Homélie Père Francis Corbière-08/01/2017

Lectures : Epiphanie du Seigneur : Is60,1-6/Ep3,2-3a.5-6/Mt2,1-12

Epiphanie du Seigneur -Messe des Nations

C’est un beau message qui nous est transmis à travers la fête de  l’Épiphanie.  Le premier est que Dieu ouvre son coeur à toute personne humaine quelle que soit son origine, sa culture, sa religion Cela nous invite à l’action de grâce dans la certitude que Dieu, comme pour les mages, fait signe à tous les hommes de bonne volonté.C’est vraiment notre joie et notre espérance Cela change notre regard sur ceux qui ne pensent pas comme nous car ils sont comme nous aimés de Dieu et, dans le Christ Jésus, ils sont les membres du même corps que nous. Le second message de cette fête est l’importance qu’il y a, pour chacun de nous, à chercher Dieu toute notre vie, et cela malgré les incertitudes, les nuits, les obstacles. : nous sommes humains et nous avons à le devenir, nous sommes chrétiens et nous avons à le devenir, nous connaissons Dieu et nous avons sans cesse à le découvrir. Les signes qui jalonnent notre recherche de Dieu sont parfois clairs, parfois obscurs, parfois absents. Il nous arrive comme les mages d’être au sens propre «désorientés», de ne plus savoir quel chemin prendre. C’est alors, comme les mages, qu’il convient de ne pas nous décourager mais de
continuer à chercher même à tâtons. Nous pouvons interroger la Parole de Dieu, lumière sur nos pas lorsque nous hésitons sur la route à suivre. Et quelle joie quand une petite étoile se met à luire sur notre route !

Comme les mages à la crèche, nous ne pouvons offrir à Dieu que ce que nous avons de plus précieux. Et ce que nous avons de plus précieux ce ne sont pas des choses, mais notre pauvre capacité à aimer un peu comme lui. Chaque fois que nous nous efforçons d’apporter un peu d’amour, de respect pour tout homme reconnu dans sa dignité, d’attention, de compassion, de miséricorde à ceux qui nous entourent, c’est le plus beau cadeau que nous pouvons faire à Dieu.
Enfin un dernier message, c’est que toute rencontre avec le Christ nous change. Si les mages sont repartis par un « autre » chemin, c’est pour signifier que la rencontre de Jésus change toujours quelque chose dans notre vie. N’est-ce pas le sens du beau mot :«conversion», changer d’orientation, prendre un nouveau départ, se tourner vers la seule étoile qui nous montre le chemin, cette étoile qu’est la venue dans notre monde de Jésus, notre frère et vrai fils de Dieu.

Père Francis Corbière

 

Homélie :

Procession des offrandes :

Orgue :Au grand Orgue, Guy DIDIER

– Entrée :
– Offertoire:
– Communion:
– Sortie:Fantasia :

Sur wikipedia :
Adolf Friedrich Hesse
Felix Mendelssohn
César Franck
Cuthbert Harris

A lire également : Les autres homélies du Père Francis Corbière

A lire également la feuille paroissiale

Télécharger (PDF, 332KB)

Télécharger (PDF, 679KB)

_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *