 624KB)

_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *