Si le grain de blé tombé en terre meurt, il porte beaucoup de fruit

“Non, Dieu ne nous abandonne pas, il est avec nous,là pour nous, dans nos joies, nos peines, nos succès ou nos échecs. Faisons Lui confiance.”

Lectures : 5ième dimanche de carême : 2Ch36,14-16.19-23/Ep2,4-10/Jn3,14-21

« Si le grain de blé tombé en terre meurt, il porte beaucoup de fruit » (Jn 12, 20-33)

« Dieu se souvient toujours de son Alliance »
Bien-aimés de Dieu ! Sœurs et frères très chers !
Nous célébrons en ce jour le 5ème dimanche de carême année liturgique « B ». Pour beaucoup d’entre nous l’heure serait déjà au bilan.
Les uns et les autres aimeraient évaluer ce temps de carême, ce qui a
marché, ce qui a été moins bien. C’est une attitude normale que d’évaluer toutes nos entreprises, même celles qui se font en Eglise. Quand nous aurons réalisé que le bilan est positif, nous serons dans la joie d’avoir oeuvrer pour l’amour de Dieu et du prochain. Quand nous aurons réalisé que ce bilan est négatif, nous serons certainement tristes, car ça semble être un échec. Mais n’oublions pas qu’avec Dieu il n’y a pas d’échec, il y a la victoire et le bonheur. C’est le Bonne Nouvelle de ce jour. Dieu fait alliance avec nous pour notre bien. Dans la première lecture, le prophète Jérémie nous parle de l’alliance que Dieu fait avec nous. Dieu veut avoir une relation d’amour avec nous. Il est conscient que nous sommes des êtres fragiles et que nous pouvons nous méconduire à cause des sollicitations de ce monde. Il a toujours promis d’être notre Dieu et nous son peuple. Il nous arrive de briser cette relation par nos péchés. Pour montrer qu’il nous aime et qu’il tient à garder cette alliance sans faille, il va décider d’envoyer son Fils souffrir et mourir pour nous. La présence de Jésus au milieu de nous est une belle illustration de l’alliance avec Dieu. Pour faire alliance avec Dieu, il ne faudrait pas avoir peur de lui faire part de nos désirs, nos plaisirs, nos voeux, nos projets. Mais laissons quand même sa volonté agir dans notre vie. C’est ce que Jésus a fait. Il a demandé à Dieu d’éloigner la coupe de lui, sans refuser que sa volonté soit faite. Et la volonté de Dieu pour Jésus était qu’il sauve le monde.
Ainsi, Dieu se souvient toujours de son alliance envers nous. Il est souvent difficile pour nous de croire que Dieu ne compte pas nos fautes.
Nous estimons souvent que les souffrances dont nous sommes victimes proviennent du fait que Dieu nous a abandonné à cause de nos péchés.
Non, Dieu ne nous abandonne pas, il est avec nous, il est là pour nous, dans nos joies comme dans nos peines, dans nos succès comme dans nos échecs. Faisons Lui confiance en nous inspirant des paroles du psalmiste : « Ne nous chasse pas loin de ta face, ne nous reprends pas ton Esprit Saint » Amen !

P. BILLY REMONDIERE MBODA, sac

1. Homélie

 

Orgue :Au grand Orgue, Guy Didier

La “Xième suite en Mi” (G.G. Nivers), intégrale
Entrée : “Prélude”, “Fugue”
Offertoire : “Basse trompette”
Communion : “Cornet”, “Récit de voix humaine”
Sortie : “Plein jeu”
Pour en savoir plus:

Les autres homélies du Père Billy Rémondière Mboda

A lire également : LA FiP de la semaine

Télécharger (PDF, 455KB)

_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *