Homélie Père Francis Corbière-12/02/2017-Onction des malades

Lectures : 6ème dimanche du temps ordinaire-Si15,15-20/1Co2,6-10/Mt5,17-37

6ème dimanche du temps ordinaire

Choisis la Vie

L’évangile de ce dimanche nous donne à entendre cette phrase de Jésus : « Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le Royaume des Cieux ».

En employant le mot «justice» dans ce contexte de l’évangile, Jésus ne parle pas de la justice sociale qui règle nos rapports entre les hommes, mais il nous demande d’être «justes» devant Dieu, d’être «ajustés», «accordés» à Dieu c’est-à-dire bien unis à Lui comme on le dit de deux morceaux de bois ou de métal qui sont parfaitement ajustés. Alors que pour beaucoup de scribes et de pharisiens, cet «ajustement» à Dieu était plus dans l’observance d’une Loi que dans l’amour de Dieu et du prochain; pour Jésus, «être accordés à Dieu» c’est entrer dans son univers tel que Lui, Jésus nous en a donné l’exemple, celui d’un amour véritable, d’un don de soi sans arrière-pensée comme sans réticence, un don qui est totalement gratuit, un don qui ne se mesure pas à ce que cela peut lui rapporter, qui peut espérer une réciprocité mais non en faire une condition. Certes, aimer à la manière de Dieu telle que le manifeste Jésus, est une visée que seul l’aide de l’Esprit Saint peut nous permettre un peu de réaliser. Aimer à la manière de Dieu est pourtant ce qui peut seul créer de la fraternité et une véritable paix en soi-même et dans les sociétés. Être ajustés à Dieu nous fait devenir plus pleinement homme, femme, nous fait réaliser notre véritable destinée, choisir la Vie.

Bien sûr, comme le dit Jésus, la loi est nécessaire : « Je ne suis pas venu abolir la loi mais l’accomplir ». Toutefois, l’accomplissement de la loi n’est pas la loi mais l’amour vrai et généreux. Tous les actes de Jésus en sont la démonstration. L’observance chrétienne nous invite , bien entendu à pratiquer les préceptes de la loi, mais elle est, d’abord, intérieure. Elle est avant tout une fidélité du cœur que Dieu seul peut voir. Elle est dans cette correspondance, dans cet accord de notre vie à la volonté de Dieu, dans cette cohérence entre ce que nous croyons et ce que nous vivons et aussi dans cet effort pour vivre dans la vérité. Comme nous le rappelle le psaume de ce jour : « Heureux ceux qui marchent ainsi selon la loi du Seigneur » pour une vie plus abondante , semence d’éternité.

 En ce dimanche de la Santé dont le thème est : « Choisis la vie », puissions-nous porter dans notre prière et rendre grâce avec tous ceux et celles, qui en ce jour, et tout spécialement dans notre communauté, vont recevoir ce sacrement des malades, ce sacrement de la Vie.

Père Francis Corbière

Homélie :

 

Prière Universelle :

Ave Maria, Schubert,
Orgue : Guy Didier
Voix : Jacqueline Richard

Orgue :Au grand Orgue, Guy DIDIER

L’école Classique
– Entrée :”Dialogue sur les grands Jeux”, 1ère partie (N. De Grigny 1671-1703)
– Offertoire:”Offertoire” (J.F Dandrieu) (samedi)
Ave Maria, Franz Schubert, Orgue : Guy Didier Voix : Jacqueline Richard (Dimanche)
– Communion:”Dialogue sur les grands Jeux”, 2ème partie (N. De Grigny 1671-1703)
– Sortie:”Prélude et Fugue en Mi Mineur” (Nikolaus Bruhns 1665-1697)

Sur wikipedia :
Nicolas de Grigny

Jean François Dandrieu

Franz Schubert

Nikolaus Bruhns

A lire également : Les autres homélies du Père Francis Corbière

A lire également la feuille paroissiale

Télécharger (PDF, 489KB)

_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *